Qui veut la peau d’Audrey Pulvar ?

J’apprécie beaucoup Audrey Pulvar.

Je suis son parcours depuis sa présentation du journal de France 3 jusqu’à ses chroniques sur France Inter.

Mon capital sympathie pour elle a augmenté suite à sa chronique en réponse à Jean Paul Guerlain. Petit rappel : Jean Paul Guerlain est invité au journal de 13 heures de France 2 pour parler de son métier. Après la diffusion d’un reportage, il y a un retour sur le plateau du journal et Guerlain déclare : « Pour une fois, je me suis mis à travailler comme un nègre. Je ne sais pas si les nègres ont toujours tellement travaillé, mais enfin… » . Suite à ces déclarations, Audrey Pulvar lui adresse une réponse dont voici un extrait : « le crachat, que ce très distingué Monsieur Guerlain a jeté à la figure non pas seulement de tous les Noirs d’aujourd’hui, mais surtout, cher Monsieur Guerlain, sur la dépouille des millions de morts, à fond de cale, à fonds d’océan, déportés de leur terre natale vers le nouveau monde”.

Je la suis d’autant plus depuis ses péripéties journalistiques.

Novembre 2010, son émission politique sur I-télé est annulée suite à la déclaration de candidature aux primaires du PS de son compagnon Arnaud Montebourg. Le directeur général de la chaîne déclare : « «l’impartialité d’Audrey Pulvar ne peut être, naturellement, mise en cause, mais il était de notre responsabilité d’éviter une confusion des genres préjudiciable, tant pour l’intéressée que pour la chaîne». Un mois plus tard, France Inter déprogramme son émission dans l’éventualité où elle recevrait des personnalités politiques. Depuis, Audrey Pulvar  a retrouvé une case horaire sur France Inter et elle présente « arrêt sur l’info » une émission de décryptage de l’information sur I-télé. Elle retrouve une activité dans les médias mais la politique et elle pour l’instant c’est fini. Actuellement, son nom est avancé pour la présentation d’un magazine culturel sur France Télévisions. Seulement, son retour sur le service public ne fait pas l’unanimité. Selon Le Parisien, son retour poserait problème à l’Élysée où elle serait mal vue suite à ses interviews « musclés » avec Nicolas Sarkozy et particulièrement celle-ci :

Je me demande ce qu’Audrey Pulvar a fait d’un point de vue professionnel pour avoir droit à tout ce pataquès. Elle a été débarquée de son émission parce qu’il y avait une volonté de la part de ses employeurs de respecter une éthique et une déontologie professionnelle. Comme l’ont été avant elle, Anne Sinclair et Beatrice Schonberg. En théorie, cela devrait donc être valable pour l’ensemble des journalistes. En pratique, je remarque que des femmes ont souvent fait l’objet de cette mise au ban. Ensuite, l’argument du conflit d’intérêt entre la classe politique et des journalistes ne tient pas vraiment la route. Alors au nom de cette déontologie professionnelle, pourquoi ne pas interdire tout simplement les « dîners du siècle ». Ces dîners ont lieu une fois par mois à Paris à L’hôtel Crillon et réunissent à chaque fois « l’élite des journalistes, politiques et médias de gauche ou de droite ». Avancer l’argument qu’il y ait un possible risque de conflit d’intérêt pour Audrey Pulvar ça me fait doucement rire quand j’apprends que d’autres journalistes dînent tous les mois avec des personnalités des médias et de la sphère politique.

Autre hypothèse, elle est peut-être victime de son ton politiquement incorrect en interview. Quelque soit son interlocuteur, Audrey Pulvar n’hésite pas à poser les questions qui fâchent. La journaliste conserve très bien cette éthique journalistique dont on parle tant. Mais il semblerait que sa liberté de ton n’ait pas plu dans les hautes sphères de l’état. Alors quel est le rôle d’une journaliste ? Caresser dans le sens du poil ou aborder de vrais sujets.

Je trouve aberrant qu’une journaliste de talent, professionnelle et cultivée se mange autant de beignes et autant de tentatives de mise au placard sous prétexte qu’elle pourrait ne pas respecter son éthique professionnelle et/ou parce qu’elle ne se contente pas de faire speakerine en interview. Bravo à Audrey Pulvar qui reste digne malgré les attaques.

Et puis, Audrey elle déchire un truc de ouf objectivement. Dans l’émission de Ruquier, face à un Eric Zemmour aussi remonté qu’un coucou Suisse, elle garde le sourire et répond avec l’aplomb et toute l’intelligence qui la caractérise.

Parce que franchement essayez de rester stoïque quand Eric Zemmour vous parle.

Mouais faites pas style que vous pourriez rester zen face à lui.

La vidéo parle d’elle-même :

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :