Une (mauvaise) habitude

Festival Fnac 2013

C’est ce que je me disais hier, debout devant la scène du festival Fnac Live (je vais vous en parler la semaine pro, j’ai vu ou je vais voir des artistes de folaïe) place de l’hôtel de ville.

J’y passais une délicieuse soirée (j’adore mettre ces deux termes ensemble, j’ai l’impression que cela fait très classieux ah ah) et je me demandais pourquoi je n’avais pas fait ce genre de manifestations plus souvent.

Oui, c’est vrai ça pourquoi ?

Eh bien parce qu’en l’espace de quelques semaines, j’ai retrouvé un peu de mon énergie etde ma curiosité pour des évènements, pour des gens, pour des activités. J’ai envie de découvrir, d’être surprise, déçue, de ressentir tout simplement. Et je sais qu’il y a quelques mois de cela, si on m’avait proposé l’évènement, j’aurais dit oui peut-être. Et puis à la dernière minute, j’y serais allée…ou pas me donnant des arguments vaseux.

Mon envie de découverte n’était pas tombée dans les méandres de l’oubli, mais je dois dire qu’elle était en sommeil, se réveillant de temps à autre (de plus en plus rarement je crois) au gré des propositions de sortie. Alors que j’adore sortir.

Quand j’y réfléchis, je me demande si c’est mon côté sauvage (ouais ouais, ça m’arrive) et réfractaire à aller vers l’inconnu qui me bloquaient. Il y a de ça, mais je crois que le plus gros obstacle c’était ma peur.

Ma peur que cela se passe mal. Ma peur de l’ennui. Ma peur de me retrouver paumée. Ma peur d’être avec des gens et de ne pas savoir quoi leur dire. La peur. La peur. La peur. Une peur des autres et des situations tellement viscérales qu’elle me semblait normale tellement elle faisait partie de moi. La plupart du temps, ce n’était pas un moteur, plutôt une peur plombante, qui me fait envisager le pire et me fait penser que cela va forcément être un mauvais moment.

Je compose avec. J’essaie de ne plus l’enterrer loin en moi. Je l’observe, je m’interroge, je trouve des solutions. J’essaie avant tout de comprendre au lieu d’éluder. C’est pas toujours facile hein, cette appréhension est une habitude, un prélude à mes autres pensées dans certains moments et j’ai parfois envie de revenir à mes anciennes habitudes. Tout simplement parce que c’est ce que je connais le mieux.

Alors voilà, je déconstruis. J’ai aussi (enfin) compris qu’un mouvement, une évolution n’est pas toujours spectaculaire. Elle se fait doucement et un jour, on note un changement. Et l’on passe à autre chose.

Ça finira peut-être par m’arriver :-).

Publicités

6 Réponses

  1. Comme je comprends ce que tu décris. Mais tu as cette capacité inouïe, cette qualité, de la dépasser cette peur et on ne peut pas tous en dire autant! D’aucuns composent aussi…différemment, en acceptant cette peur, mais sans chercher à la dépasser, ou en tout cas le moins souvent possible.
    Donc bravo! Quelle introspection positive et quel courage de s’atteler à des « travaux de rénovation » comme ça. Fais peut être attention à ne pas entreprendre trop de chantiers en mm temps…en finir un c’est déjà une grande victoire!
    Ça se sent qu’on est en travaux??? 😀
    Des bisous la belle!

    1. Merci, je doute parfois de ma capacité à dépasser les choses…et te lire me conforte dans l’idée que je devrais plus y croire :-).
      Oui j’ai aussi la sensation de m’atteler à plusieurs chantiers (sans faire exprès en plus), c’est la période qui fait ça. Mais je tempère, je ralentis beaucoup les choses, je me dis chaque chose en son temps cocotte et ça marche, mais pas tout le temps, tu connais mon impatience.
      Ouais ça se sent que nous sommes en travaux et je suis contente que tu te sois exprimée sur ce sujet 🙂
      Des bisous à vous quatre (oui je compte le chat ;-))

  2. tout se fait un jour tranquillement… faut prendre son temps en fait !! Même si moi parler à un inconnu me bloque faire plein de choses seules comme des concerts me gênent absolument pas !!

    1. Oui c’est le côté tranquille avec lequel j’ai du mal. Lol. Mais un peu de patience ne me fera pas de mal.
      Un jour, oui, tu ne seras plus gênée à l’idée de parler avec un inconnu 🙂

    1. Merci Camille G 🙂 !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :