Donnez-moi des citrons, j’en ferai une tarte

DSC_0578

Pfiouh, un moment que je n’avais pas pointé le bout de mon nez par ici.

Qu’est ce que j’ai fait ? Est ce qu’il s’est passé des éléments de folie dans ma vie ?

Moui, Nan 🙂

Le mois de juin a été fait de voyages intérieurs intenses.

J’ai mis un peu de citron dans ma vie. L’été s’étant installé (enfin c’est que l’on croyait jusqu’à ce que la pluie revienne mouiller nos jupettes hein), j’ai refait ma recette favorite de tarte au citron. Une recette que j’adapte par petites touches. Etant donné que je ne serais jamais suis pas encore une blogueuse de cuisine émérite et que je n’ai pas la patience pour prendre des photos pas à pas ah ah, vous verre seulement la tarte version citronnée, puis meringuée, puis plus grand chose parce qu’elle a été dégustée.

DSC_0579

DSC_0580

Il y a eu du stress dans ma tambouille. Il y a deux semaines, j’ai été agressée par une femme. C’est le matin, je suis à quelques mètres de mon travail. J’attends pour traverser le passage piéton. Un passage piéton que je traverse tous les jours de la semaine depuis plus de deux ans et demi. J’avance et je vois une femme de dos. Ne me demandez pas comment ou pourquoi, mais j’ai l’intuition ‘un truc pas cool, j’ai un « warning, cette femme est pas nette, ne surtout pas s’en approcher » dans la tête. Je le sais. C’est tout. Je m’approche un peu, j’enlève mes écouteurs. Rien. Puis un petit filet de voix. Elle parle. Toute seule. Alors quand le feu passe au vert, je fais tout pour m’en éloigner. Je garde un oeil sur elle. C’est à ce moment là que je la vois prendre tout son élan et que je la vois déplier le bras pour essayer de me mettre un coup de poing. Je l’esquive de peu. je m’éloigne tout en restant face à elle pour ne pas lui tourner le dos. Elle arrive droit sur moi et d’un coup, elle change de direction, me fait signe qu’elle ne voulait pas me frapper et elle s’en va. Je suis restée choquée tout le reste de la journée. Je me suis sentie très fragile. Je me suis dit que la vie était vraiment fragile. Et puis progressivement, j’ai retrouvé confiance. Aujourd’hui ça va mieux.

Il y a eu de l’énervement aussi. Un conflit au bureau avec une collègue, m’a fait réfléchir sur l’importance de se positionner, sur le fait de prendre sa place au boulot, de ne pas avoir peur de prendre des responsabilités. Du fait que l’on attend parfois trop de reconnaissance dautrui. Enfin, je dis pas que la reconnaissance n’est pas une bonne chose hein. Mais juste que trop attendre d’autrui ça peut créer des situations complexes.

Il y a eu du séjour champêtre. Du vin, du groupe d’amis, du pique-nique en extérieur et en intérieur (oui c’est un concept :-D) et de la bonne cuisine. What else ?

Il y a eu du défi dans tout ça. Le week-end dernier, je suis montée sur les planches théâtrales. Hé oui, après plusieurs mois d’improvisations, d’exercices de lâcher-prise, de mémorisation de textes, de répétitions chez des gens de la troupe et dans les bars, d’exercices pour que la voix porte et de choix de costumes. Nous avons joué notre pièce au théâtre. Vendredi dernier à 21h précises, équipée d’un magazine, d’une robe fuschia, d’une veste noire, d’un collant noir et des talons, je rentrais sur scène avec mes 8 autres comparses pour débuter notre spectacle d’une heure. J’étais stressée, mais très concentrée aussi. J’ai beaucoup médité ces derniers mois et j’ai l’impression que cela m’a bien détendue. J’ai aimé cette sensation d’être sur scène et d’être tenue par un fil. A tout moment, le texte peut filer et cela avait quelque chose de terriblement flippant, mais excitant aussi :-D. Je ne savais pas comment j’allais réagir avant ou pendant. Je me suis surprise à être moins flippée que prévu. Je me suis faite confiance. Et cela a porté ses fruits. J’ai aussi senti le soutien des proches présents dans la salle ainsi que ceux qui n’avaient pu être là, mais qui avait envoyé des messages chaleureux dans les derniers jours. Et puis, cette pièce était faite de textes originaux. Je dois vous faire part de ma fierté d’avoir écrit quelques parties ainsi que tout une scène qui se passe…dans le métro 🙂 ah ah. Je la publierais sur le blog une prochaine pour que vous puissiez la lire.

A part ça, ça va et vous ? 🙂

Publicités

4 Réponses

  1. Très jolie tarte!
    Wow heureusement que tu as eu l’intuition de te méfier de cette folle!!! Pour avoir déjà pris une droite au visage, c’est douloureux (+le choc quand tu ne t’y attends pas). Tu sais que ça me rappelle les livres de David Moody dont je parle dans un de mes derniers articles? Justement du jour au lendemain comme ça pouf, des personnes se mettent à agresser d’autres personnes avec une violence inouïe. Puis petit à petit ça se propage et dans le livre les gens ne s’y attendent pas et… Ben je vais pas tout te raconter non plus :p.
    C’est formidable pour la pièce, j’aurais adoré être là pour te voir!
    Ce serait sympa qu’on se revoit d’ailleurs, vivement mon prochain passage à Paris, avec du temps à consacrer à voir d’autres personnes que les membres de ma famille!

    1. Merci pour la tarte 🙂
      J’ai trop envie de lire ces livres, je sens que l’univers va me plaire.
      Han, t’es en train de me dire que c’est le début de la fin, la folle au poing ? ;-).
      Qu’est ce qui t’était arrivée ?
      Merci pour la pièce.
      Graaave, j’adorerais que l’on se revoit sur Paris comme l’autre fois, je t’inviterais à la maison et tu mangerais ma tarte au citron :-D. Mais chui sure que l’on va se recapter tout bientôt 😀

  2. Et moi je suis bien contente de te retrouver ici à nous faire causette !
    Alors premièrement pas cool du tout cette femme dans la rue,
    heureusement pour toi d’avoir eu cette intuition qu’elle était pas net tu as pu éviter surement un coup de folie de cette dingo bravo à ton sixième sens !!
    Alors la recette aux citrons je dis ouiiiiiiiiiiiiiiiiiiii j’adore !
    Une tarte dont j’aime la sensation dans la bouche qui fais frémir la langue et le palais et la douceur meringués te procure ensuite des sensations extrême de douceur Hiiiii NON JE ne délire pas ou je cause pas s.X. !!!!LOL !
    Et alors bravo pour ta performance théâtrale j’aurais bien aimée te voir à l’œuvre et applaudir comme il se doit une future star des planches ! Bravo pour ton courage
    Je t’embrasse bien fort !!!

    1. Coucou Marielle !
      Merci pour ton commentaire (je l’avais lu depuis que tu l’as posté, mais j’ai mis un peu de temps à répondre ;-)).
      Mon sixième sens c’est mon petit talisman à moi, il m’évite pas mal de trucs foireux (encore faut-il que je continue à m’écouter, mais ça c’est une autre histoire)
      Hi, hi cette recette de tarte c’est une des meilleures que j’ai testé, d’ailleurs à chaque fois que je fais la tarte je pense à toi, bah oui c’est tout de même ton dessert préféré. J’espère qu’un jour on se verra et que je pourrais te la faire goûter 😀 (et je goûterais la tienne). Ah non, tu n’es pas en plein délire, c’est tellement un délice cette tarte 🙂
      Merci pour les planches théâtrales, c’est vrai qu’il m’a fallu être téméraire pour y aller. Je suis contente.
      Merci pour tes mots Marielle, c’est toujours un petit moment de douceur de te lire !
      La bise !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :