J’ouvre le rideau

Theatre

« Alors maintenant, tu vas fermer les yeux. Et courir sur le plateau vers les autres. »

Je n’hésite pas, je ferme les yeux. Je prends quelques secondes pour me poser et je cours.

La première fois, je ralentis et n’arrive pas jusqu’au groupe. La deuxième et la troisième fois, j’arrive jusqu’au groupe et c’est eux qui arrêtent ma course.

Je suis contente de moi, une autre personne se positionne pour faire le même exercice.

Car oui, la semaine dernière, j’ai repris le théâtre. Et pourtant. Depuis mes derniers cours, il y a 15 ans. Je n’avais pas réellement ressenti le besoin de reprendre des cours.

Comme vous le savez, je travaille dans un théâtre. Depuis que j’y suis, je sais qu’il y a deux ateliers (pour les débutants et les confirmés), je suis allée voir les spectacles de fin d’année. J’ai beaucoup aimé, les histoires, le jeu des comédiens. Mais bizarrement, je ne me voyais pas prendre des cours. Je me souviens même que je trouvais ça fou de monter sur scène comme ça. J’y voyais une sacrée prise de risque perso.

Et puis mon boss m’en a parlé plusieurs fois à la fin de l’année dernière. Je voulais trouver une ou plusieurs activités à la rentrée. Une activité qui me fasse travailler mon corps, ma tête. J’avais envie de sortir de ma zone de confort aussi. Je suis une bonne sociable dans ma vie amicale. J’ai pas trop de mal à papoter avec des inconnus, à m’intéresser aux autres. Mais dans ma vie pro, c’est une autre histoire. J’en ai déjà pas mal parlé, je n’aime pas prendre la parole en public, je ne me sens pas très légitime en entrevue professionnelle. Et je me suis dit que le théâtre pouvait m’aider à débloquer un peu tout ça.

Et puis j’ai envie de me poser un défi. Alors avant le premier cours, je me suis dit que ces cours, j’allais y aller à fond. L’occasion de lâcher-prise, de ne pas me juger, d’y aller sans tergiverser des heures durant.  Et puis apprendre des textes, jouer, m’amuser aussi et jouer une pièce à la fin de l’année.

On en reparlera :-).

Et ce premier cours ?

Bah une belle claque, je me suis sentie très, très bien. Malgré une bonne appréhension, je me suis rapidement détendue et j’y suis allée autant que je pouvais. Je me suis découverte plus sure de moi, plus sombre aussi, pas toujours dans la blague sur scène. J’ai ressenti plein d’émotions, c’était intense. Et puis j’ai aussi retravailler ma voix, en laissant de côté ma voix de tête pour me concentrer sur mon diaphragme et sortir un son plus grave.

Bref, j’ai adoré. J’ai hâte d’être à lundi prochain pour avoir un nouveau cours et ainsi me découvrir encore un peu.

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :