Je me conscientise

wpid-DSC_0113.jpg

Ce weekend, en plus de faire des rencontres bloguesques, je suis allée faire un tour dans un évènement citoyen qui se déroulait dans mon arrondissement.

C’était le festival Irrueption. Au programme, une scène ouverte, des stands et des associations citoyennes.

En parcourant les différents évènements, j’ai « réflexionné » moult fois.

Le public déjà. Dans ce grand amphithéâtre en plein air, j’ai aperçu ce petit couple à l’allure bobo, l’homme avec sa veste militaire et son jean bien coupé, faisait danser son petit garçon, pendant que la maman les regardait les bras croisés, avec un petit sourire aux lèvres. Ces ados qui faisaient des allers-retours pour trouver telle ou telle copine ou pour se changer avant de montrer leur talent de danseuse dancehall sur la scène ouverte. Ces jeunes que j’aperçois souvent dans le quartier,  ils se saluent, se font de petites accolades, téléphonent. Au moment où leurs potes s’aventurent sur scène, ils font preuve d’un enthousiasme communicatif. Un joli melting-pot générationnel, culturel et social qui devrait se produire plus souvent me dis-je.

wpid-DSC_0114.jpg

Je me suis posée quelques instants pour observer les courageux amateurs et les courageuses amatrices, osant braver leur timidité pour se déhancher, slamer et raper. J’ai eu la bonne surprise d’y voir une jeune fille faire du rap avec brio (surprise parce qu’à ce moment là, je me faisais la réflexion que le rap n’était pas qu’un truc de mecs et que ça manquait de filles et v’la t’y pas qu’elle est arrivée ;-)).

wpid-DSC_0116.jpg

Ensuite, je suis allée voir l’expo installée dans le parc. Des affiches sur la mondialisation, la dette des pays émergents, les différences sociales, les magouilles politiques, l’écologie. J’ai tout regardé attentivement.

Le beau temps aidant, je me suis posée quelques instants dans l’herbe. C’est là que ça m’a frappée, le fait que j’étais plus consciente. Je l’ai toujours été, mais avec les années, j’ai la sensation que cette conscientisation s’est accentuée. Je le vois déjà par rapport à « mon féminisme » de plus en plus présent (la réflexion sur la présence de la chanteuse de rap ne me serait peut-être pas venue avant) et qui prend une forme plus générale. Je tente d’apporter ma pierre à l’édifice pour les droits des femmes, mais cela concerne aussi les droits de l’humain, la politique, le racisme, les droits sociaux etc. Depuis plusieurs années, j’ai la sensation d’affirmer davantage mes positions en discutant, en bataillant verbalement, en lisant beaucoup sur les sujets et en ne lâchant pas le morceau, je m’interroge. Souvent.

wpid-DSC_0112.jpg

Je crois que j’ai ce désir de plus en plus constant d’être davantage dans l’action, de faire avancer les choses même à mon petit niveau, parce que chaque acte est important, même le plus anodin (en apparence).

Agir dans la pleine conscience. Ça me semble un bon projet :-).

Ps : je profite de cet article pour faire un petit focus sur le projet de 3 jeunes hommes, Thomas, Quentin et Chris. Dans le lot, je connais bien Thomas qui est un pote de longue date, copains de mes folles soirées ado et adulescentes.Ouais et donc, un jour je reçois une notification Facebook pour une Page intitulée Aiôn.
Aiôn, c’est l’initiative de ces 3 garçons qui veulent ouvrir un bar culturel et solidaire à La Rochelle. Un bar où la nourriture bio, le théâtre d’impro, l’accès free baby à des tas de livres, des concerts divers et variés et bien d’autres choses, éliront domicile au quotidien. Si votre curiosité est piquée, je vous invite à aller faire un tour sur leur page Facebook et si le concept vous botte et que vous vous sentez prêt à participer, vous pouvez aller voir leur page KissKissBankBank.

Publicités

6 Réponses

  1. J’adore le concept de bar que veulent ouvrir tes potes!

    1. Yeah, merci Panda, on se tient au courant pour demain.
      Bisous !

  2. surtout que la Rochelle c’est top j’y ai vécu 3 ans juste avant paris 🙂 j’en parlerais à mes potes de là bas ^^

    1. Ah yes, c’est gentil d’en parler à tes potes :-). Alors comment ça tu as aussi été à La Rochelle, j’y suis partie un petit weekend c’était sympa.
      Bisous et bonne soirée !

  3. bonjour,
    çà fait très longtemps que je te lis. j’aime énormément te lire. J’aime la façon dont tu racontes les évènements de la vie, petits et grands. Je me suis beaucoup retrouvée en toi, notamment le harcèlement au travail dont j’ai été également victime. aujourd’hui, je viens vers toi car je te rejoins sur autre chose. C’est fini avec mon ami (depuis ce week-end), après onze ans de vie commune (on allait les fêter le 6 juillet). Il dit qu’il ne m’aime plus. On avait entamé une procédure d’adoption. J’ai 40 ans, je suis au chômage, je n’ai plus d’amoureux, à mon âge, je n’aurais pas d’enfant. Je ne me vois au avenir. Tout mon monde s’écroule. Et je l’aime… Je ne sais pas ce que je vais devenir, j’ai très peur. En plus, j’ai perdu mes amies pendant ma dépression. bref, je te souhaite bon courage. j’admire ta force de vie.

    1. Bonjour Ondine,
      Je lis ton message que je trouve très émouvant. J’ai préféré te répondre plus posément par mail.
      Je t’embrasse très fort

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :