La bonne humeur printanière

My beautiful picture

J’aime pas trop faire dans le sujet météo, mais je dois dire que j’ai été particulièrement impressionnée par ce dimanche.

Non, mais je veux dire. Ça remonte à quand la fois où l’on est sorti en t-shirt, en prenant un petit pull au cas où il ferait un peu frais en soirée. Sachant qu’hier vers 21h, il faisait encore vachement bon.

Oui !!! ça remonte à TROP longtemps, nous sommes d’accord. Du coup hier, redoutant de ne pas avoir à nouveau une couche de soleil avant longtemps. J’en ai trop bien profité.

Pour moi cela a donc été session barbecue sur la terrasse d’un bel appart parisien.

Équipée de ma paire de lunettes rouge, j’ai ramené du coca, du vin blanc ainsi que ma bonne humeur et je me suis confortablement affalée sans aucune retenue allongée sur un transat avec un verre bien frais de rosé.

Bon je n’ai pas fait que ça tout de même. J’ai longuement discuté avec mes potes de longue date, je vous parlais déjà de cette bande ici. On se voit épisodiquement, mais c’est toujours un plaisir de sentir ce lien amical qui dure, dure, depuis déjà bien longtemps et qui ne s’effiloche jamais tout à fait. On aura beau ne pas s’être vus depuis plusieurs mois, j’aurais toujours la sensation d’être proches d’eux. Nous avons évoqué nos petites vies actuelles, perso, pro etc. Nous avons parlé bébé aussi, c’est que ça commence à faire son apparition dans notre groupe et avec certains on se disait que c’était cool de voir les potes de toujours devenir.

Et puis entre deux bouchées de pilon de poulet (miam je suis tellement accro), j’ai parlé anglais avec la copine d’un copain. La faisant rire et arrivant à parler avec un bon vocabulaire, je me suis dit que j’avais vraiment un très bon niveau (voui je sais je me lance des fleurs :-)). Puis j’ai pris des nouvelles d’un pote de pote que je n’avais pas vu depuis de longues années, ses posts facebook sur les murs de mes amis me donnaient des pistes de son devenir, mais j’étais contente de pouvoir entendre de vive voix dans quelle voie il avançait. J’ai mangé une délicieuse salade de pâtes tout en partant à la découverte des autres personnes présentes. Je suis rentrée dans des discussions diverses et variées avec eux et c’était très agréable. Ils étaient très sympas et je me suis dit que cela serait vraiment cool de les revoir. Enfin, j’ai joué au Yam’s. Ok j’ai perdu, mais je n’étais pas dernière et paraît-il que mon score était plutôt honorable  pour quelqu’un qui n’y avait pas joué depuis longtemps.

En fin de journée, la parenthèse a pris fin. Chacun a regagné ses pénates.

Sortant de mon métro, je marche d’un pas soutenu. Ralentis ! me dis-je, profites encore de cette journée. Humant l’air, me laissant bercer par cette chaleur printanière, ma petite veste sur le dos, je repensais aux échanges, aux rencontres de cette journée. A l’arrêt de bus, sur le trottoir, à la terrasse, debouts devant un bar, il y a les gens, les mêmes que d’habitude, à la différence près qu’il n’arbore plus cet air fâcheux hivernal. Il y a de la détente, du no-stress, de la tranquillité. Apaisés par cette après-midi peut-être ?

Je crois que la bonne humeur printanière a encore frappé. Pourvu qu’elle ne s’arrête pas en si bon chemin

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :