34 ans

DSC_0910

C’est marrant, parce que plusieurs idées me sont passées par la tête pour parler de mes 34 ans (que j’arbore fièrement depuis le 2 Février, jour de crêpes et Hooray jour de mon anniversaire donc)

Je m’étais dit, tiens et si je faisais un espèce de trucs genre : 34 choses pas encore dites sur moi.

Mais bon, vu que je ne me souviens pas tant que ça de tout ce que j’ai pu dire (ou non) ici, vous auriez au final eu plus de potins inédits en achetant le dernier Public qu’en lisant ces « 34 trucs ».

Du coup, je ne sais pas pourquoi, mais en écrivant cet article, je me suis souvenue de la question systématique de notre prof de théâtre avant de jouer une scène : comment tu te sens ?

Là tout de suite ce soir, je dirais que je me sens fatiguée.

L’hiver, le manque de sommeil parce que je me couche tard pour regarder une super série aka Parks and Recreation (pour chialer de rire, ya a pas mieux), le fait d’avoir envie de rester sous la couette et le fait de rester sous la couette qui donne envie de rester encore plus sous la couette (you know what I want te dire ?)

Je me sens préoccupée aussi.

Des histoires d’appart à trouver, recherche déjà évoquée ici au début de l’année, mise un chouia au ralenti et que je reprends ces derniers temps (si vous avez des plans de logement 1 pièce sur Paris ou RP, budget maxi 650e pour moi et mon ravissant chat, je prends :-))

Je me sens bouleversée (positivement) et j’ai pas mal besoin de réfléchir aussi.

Les sites de rencontres se révèlent très instructifs au final. Je délaisse progressivement ‘Adopte » pour un autre site « Ok Cupid ». J’en ai parlé avec pas mal de personnes, mais pour résumer l’idée, j’ai l’impression de tomber sur pas mal de « petits garçons apeurés » sur Adopte. Je développerais l’idée dans un prochain article, mais le fait que je n’attende pas forcément du haut de ma tour d’ivoire qu’un homme lève la tête pour poser les yeux sur moi. Et que je fasse le premier pas pour aller à la rencontre de garçons, donne un résultat proche de zéro en terme d’échanges. Je pense qu’il faudra que je vous refasse un petit article sur les sites de rencontres. En dehors de cela, j’ai fait des rencontres via l’autre site et je sors totalement de ma zone de confort, je me (re)découvre et je reconsidère mes envies, désirs et besoins dans le domaine sentimental. Moi qui me croyais prête, archi prête pour être en couple, je me rends compte que ce n’est pas si simple et que consciemment ou inconsciemment, j’ai besoin de me connaître encore mieux pour aller vraiment vers quelqu’un, pour quelque chose de sérieux. Je suis toujours traversée par mon envie de couple, d’enfants et de bonheur à deux, mais disons que depuis quelque temps, quand je me parle à moi-même d’accomplissement, je pense écriture, passion, travail, projets en priorité et le couple et tout ce que j’y attache n’est plus THE priorité (même si j’ai toujours des instants (plus rares) de spleen autour du thème : Mais pourquoi y a autant de gens autour de moi qui sont casés, se marient, s’installent, ont des enfants et pourquoi moi je suis seeeeeuuuuuuuuuullle). En attendant je m’amuse, mais on reparlera.

Je me construis

J’accepte progressivement mon humanité, enfin plutôt la définition que j’en ai. J’accepte un peu plus mes « faiblesses » (c’est le mot que j’utilise, mais je trouve qu’il a une connotation négative, si vous avez un autre mot, je suis preneuse). Après des années de tentatives infructueuses, pour éloigner et tenir à distance mes histoires de perfection, d’ultra-exigence tout ça, tout ça. J’essaie encore d’accepter que c’est là, que mettre un couvercle dessus ne va pas résoudre mes turpitudes et que je peux me prendre comme je suis. Je m’apprivoise.

J’aimerais arrêter de lutter en fait.

C’est marrant parce que c’est grâce à la méditation que je me suis aperçue que je repartais vers les cimes de l’ultra perfection. Quelque temps déjà que je médite et depuis début janvier, j’ai du mal. Je n’arrive plus à rester concentrée, je ne ressens plus les superbes bienfaits du début. Au début, je me suis dit que c’était pas grave, que ça allait revenir, mais plus j’essayais, plus je me crispais sur le résultat et plus ma sacro-sainte séance de méditation tournait à la torture mentale et la culpabilisation genre : MAIS POURQUOI J’Y ARRIVE PLUS ? JE DÉCONNE OU QUOI ?

Alors je suis allée lire deux-trois trucs sur internet sur la méditation, les effets ce qu’on devait attendre. Eh bon ce que j’en ai retenu c’est que l’attente du résultat ultime en méditation, c’est pas bon. Enfin disons que maintenant, je médite pour prendre quelques instants seuls avec moi-même, je ne cherche plus à absolument me vider la tête, à absolument me détendre. J’essaie juste de fermer les yeux, respirer et de prendre ce temps pour rester immobile, silencieuse pour moi. Je ne sais comment ça évoluera.

Que rajouter de plus à ce ressenti du moment ? Que les émotions que je décris ici et maintenant, ne seront peut-être plus les mêmes demain. J’aurais toujours 34 balais, mais comme j’aime souvent me le répéter, je ne suis pas tout à fait différente, mais plus tout à fait la même non plus.

Pour cette nouvelle année de prise et plus encore ensuite, je me souhaite du mouvement, de l’avancée, du cheminement.

En boucle dans le MP3 en ce moment depuis que j’ai vu le classique des teen movies The Breakfast Club et aussi à cause de cette vidéo, petit bijou d’hommage aux films d’ado des années 80

Des bisous ! 😀

Publicités

15 Réponses

  1. […] changement ça a du bon : j’en avais parlé ici, je médite. Pour début janvier, je me suis dit que j’allais tenter une nouvelle approche.  […]

  2. Très bon anniversaire à toi et plein de courage dans tes réflexions. J’aurai le même âge que toi cette année et des questionnements du même genre aussi… Peut-être que c’est normal, que « s’apprivoiser » (j’aime bcp ton expression) prend du temps et qu’il faut juste accepter que ça prenne du temps… En tous cas, c’est ce que je me dis.
    Je suis contente pour ceux qui ont mis moins de temps que moi et je me fous complètement de ne pas être « comme eux » avec leur couple, leurs enfants, leur chien, leur maison et leur super 4×4 famille (parce que faut se le dire, le monospace, c’est dépassé) ;-). Être bien, c’est surement mettre d’accord qui on est vraiment avec ce qu’on veut et ce qu’on ressent. Enfin, j’dis ça, j’dis rien… 🙂

    1. Ccile, merci pour ton message et pour ta réflexion.
      Je suis arrivée à la conclusion, il y a quelques jours qu’être patient, c’est pas mal aussi et qu’il faut accepter (comme tu le dis si bien) que ça prenne du temps. C’est surtout là dessus que j’ai du mal, je crois, je suis un peu trop pile électrique et je me compare trop à autrui. Ravie de lire que tu as réussi à garder ton indépendance d’esprit vis à vis des différents chemins de vie que l’on peut prendre et puis oui le monospace c’est tellement 2014 😀
       » Être bien, c’est surement mettre d’accord qui on est vraiment avec ce qu’on veut et ce qu’on ressent. » tout à fait ça, enfin de ce que je pense en ce moment par rapport à ma vie perso, mes objectifs et mes émotions
      Et du coup, c’est quand pour toi les 34 ans ?

      1. Ça fait longtemps que je bosse sur le « hey baby slow down » parce qu’en fait, on peut pas aller plus vite que la musique. Le hic étant de découvrir quelle est sa propre musique! Et c’est ça qui prend du temps 😉 ! Une fois que tu l’as trouvée, a priori, ce n’est plus un problème de l’écouter et de se caler sur son rythme. Plus vite dit que fait bien sûr!
        Sinon mes 34 ans n’arrivent qu’à la toute fin de l’année, donc j’ai encore temps de voir venir 😀

        1. Hello Ccile,
          Déjà sorry pour cette réponse très tardive, je n’avais point vu les notifications de messages 🙂
          Je plussoie le « Hey Baby slow down » et l’idée de trouver sa propre musique. Ca prend du temps oui, voire toute une vie, je me dis parfois :-). J’essaie vraiment de prendre du temps pour moi, mais c’est pas évident.
          Comment tu le fais toi concrètement ? 34 ans à la fin de l’année, tu es déjà en route pour ta musique donc ta date anniversaire sera sûrement dans la continuité 🙂

