Déambulation(s)

dsc_0195.jpg

Après Noël, j’ai pris un transilien et je suis repartie chez moi.

Arrivée à la gare Saint Lazare, je décide de marcher un peu, je veux prendre l’air.

Je me dirige vers Opéra.

Je suis allée voir les vitrines des Grands magasins. Au cours des années, quand j’ai l’occase de passer devant, je me dis que petite, j’ai moi aussi jeté un œil émerveillé devant ces vitrines. Ça me fait sourire à chaque fois.

Je marche vers l’Opéra puis je tourne sur une autre rue. Pendant que je déambule, je réfléchis (marrant comme un corps en mouvement peut déclencher de longues discussions avec soi-même).

Je pense à ces deux carnets persos retrouvés chez ma mère la veille. Je crois que j’en ai déjà parlé, mais j’ai tenu ce que l’on appelle « un journal intime » (cette expression me sort par les yeux en même temps comment appeler un cahier où l’on écrit tout ce qui sort de nos tripes ?)de mes 13/14 ans jusqu’à mes 27/28 ans en écrivant ce qui arrivait dans ma vie et ce que je ressentais, dans plusieurs cahiers oxford. Plusieurs années que je cherchais les deux derniers carnets et bim je tombe dessus par hasard. C’est bizarre de relire une période de sa vie. J’ai relu les débuts de mon ancienne relation, pleine d’allant et de joie puis les premières difficultés sont apparues et je confie à ces lignes mon anxiété et ma tristesse de voir les choses devenir compliquées. Je relate aussi ce moment important dans ma vie où j’ai eu la sensation de tomber longuement, longtemps et où j’ai perdu pied et que je ne savais plus qui j’étais, ce que je faisais là. J’étais terriblement paumée, j’avais mal, mais c’est aussi là que j’ai décidé de consulter. Plusieurs années après je me dis que c’est l’une des meilleures décisions prises dans ma vie. Je parle de mes ami-e-s. Je ne côtoie plus certaines personnes. C’est aussi à cette époque que j’ai commencé à faire « le ménage » dans mes relations. Avec le recul, je me suis remerciée d’avoir eu le courage de ne plus m’enliser dans des rapports toxiques. Je commençais à apprendre le sens du mot positionnement, j’avais conscience de l’intérêt de faire un travail sur moi et ma manière de m’affirmer. A cette période de ma vie, j’ai senti qu’il fallait que je parle, que j’ose enfin l’ouvrir parce que sinon j’allais y laisser ma peau.

Je me suis dit que près de 10 ans après c’est appréciable de voir comme on peut changer, y a des trucs que je croyais immuable à l’époque comme mes complexes (ouh lou lou qu’est ce que j’étais complexée), ma confiance altérée en la personne que je pouvais être et ce que je pouvais faire et que de chemin parcouru. Je ne suis plus la même.

J’ai traversé une rue et je me suis faite la réflexion que 2015 avait été une année dure, mouvementée. Charlie Hebdo, les résultats du premier tour des élections, les événements du 13 novembre. Collectivement, nous avons été touchés en plein cœur et cela me laisse encore un goût amer.

Pour moi, professionnellement, cela a été difficile. Moi qui me croyais sur une autoroute, j’ai pris une leçon de vie dans la tronche sur le mode « rien n’est acquis ».

D’un point de vue relationnel, j’ai vécu quelques moments/histoires juste pour le badinage via les sites de rencontres. Ce fut agréable. Pourtant, j’ai lâché l’affaire des sites, je ne sais pas si j’y reviendrais. Au départ je trouvais ça plutôt ludique, marrant. Je me suis surprise et cela m’a permis de savoir un peu mieux ce que je voulais pour moi dans mes rapports avec les hommes. Mais ensuite, cela a perdu ce petit côté fun, j’avais l’impression d’être une sorte de vieux briscard des sites de rencontres, je suis devenue blasée, sarcastique. Progressivement, j’ai délaissé.
Amoureusement, j’ai envie de stabilité. Je ne suis plus autant obsédée par l’envie d’être en couple. Je ne suis plus dans la comparaison systématique avec autrui. Bien sûr que j’y pense, mais ce n’est plus LA priorité absolue (en espérant que ce moment d’apaisement intérieur dure). J’ai envie de faire une belle rencontre et je suis curieuse de voir ce que cela pourrait donner pour la suite. J’ai tout de même encore la sensation de ne pas rencontrer tant d’hommes que cela, dans le taf ou en soirée ou autre, j’ai l’impression de ne pas avoir l’opportunité de rencontrer quelqu’un. Est ce que c’est le contexte actuel ? Est ce que je me fiche trop la pression ? Est ce que c’est moi qui ne suis pas totalement dedans ? Je ne sais pas. Je crois que c’est un mélange de tout ça, ce que je vis actuellement.

Progressivement ces derniers mois, je me suis davantage recentrée sur moi, mes envies, mes projets. Être installée dans mon nouvel appart me donne une énergie incroyable. Ce changement d’habitat a débloqué une envie de mouvement, de changements. Je prends du temps pour me cuisiner de bons petits plats et je prends énormément de plaisir à manger. Je m’occupe mieux de ma chevelure, mes cheveux ont longtemps été un mystère pour moi, mais maintenant que j’en prends soin et quand je vois comment ils ont poussé et leur bonne santé, je suis ravie du résultat. Je lis, je médite, je fais des coloriages pour adultes, j’ai l’audace d’une bricoleuse (j’ai monté des meubles, percé des trous au mur et poser des étagères, customiser des caisses de vins pour en faire des rangements). Je sors aussi pas mal, j’essaie de varier les sorties et activités. Je me suis mise à la gym suédoise et je suis totalement accro. Je n’ai pas loupé un seul cours depuis 3 mois et je me sens beaucoup mieux physiquement. Si on m’avait dit que je prendrais autant de plaisir à faire cette activité, eh bah j’aurais commencé plus tôt ah ah !

2015 a été un voyage mouvementé je dirais, mais il fallait donc passer par ces différentes escales (même si certaines ont été émotionnellement douloureuses).

Après ce « bilan » (tous les ans, je me dis pas de bilans, mais j’y arrive toujours ah ah ah) j’ai envie que 2016 soit placé sous le signe de la surprise, la nouveauté, le changement (je suis toujours aussi flippée du changement, mais c’est un des meilleurs moyens que j’ai trouvé pour composer avec mon anxiété ce serait dommage de s’en priver). Des ondes positives en pagaille et de bons moments.

2016 en terme de pop culture et de fan attitude, ce sera l’occasion pour moi de retrouver Xfiles. J’étais accro à cette série plus jeune et je me languis de voir ce que Mulder et Scully sont devenus.
Oui et sinon, il semblerait que les Guns’N’Roses se reforment en 2016 et ça les gars, si ça se confirme, vous n’imaginez pas le degré de joie que ça va produire dans mon corps et mon coeur. Ouh la la la, ça va dépoter grave.

Je vous laisse avec un petit montage sommaire et très succinct de mon année 2015. Pêle mêle, vous y verrez mon chat, des lieux, moi en tenue et (sur)motivée pour la gym, moi et mes chaussures, un petit chaperon rouge et j’en passe.

collage-1451526874015.jpgcollage-1451526652956.jpgcollage-1451526749052.jpg

Je vous souhaite que 2016 se passe comme vous le souhaitez :-). D’ailleurs qu’est ce que vous vous souhaitez pour 2016, ou peut-être bien que vous ne projetez rien de spécial ? 🙂

Dites moi tout cela m’intéresse

Bon réveillon !

 

dsc_0197.jpg

 

 

 

 

 

Publicités

10 Réponses

  1. Winnie l'ourson | Réponse

    très beau bilan !!!!! bonne année 2016 !!!!!!

    Pourquoi tu n’aimes pas le terme « Journal Intime ? », j’écris un agenda, chaque jour je note ce que j’ai fait dans la journée, ça me détend et ça permet de vider mon esprit….. peut être que c’est comme une thérapie, je ne sais pas mais ça me fait du bien. Y’a des gens qui trouvent ça génial et d’autres qui sont plus septique… chacun son truc après tout.

    Pour 2016 je vais essayer de mieux canaliser mes émotions (surtout face à quelqu’un qui m’hurle dessus) et peut être d’être moins directe….. frontal….. arrondir les angles. Bon c’est déjà pas mal. En 2015 j’ai appris à dire non, je n’aime pas, je n’ai pas envie et j’ai viré toutes les personnes toxiques de mon entourage, en commençant par la personne que j’estimais être ma meilleure amie…… c’est déjà pas mal 🙂

    1. Merci ! Bonne année à toi aussi !
      Oh beh je trouve que journal intime ça fait un peu trop adolescent que cela amoindrit justement le pouvoir de l’écriture. Je suis d’accord avec toi, c’est une forme de thérapie. J’écris ici et personnellement pour moi et cela a un impact fort sur moi et mes émotions. L’un des meilleurs moyens pour se connaître et se sentir bien avec soi selon moi.

      Tu as de beaux projets pour 2016 :-). QUand tu dis canaliser c’est être plus à écoute ou une forme de maîtrise. Arrondir les angles, pas évident, mais quand on arrive à se détacher des choses ou de ce que les gens disent sans le prendre directement pour soi, ça aide.

      2015 tu as masterisé sur plusieurs plans, c’est super !
      Perso, apprendre à dire non, j’expérimente et c’est pas facile, mais tellement nécessaire pour se sentir bien. Bravo à toi si tu as réussi à aller sur ce créneau. Et les personnes toxiques…on peut mettre du temps à se révéler à soi que des gens ne sont pas de bonnes personnes à avoir autour de soi, mais lorsqu’elles sortent de ta vie, ça allège tellement que l’on ne regrette pas.
      Que tes belles résolutions te mènent encore plus loin sur ce cheminement de vie 🙂

      1. Winnie l'ourson | Réponse

        Coucou Elosya,
        Pour répondre à ta question, je suis très à l’écoute des gens, mais j’ai du mal à canaliser mes émotions face à des personnes violentes, qui hurle sans arrêt. En 2016 je vais lire un livre qui s’appelle la communication non violente, ça devrait m’aider. Se sentir totalement détaché….
        j’ai un boss qui ne m’écoute pas vraiment, ça part en sucette grave quand je lui explique un truc, les deux fois où on s’est embrouillé il avait tord….. d’ailleurs il ne m’adresse plus la parole. Avec le recul je me dis que j’aurai dû fermer ma bouche et qu’on aurait perdu 600 euros ….. c’est pas bien d’être trop perfectionniste et de trop bien faire son boulot…..

        1. Hello,
          Tu vas lire quel livre ? Ce serait pas les mots sont des fenêtres par hasard, il est pas mal du tout ce livre.
          Pour canaliser les émotions devant des personnes qui hurlent, je comprends tout à fait. Perso, je déteste (surtout au boulot) les gens qui te hurlent dessus et passent leurs nerfs en fait. Les rares fois où ça m’est arrivé ces dernières années, j’ai choisi d’être calme face à la personne, mais ferme hein, faut pas déconner et de dire à l’autre personne de ne pas me parler comme ça. Et si je sens que je vais commencer à éructer aussi, je me casse et laisse la personne en plan avec sa colère, ça marche bien aussi. Des années à peaufiner ma technique hein 😉
          C’est dommage de la part de ton boss de ne plus te parler, tout est affaire de point de vue, peut-être que pour une prochaine, tu peux dire les choses, mais tant pis si ce n’est pas suivi. Si ça foire, au moins tu auras prévenu, ce sera tant pis et peut-être que pour une prochaine tu seras davanage écoutée.

  2. Bonne année 2016 ! 🙂

    1. Merci !
      Bonne année Marcorèle !:-)

  3. Tout comme toi j’ai retrouvé un « journal intime » (c’est plutôt un gros carnet) en fouillant dans mes affaires chez mon père. Il date de 2007, j’étais complètement paumée et ça m’a fait de la peine de relire ces lignes qui ne parlent que de relations foireuses où j’y crois à chaque fois tout en fuyant (tarée, je te dis). C’est fou comme on peut changer, évoluer, comprendre (merci la psy, on va pas se mentir). J’avais oublié à quel point j’étais mal, comme le sentiment de lire les lignes de quelqu’un d’autre.

    Je suis passée par les même étapes que toi avec les sites de rencontres, l’emballement, le sentiment de plaire, les petites histoires, une grande lassitude et l’envie de rencontrer quelqu’un pour de vrai. C’est quelques jours seulement après avoir verbalisé cette envie que j’ai rencontré celui qui partage ma vie depuis cinq ans. Je crois que verbaliser ça aide à y voir plus clair, on a le droit d’avoir envie de ne plus être seul(e) !

    Tu m’as beaucoup fait rire quand tu as dit que tes cheveux étaient un mystère pour toi 🙂
    Ce petit chat est adorable et le petit chaperon rouge tout autant 😉

    Plein de joie pour toi, sincèrement, que ce soit cette année qui arrive ou les autres d’ailleurs !

    Bon réveillon !

    1. Hello,
      C’est marrant que tu aies aussi tenu un journal et que tu l’aies retrouvé. Effectivement, on s’aperçoit de trucs vraiment pas cools, enfin disons qu’à l’époque, je ne pensais pas que les choses étaient aussi compliquées et que je pouvais être aussi mal.
      Je suis d’accord, merci la psy parce que s’apercevoir de ces changements et évolutions c’est tellement agréable :-).

      Ca me réconforte ce que tu me dis sur les sites de rencontre et sur le fait de verbaliser. Personnellement, je me plains toujours un peu de mon célibat, mais c’est beaucoup moins obsessionnel et je comprends un peu mieux aussi pourquoi je suis dans ce moment de ma vie. Je crois que j’avais peut-être pas tant envie que ça de me mettre en couple avant, maintenant cela me parait plus naturel et spontané comme envie. On verra.
      Ah oui ça, moi et mes cheveux 😉
      Merci pour le chat et le chaperon.
      J’espère que tu as passé un bon réveillon avec tes ami-e-s 🙂 plein de bonnes choses pour 2016 et ensuite !

  4. Emilie d'Aubervilliers | Réponse

    Bon réveillon ! Je ne savais pas que tu avais été fan d’Xfiles, je ne loupais aucun épisode, ma mère me les enregistrait même sur k7. Pour moi aucune série ne l’a égalée depuis :p
    Objectif 2016 de mon côté : changer de boulot, réussir à finir un rubicub 4×4, être heureuse, be cool yeah, voyager j’espère… bisous !

    1. Merci bon réveillon à toi aussi 🙂 !
      Oh Toi aussi tu sa été une fan pure et dure de Xfiles, je ne savais pas non plus c’est cool.
      J’aime bien tes objectifs 2016, j’espère que cela se conrétisera pour toi et puis on va se voir aussi hein ;-).
      Je t’embrasse !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :