Fidélité

DSC_0400

Hier, j’ai vu sur Facebook, deux nouvelles qui ont provoqué chez moi un enthousiasme certain (pour être honnête, je crois que mes réactions étaient plus proches de l’hystérie que de la joie contenue).

La première concernait Stephen King. Elle annonçait la sortie de Doctor Sleep, son prochain ouvrage qui sera la suite du fameux Shining adapté en film par Kubrick.

A ce moment là, je me suis tournée vers ma collègue Chacha et j’ai trépigné sur mon siège en poussant des petits cris de joie.

Puis il y a eu la seconde news.

Et cela concernait aussi Stephen King. Cla a mis sur son facebook, un lien que j’ai suivi et qui annonçait la venue de l’auteur en France au mois de novembre.

La j’ai bondi de mon siège de bureau, sautillant sur place tout en répétant inlassablement « Stephen King vient en France !!! », « Stephen King vient en France !!!!! » »PUTAIN !!!!!!! STEPHEN KING VIENT EN FRANCE AAAAAAAAAAH ». Bon après c’est pas encore gagné pour le voir, il faut acheter les places et j’ai comme la sensation que je ne serais pas la seule à me précipiter pour en avoir une.

Bon et donc passé ce moment d’émotion intense (TRÈS), j’en ai parlé avec un collègue. Je lui explique que je lis l’auteur depuis la 5ème. Que les nouveaux livres me transcendent un tout petit peu moins, mais que je reste accro à ces lectures. Puis je continue sur ma lancée, j’en parle, j’en parle, j’en parle (je pourrais le faire pendant des heures). Et je lui dis que je suis fidèle aux écrits de Stephen King.

J’y repense un peu plus tard et je me souviens que la veille, je disais la même chose à ma collègue. On parlait des magazines Première et je lui disais que j’étais lectrice de cette revue depuis 1997 et que j’avais tous les numéros. Je rajoutais fièrement que j’étais fidèle à ce magazine.

Je repensais donc à tout ça, me disant que c’était un peu bizarre d’utiliser le terme dans ces cas là. En même temps, c’est un adjectif qui me va bien, me suis-je dis. Celui-ci est valable pour mes lectures, mais aussi en musique, en amitié, en amour, en style de film. Et j’ai trouvé ça rassurant. Moi qui ai parfois l’impression de baigner dans un bain acide d’instabilité, je suis agréablement surprise par ma constance.

J’aime cette idée de quelque chose d’immuable. Pour moi, la jeune femme parfois hermétique et flippée face aux changements, ça me sécurise d’avoir ces petites choses.

Oui je sais, rien ne reste réellement statique. Y compris ma passion pour le magazine Première ;-). J’aimerais vraiment me concentrer sur le positif que cela peut amener.

Oh que non, ça ne me fera pas de mal.

Publicités

8 Réponses

  1. J’adore Stephen King aussi ! Mon préféré ? La ligne verte, le seule livre qui m’a fait pleuré ! J’espère que tu pourras le rencontrer 🙂
    Et félicitation pour ta fidélité, je suis un peu comme ça, et je trouve ça bien rassurant !
    Meg 😀

    1. Salut Meg :-).
      Oui la Ligne verte est aussi un de ses livres qui m’a beaucoup émue, je comprends que cela soit ton préféré.
      J’ai eu mes places, j’ai hâte
      Oui c’est rassurant dans le fond, cette fidélité :-). Je peste parfois contre elle, mais je la garde aussi bien volontiers.
      A plus !

  2. Stephen King, quoi ❤ Même si ses romans font peur, même si sa tête me fait peur (rooooh ça va!), Stephen King!! J'espère de tout coeur que tu arriveras à le rencontrer!
    Bisous

    1. J’ai ma place donc ça devrait être bon, mais tant que je n’y serais pas, je ne m’excite pas trop ;-).
      Merci !
      Des bisous !

  3. haaaa Stephen King !! J’en ai passé aussi des nuits sous ma couette à frissonner de peur et de plaisir depuis le collège 😉 (par contre je crois avoir bien peu souvent ouvert Première… fidèle aussi à ma façon à l’auteur et au mag donc)
    bises

    1. Coucou Lheureuse !
      Ah ah, tous ses livres ne m’ont pas fait ça, mais j’avoue que quelqu’un m’ont empêché de dormir, pendant de longues nuits. Je suis contente de savoir que tu l’as lu aussi, encore un point commun 😉
      Bises

  4. J’adore ton texte! Ma vie est aussi constamment en mouvement, pleine de changements souhaités ou pas. Je pense que chercher une stabilité dans les petites choses pourrait m’aider à rester «groundée». Reste à trouver quoi…

    1. Coucou Alexe !
      C’est vrai que l’on trouve la stabilité où l’on veut, et où l’on peut aussi.
      Moi je suis sûre que tu as des éléments de stabilité insoupçonnés que tu ne perçois pas, mais qui sont bien là :-).
      Bisous ! Bisous et bonne semaine

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :