Un livre

DSC_0535

Assise, ses petites jambes se balancent sous le siège du métro.

Par intervalle ce battement de jambes se fait plus fréquent. Plus agité.

Il y a une impatience, fragilement contenue dans ce mouvement.

De sa voix fluette, elle pose des questions à son père.

Lire la suite →

Let it go

Smartphone

Mon téléphone m’informe depuis quelques jours avec une petite icône assez alarmiste, pour me dire que : Heyyyy Hoooo l’espace disque est insuffisant sur le smartphone.

Alors j’efface, je mets des infos sur la carte SD, je transfère des photos dans des espaces de stockage sur internet.

Bref, je fais de la place.

Lire la suite →

JE mérite

Renee_Zellweger_Bridget_Jones_Diary

La dernière fois, j’étais à un concert avec des amis.

On parlait de ce qui se passait dans nos vies en ce moment.

Boulot, le fait de faire du théâtre, les dernières sorties, la soirée que j’ai faite il n’y a pas si longtemps pour mon anniversaire.

Lire la suite →

On va se poiler

Julia-Roberts-armpit

Je buvais un verre avec un pote et nous parlions de rencontres.

Nous étions allés, il n’y a pas si longtemps, à une soirée.

A ces soirées, j’avais cru comprendre que quelques jeunes hommes avaient montré un intérêt certain envers ma personne.

Lire la suite →

Oh Yeah ! Oh Yeah ! Le blog, il a 3 ans

photo bis

Tout est dans le titre mes loulous.

J’ai bien peur de me répéter alors je ne m’étendrais pas (et c’est là que je vous fais un post de 3 mètres de long. )

(Naaan).

Le blog fête ses 3 années d’existence et j’en suis ravie. Vous avez bien noté mon changement de rythme depuis quelques mois. J’ai eu le besoin assez vivace (et non prémédité) de me recentrer. De me consacrer à d’autres choses, de prendre du temps pour moi. De réfléchir. De me lancer avec motivation dans quelques projets.

De faire le point quoi.

Et puis je sens l’envie revenir progressivement de partager un peu plus souvent par ici. Alors non, je ne posterais pas 7 posts par jour comme au début du blog. Mais entre 2 et 3 par semaine, quand j’ai le temps, ça me va bien. Et puis écrire reste ma passion. Dans l’idée, j’espère que le blog est une prochaine étape vers de futurs romans dont les intrigues commencent déjà à se mettre en place dans ma tête.

Pour ce bilan anniversaire, je dirais juste que l’une de mes principales peurs du début a été balayée. Parmi mes angoisses de ne pas être lue ou d’être victime d’attaques virulentes, il y avait aussi celle de regretter voire de ne plus assumer mes écrits, même les plus vieux. Et quand parfois je me relis, je vois bien que mes positionnements ont évolué, mais je reste toujours en lien avec ce que j’ai pu dire.

No regrets quoi.

Et puis je constate de manière agréable qu’il y a pas mal de points sur lesquels j’ai évolué depuis le début. Mes articles sur mes complexes se sont raréfiés, moi qui parlait souvent de mes états d’âme sur mon poids, sur mon corps que j’avais du mal à appréhender. Maintenant, je n’en parle plus beaucoup, parce que je comprends tout à fait le sens du mot "s’accepter".

J’ai pu voir aussi qu’en 3 ans, mon rapport compliqué à la nourriture s’est pacifié, il n’est pas à 200% réglé, mais ça va mieux. Beaucoup mieux. Et puis la féminité aussi, que de chemin parcouru.

Bon et puis tous les ans, je le dis, mais merci à vous les lecteurs/lectrices qui vont, viennent, qui restent, commentent, lisent seulement, réagissent, compatissent, réfléchissent, s’interrogent. Qu’une pluie de gâteau aux speculoos pleuvent sur vous aujourd’hui.

Et donc forcément, je finis en musique, alors j’ai déjà utilisé "Happy" pour mon article sur le bashing de la semaine dernière. Du coup, je finis avec LA chanson "Schoolin Life" de Beyoncé qui me met en joie dès que je l’écoute et j’espère vous donner un peu de ma bonne humeur.

Bon weekend les loupiots !

12 years a slave

12-years-a-slave

Date de sortie : 22 janvier 2014

Synopsis : En 1841, Solomon Northup, musicien talentueux, jeune homme noir originaire de l’État de New York, vit avec sa femme et ses deux enfants.
Il rencontre deux hommes qui lui proposent d’intégrer leur troupe artistique pour une tournée de quelques semaines. Ils dînent ensemble. Drogué par les hommes, ses papiers montrant sa condition d’homme libre, lui sont volés, il est vendu à un marchand d’esclaves de Washington. Après cet enlèvement, il sera vendu sur un marché aux esclaves et il se battra douze ans durant pour survivre avec l’espoir de retrouver un jour sa famille et sa condition d’homme libre.

D’après l’œuvre de Solomon Northup

Scénario et Réalisation : John Ridley, Steve McQueen

Casting : Chiwetel Ejiofor, Michael Fassbender, Lupita Nyong’o, Benedict Cumberbatch, Paul Dano, Sarah Paulson, Garrett Dillahunt

Lire la suite →

Bashing or not bashing

Enora-malagre-Pharrell

Bon, je me la joue "yeah baby, je parle comme une american", mais j’apporte quand même une précision To Bash : signifie mettre une raclée, frapper.

C’est un mot que j’ai beaucoup vu dans des articles ces derniers temps, je l’aime bien et j’avais envie de le réutiliser voilà.

Bon, c’est que j’ai beaucoup réfléchi au "bashing" ces derniers temps.

Lire la suite →

De la brève, mais de la bonne le retour (bis)

DSC_0571

Voilà quelques brèves pour vous divertir un chouia ce vendredi.

Et apporter de nouveaux sujets de conversation pour vos folles soirées du weekend :-).

Lire la suite →

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Joignez-vous à 121 followers