          1. Hey,
            pour répondre à ta question, concrètement, j’ai des exemples tous récents:
            – j’ai quitté un job 2.5 jours après y être entrée parce que je sentais que ce n’était pas pour moi, que j’allais me taper des trajets de malade, même si ce n’était que pour un remplacement de quelques mois. Je l’ai pas senti et j’ai dit STOP. Pourtant, j’étais au chômage depuis longtemps et aujourd’hui, j’ai perdu mes droits et je touche l’ASS.
            – j’ai quitté Toulouse pour vivre à la campagne, d’où je viens à la base. Et c’est une des plus belles décisions que j’ai pu prendre. J’en pouvais plus de cette ville. Ici, je revis, je prends le temps, les oiseaux chantent, le printemps c’est génial.
            – je viens de décider de créer ma propre activité pro et je me lance dans l’aventure… ne sachant pas ce que ça va donner mais je m’en fous, j’ai rien à perdre.
            Le côté « négatif » de la médaille, si l’on peut dire, c’est que je suis retournée vivre chez mes parents temporairement. C’est pas trop négatif en ce qui me concerne, on s’entend très bien et de toutes façons, après, je vais vivre à côté d’eux (dans une maison que je vais retaper) donc… Et aussi, financièrement, c’est pas la joie mais je fais plein de trucs pour que ça tourne à mon avantage. (genre parfois je pense à jouer au loto, comme tous les pauvres – ahahahahahahahahah!!!)
            Voilà concrètement.
            Je ne sais pas si ça pourrait t’aiguiller, ce sont des changements légèrement radicaux, enfin, perçus comme tels par certains mais je m’en fous.
            En fait, c’est ça l’histoire… Je fais ce dont j’ai envie, et pas ce qu’il faudrait faire ou ce qu’ON (c’est qui « on » d’abord ???) attendrait que je fasse.
            Et ça va bien 🙂 !

            1. Hello,
              J’aime beaucoup ce que tu racontes, tu fais preuve d’une sacrée tenacité et d’une belle volonté dans ce que tu entreprends personnellement et professionnellement.
              Pour le job, ça doit pas être évident comme décision à prendre, mais chapeau j’ai l’impression que tu as fait le mieux pour toi.
              Il est vrai que parfois un tel changement ça peut faire flipper (surtout l’entourage, c’est perturbant de voir les gens changer comme ça). Mais si tu trouves ta place comme cela, c’est super et ça va bien donc y a pas d’erreur tu as pris la bonne route 🙂

  3. Après moult articles évoquant « The Breakfast Club », je tiens à te remercier de m’avoir poussé à son investissement (toujours pas regardé, mais quand même… ! 😉 ).
    (Pour ce qui concerne les sites, tout ça, c’est plus simple d’en parler je crois -même si mon niveau de « blablatage » oral est très limité ; pardon…).
    Plein de chouettes découvertes (et de zenitude) pour cette année ! 🙂

    1. Ah génial pour The breakfast Club, dès que tu l’as maté tu me diras, histoire qu’on en discute (je pense que ce film a influencé, moults, moults films des dernières années, j’aimerais bien avoir ton avis cinéphile là dessus)
      Merci pour les découvertes et la zénitude pour cette année 🙂

  4. Coucou!
    Déjà, joyeux 34 ans! ^^
    J’avais oublié comme les loyers sont élevés sur Paris et RP! A l’époque j’avais un minuscule T3 en coloc, tout pourri tout moisi tout vieillot à Mairie des Lilas, pour 700€ par mois (c’était il y a 12 ans!!!). Ma soeur vit maintenant dans un T3 à Versailles et elle paye plus de 1200€ de loyer!
    A Toulouse (pas en banlieue toulousaine mais bien Toulouse même), je suis dans une super résidence, les gens ont du mal à croire que c’est du HLM, je paie mon grand T3 la modique somme de 590€ par mois (garage inclus).
    Bref, quitte le froid de Paris et descend t’installer au soleil (promis il est là au printemps et en été).

    J’espère vraiment que tu vas écrire un autre article sur les sites de rencontres, j’ai vraiment trouvé le précédent super sympa.

    Moi aussi je te souhaite du cheminement, du mouvement et de l’avancée!

    Bisous

    1. Merci beaucoup Panda,
      Oui les loyers, ici, c’est une cata, j’ai généralement eu de la chance en terme d’apparts depuis que j’ai quitté le giron familial, croisons les doigts, touchons du bois pour ce que cela continue 😉
      En fait, je pense juste m’incruster chez toi un weekend, ça sera pas mal non 🙂 ?
      Je referais bientôt un article sur les sites, yes, y a matière à discuter !
      Merci Panda pour tes voeux d’avancée 😀

      1. Oh oui ce serait avec plaisir! Faut juste que je n’héberge personne ce week-end là. Pour l’instant j’héberge mon frère qui a quitté la région parisienne pour s’installer à Toulouse alors le temps qu’il trouve un appartement, il vit chez nous avec sa copine. Et le 1er week-end de mai je reçois ma soeur, son mec et ma mère.
        Mais tous les autres week-ends ce sera avec un énorme plaisir!

        1. J’ai envie de passer te voir et ta famille. C’est cool que ton frérot vienne s’installer à Toulouse 🙂
          Je te dirais si j’arrive à m’organiser 😉

  5. Joyeux anniversaire !

    1. Merci Fabien 🙂

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :