Archives de Tag: Moments de loose

Jamais la dernière, pour faire le pitre devant les copines

Phoebe Friends

Il arrive parfois que le théâtre où je travaille, soit loué par des tiers comme des entreprises ou des assoc pour des évènements.

Hier une structure a profité du lieu pour une présentation.

Il y avait pas mal d’étudiants pour l’occasion.

Lire la Suite →

Quand un inconnu vous balance des horreurs

Nicki Minaj

Arf, mes ami(e)s. Cette semaine, j’ai affronté la neige et un gros désagrément qui y a été relié.

Oui car mardi, j’ai vécu un moment fort désagréable. Je me sens encore surprise, énervée, atterrée et j’en ris (oui, un peu tout ça à la fois). Enfin, c’est encore difficile pour moi de me positionner réellement et je pense que vous comprendrez pourquoi quand je vais vous narrer ce qu’il m’est arrivé.

Potos facebookiens, oui vous avez déjà pu lire cette anecdote dans vos actus mardi, mais rien ne vous empêche de la relire une seconde fois. M’enfin, faites comme vous le sentez :-).

Mardi, c’était donc la fête de la neige. Fin de matinée, je prends mes clés, j’enfile mes bottes fourrées et je me mets en route.

Lire la Suite →

Ne retiens pas tes larmes

C’est ce que je me disais hier debout dans la rame de métro. Parce que je me suis aperçue que la fille assise devant moi avait les yeux rouges et la mine un peu déconfite.

Ça m’a fait tout drôle.

Je suis souvent émue de voir des personnes pleurer en public.

Lire la Suite →

Le ridicule tue…la dignité

Hier RER, assise dans un coin 4 places, la tête un peu dans le cul, je lis.

Pas vraiment de mauvaise humeur, mais pas d’une humeur joviale non plus, je suis un peu amorphe.

De mon ouvrage, 3 feuilles dépassent. Il y a là, deux feuilles données par ma diététicienne avec des indications. Une autre remplie pour le travail. Je me fais quand même la réflexion qu’après 2 semaines dans ce livre, il serait temps que je range ces fichues feuilles là où elles devraient.

Plus tard, me dis-je, plus tard.

Lire la Suite →

Rire toute seule est-il un gage d’une bonne santé mentale ?

Comme je te le disais en filigrane de mes articles de la semaine, je ne suis pas d’une humeur très enjouée. La faute notamment à un petit moral, à une fatigue pesante, au fait que mon parapluie soit devenu le IT accessoire du mois de juillet et à une envie pressante de voir le mot « vacances » s’aligner en grosses lettres lumineuses, rouges et imposantes dans mon esprit.

En compagnie de ce moral en berne, je quittais le boulot hier et m’engouffrais dans le métro avec un dynamisme digne des meilleurs candidats à la course d’escargots.

Je montais dans la rame et m’agrippant à une barre, j’attendais ma station. Pour ne point m’ennuyer, je regardais mes contemporains.

Lire la Suite →

Faire une pause (et pas obligatoirement avec un kitkat)

Hier la journée avait pourtant bien commencé. J’ai profité de cette journée off pour aller au ciné avec mon homme (nous sommes allés voir Holy Motors, je pense que je vous en parlerais prochainement). Nous étions rentrés tranquillement. Puis j’avais fait une session lecture de magazines avachie sur mon canapé et j’étais ressortie pour aller choper un colis chez mon buraliste.

Et puis, la journée a pris une tournure moins sympa.

Lire la Suite →

J’ai failli traumatisé une stagiaire

En vrai, j’en ai déjà traumatisé un.

C’était un petit gars de 3ème qui était dans nos locaux pour une semaine. Avec ma super collègue, nous travaillons, mais nous savons aussi rire et nous détendre quand il le faut.

Bon ok, en vrai, on semble un peu fofolles et délirantes parfois. Un jour que nous avions bien ri à une de nos blagues. Le petit stagiaire nous regarde apeuré surpris et dit :

Lire la Suite →

Big fail* (parce que la vie est aussi faite de moments de loose)

Un *fail, c’est un échec, un truc qui foire et qui est plutôt marrant (ou pas d’ailleurs).

Ces derniers temps, j’ai eu quelques fail (je me suis bien loupée) et de loose (d’autres gens ont déconné et j’étais bien emmerdée). Et vu que je suis une meuf sympa, je les partage avec vous, pour vous faire rire, frémir et pourquoi pas cogiter.

Alors :

Lire la Suite →