Petit film muet

The artist

Assise dans le RER, j’envoie des textos rigolos à une amie tout en écoutant de la musique.

Station Luxembourg, les gens montent en masse, un couple s’assoit en face de moi.

Je rouspète intérieurement.

Ils sont jeunes, la vingtaine. Semble t-il très, très amoureux.

Vu leur fougue, je me dis qu’ils vont passer leur temps à se rouler des pelles devant moi. Et en tant que fraîche célibataire qui est en train de panser les blessures d’une rupture, je ne suis pas friande de ce genre de spectacles.

Pas du tout.

Du coup, je plonge le nez vers mon téléphone et décide de ne rien calculer jusqu’à ma station. Mais ma curiosité me fait relever la tête. Je regarde le petit couple et je les trouve plutôt surprenants.

Pas de gros roulages de pelles sirupeusement relouds, non, juste des regards rapidement échangés. Des regards qui sentent l’amour et le désir.

Il attrape ses mains avec douceur. Il caresse la paume, les retourne, les contemple. On dirait qu’il regarde la 7ème merveille du monde. Puis il revient à elle, la regarde droit dans les yeux. Pas avec force, mais avec une tendresse évidente. Et je surprends aussi son envie d’être ailleurs avec elle. Il pose une bouteille de coca par terre et pose l’autre main sur la jambe de la fille, lui caresse un peu le genou, remonte jusqu’à la cuisse. Il lui sourit.

Elle est plus timide. Elle laisse ses mains dans les siennes, mais elle semble avoir plus de mal à avoir des gestes tendres. Quand ils se regardent, au bout de quelques secondes, elle baisse les yeux avec un petit sourire gêné. Mais mignon.

Après plusieurs minutes, ils se parlent. J’ai gardé mes écouteurs, je n’éteins pas mon MP3 parce que je trouve la scène touchante. Je me dis que j’ai l’impression de regarder un échange dans un film muet. Je ne saisis pas ce qu’ils disent, mais la tête penchée de l’une, le regard amoureux de l’autre, les sourires qui ponctuent chaque phrase, me fait dire qu’ils sont bien « croques » 🙂 l’un de l’autre.

Je dois descendre, je leur jette un dernier regard. Il lui caresse les cheveux.

C’est à ce moment que je sens cette petite pointe qui s’enfonce dans mon coeur.

Une pointe de tristesse.

Puis quelque chose de plus joyeux, quelque chose de lumineux s’est frayé un chemin.

Publicités

6 Réponses

  1. j’adore ces tranches de vie, un peu instants volés…

    1. Oui il y a de ça, ce sont des moments volés. Mais tellement inspirants 🙂

    1. Merci Miss Figolu, contente qu’il te plaise 🙂

  2. L’amour, ça existe 🙂

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :