Ne Pas Baisser les yeux

couple-dispute

Pendant une pause dej, je suis partie faire un tour au Monop.

J’avais repéré une petite robe soldée, qui me faisait de l’œil depuis plusieurs jours déjà.

Mon achat sous le bras, je fais la queue à la caisse. Il y a un peu de monde donc je me prépare psychologiquement à attendre.

Je suis dans la file quand un jeune couple arrive juste derrière moi.

Le garçon parle doucement, mais je sens une très grande agressivité dans sa manière de parler.

Il se plaint auprès de sa copine des courses, de ce qu’ils ont acheté. Il lui reproche de ne pas avoir été sympa pendant cette session shopping. Il lui fait remarquer que ça n’est pas la première fois. Et puis les remarques se précisent : de toute façon c’est toujours comme ça, tu es chiante, tu fais des histoires pour rien, j’en ai marre !!! J’en ai le ras le cul !! Ils évoquent d’autres situations. Il hausse le ton à nouveau : j’en peux plus !!! J’en peux plus, tu comprends ! Si ça continue comme ça, je me casse, tu comprends ça ???La rupture va arriver vite, fais attention !! Fais attention !!

Je suis mal à l’aise. L’agressivité du mec, les détails de leur relation exposés comme ça, je me sens gênée. Je me fais d’ailleurs la réflexion que je n’ai quasiment pas entendu la jeune femme répondre. Seuls quelques mots timides ont fuité de sa part.

Je me dis qu’elle est peut-être chiante en couple, qu’elle lui mène peut-être pas la vie dure, mais est ce que c’est une raison pour faire une crise pareille et avoir un échange aussi virulent ? Je me dis que je dois faire quelque chose, même un petit geste. Et puis si ça part vraiment en couille, j’irais chercher le vigile.

Pendant quelques instants, il n’y a plus d’échanges.  Mais très vite, je sens une colère sourde qui se remet à sortir progressivement au fil des « échanges ». Il dit à la jeune femme qu’elle fait chier, qu’elle est chiante, une capricieuse. Elle proteste. Il s’énerve encore plus : et en plus tu te permets de me répondre alors que c’est moi la victime, c’est moi qui suis tout le temps rabaissé !!!

Elle pleure.

Et là, il part en vrille, je l’entends lui dire qu’elle n’est qu’une merde, qu’une sale petite merde. Qu’elle arrête de chialer alors que c’est elle la connasse, c’est elle. Il lui dit doucement que c’est une grosse pute.

Je n’entends plus la fille.

A ce moment là, je bouillonne. C’est un couple, ils ont leurs histoires personnelles et je ne les connais pas. Je ne sais pas qui ils sont. Est ce qu’ils se rabaissent mutuellement ? Est ce qu’ils traversent juste une crise ? Je m’en fous. De toute façon, je n’ai pas de réponses. Je n’ai pas envie de rester de dos à ce couple, de faire comme si je n’entendais rien, comme si je ne savais pas qu’à cet instant précis, il l’agresse verbalement et qu’il lui parle comme une merde.

Je me tourne vers eux, je vois la fille qui ronge ses ongles et qui rentre la tête dans son col. Je la cherche du regard. Nos regards se croisent, je lui souris timidement. Elle me regarde quelques instants, surprise, puis elle détourne le regard.

Je me tourne vers son copain. Je le regarde aussi, dans les yeux, il semble à la fois très énervé et en souffrance. Je ne sais pas comment je le regarde, mais il me soutient un peu du regard, puis détourne la tête.

Gêné.

Je passe à la caisse. Je paye. Je commence à partir, zieute une nouvelle fois le couple, m’arrête sur le pas de la porte puis je sors du magasin. En retournant au boulot, je me sens mal. Ce moment me donne un goût amer. Je réfléchis, je ne sais pas quoi, mais j’aurais voulu en faire plus.

Juste un peu plus.

Publicités

10 Réponses

  1. Intéressant cet article. Je suis allergique aux couples qui se disputent en public.
    J’ai grandis, Dieu Merci, dans une famille sans histoire, quand mes parents se fachaient, ils se contentaient de se tirer la gueule mais jamais de scène de ménage. Et c’est vrai que chaque fois que je vois un couple s’engueuler, se sortir des noms d’oiseaux, je suis très mal à l’aise, et même si tu les connais tu ne sais pas ou te mettre, quand intervenir, comment intervenir, par peur du « c’est pas tes oignons ». Je pense que pour certaines filles se faire rabaisser ça faire partie de l’amour, ça montre que l’autre ne lui ai pas indifférent. Crois moi, c’est souvent la victime, qui est coupable de ce qui lui arrive. Mon mec m’humilie en public, je me casse. Ta réaction était néanmoins très intéressante.

    1. Salut Inès B !
      C’est vrai que le « c’est pas tes oignons’ c’est difficile de se positionner par rapport à ça. Perso, je ne sais pas si des filles pensent que cela fait partie de l’amour, mais je pense que des filles qui peuvent « prendre » des remarques excessives comme ça, ont un rapport faussé par rapport à la relation. Je pense qu’elles se rendent bien compte que ce n’est pas une normalité, que ce n’est pas de l’amour, mais malheureusement, il leur manque des ressources pour réagir.
      Je trouve plutôt qu’on est tous responsable de « notre partie »; nous sommes tous responsables de notre personne et de ce que l’on doit faire pour se protéger, mais dans ce cas, je pense que la « victime » n’est pas responsable au sens où elle « mérite » ce qui lui arrive. Généralement, les femmes victimes de ce type de comportement, ont des problèmes d’estime d’elles mêmes et se retrouvent souvent dans une relation abusive parce qu’elles ont une valeur basse de leur personne. Malheureusement elles ne choisissent pas toujours un partenaire qui sera réconfortant. Et elle n’ont pas reçu la force pour partir quand il le faudrait, mais je pense aussi qu’il n’est jamais trop tard pour réagir et que des personnes arriveront à trouver la force de partir un jour ou l’autre.
      Merci de ton passage Inès.
      Bonne soirée !

  2. Oh la la je ne sais pas comment j’aurais réagit dans cette situation très embarrassante impossible de le dire !
    Tu as eu le courage de les regarder en face je trouve ça déjà très fort !
    Moi j’ai vécu une situation moins forte aux caisses du supermarché
    plutôt l’inverse puisque j’ai cru que le jeune couple ferait crac crac la sur le tapis roulant ! Embrassade plutôt collante 😉 et touche …
    Bref une situation presque aussi gênante mais qui m’a fait plutôt sourire pour le coup ! Je me suis dis ça leur passera avec le temps ils sont jeunes ils veulent faire voir à la terre entière qu’ils sont amoureux
    (Bah merde j’ai causé comme une mémé )
    Des Bisous Elosya contente que tu viennes ici de temps en temps avec tes textes toujours aussi touchant drôle etc etc sur la vie …

    1. Coucou Ma Marielle,
      Oui c’était effectivement une situation embarrassante, mais ton histoire avec ce couple TRÈS démonstratif, m’aurait certainement gênée (pour des raisons différentes) tout comme toi :-). J’aime bien comment tu racontes ça  » j’ai cru que le jeune couple ferait crac crac la sur le tapis roulant », je vois très bien la situation du coup ah ah !
      Mais non, tu causes pas comme une mémé, tu dis juste la vérité ;-), j’aurais pensé pareil tiens.
      Merci à toi pour tes mots et tes commentaires toujours pleins d’humour et de sensibilité, tu me fais plaisir.
      Des bisous !

  3. Effectivement c’est pas évident d’être « face » à un moment pareil, mais déjà l’avoir regardé lui a montré que tu l’avais entendu ….

    1. C’était pas évident oui.
      Merci Ma vie de Brune 🙂

  4. Difficile d’oser intervenir dans ces cas là. Ce genre de « cas » m’est déjà arrivé et finalement c’était la « victime » si j’ose dire qui rétorquait « ça ne vous regarde pas ». C’est un problème sans fin…

    1. Salut Bloody Anna,
      Oui c’est un problème sans fin, a quel moment peut-on intervenir si on nous a rien demandé, à quel moment on « sent » que la personne qui est « acculée » demande du soutien. C’est complexe, mais il faut le faire comme on le sent.
      C’est dur aussi ce que tu racontes parce que se prendre une sorte de réaction de rejet alors que l’on veut aider, c’est pas évident à intégrer aussi.
      Merci pour ta réaction ! Bonne journée !

  5. Une confrontation dans la queue d’un H&M (arrête, je sais que c’est précisément là bas que tu as craqué tes tunes 😉 ). Au fond de toi tu sais que tu n’aurais pu faire guère plus. Tu as agi en te souciant d’eux mais surtout en t’écoutant. Les regarder dans les yeux, c’est déjà énorme! Ils se sont risqué à se faire vivre ça sur la place publique, comme un appel à témoin de leur misère. Tu as eu l’humanité de répondre présente et de jouer le rôle. Car je maintiens que tout ça ce n’est qu’un jeu! Il a voulu se faire souffrir plus encore en disant ces horribles choses et elle a accepté de se faire souffrir plus encore en l’écoutant et en restant à ses côtés. Tu souffres surement de les voir s’infliger des choses pareilles mais malheureusement, de ta position t’y peux rien. Préserve toi. Réfléchis à comment tu le vivras la prochaine fois pour ne pas TE faire souffrir.
    (c’est petit bouddha qui parle mais au fond, moi aussi ça m’énerve!!)

    1. Je l’ai ressenti assez viscéralement sur le coup, mais ensuite je me suis dit qu’effectivement je ne pouvais pas faire plus.
      Comment faire plus alors que je ne connais pas ces gens. Et puis c’est aussi effectivement « un choix » de leur part de vivre cette souffrance, que cela soit dans l’intimité ou aux yeux de tous.
      Mon empathie ne me perd plus, j’arrive à avoir plus de recul et c’est mieux comme ça.
      Merci Boudha Stepf de cette intervention pleine de chaleur et d’esprit 🙂

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :