Je régime, tu régimes, il régime, nous souffrons ?

Régimeuse

Mardi soir, j’étais devant ma télé pour regarder le doc « Régime, la vérité qui dérange » .

Déjà parce que le sujet m’intéresse (toi même tu sais) et surtout parce que l’une de mes blogueuses préférées, Caroline de Pensées de ronde, intervenait dans ce doc.

Je l’ai trouvé très intéressant ce reportage.

Le reportage croisait l’avis d’experts (médecins, nutritionnistes…) sur les effets des régimes, pourquoi 80% des gens ayant fait un régime reprennent les kilos perdus et parfois plus dans les 3 ans qui suivent ? Pourquoi les régimes hyperprotéinés font maigrir rapidement, mais sont problématiques en terme d’apports nutritifs ? Pourquoi ces mêmes régimes ne marchent pas à long terme ?

La seconde partie montrait comment deux enfants en surpoids étaient « rééduqués »  d’un point de vue alimentaire.

Il suivait également deux jeunes femmes, Sandra et Ingrid, qui étaient depuis des années enfermées dans une spirale de régimeuse et qui souhaitaient se sortir de cela. Sandra essayait une nouvelle fois un régime hyper protéiné afin de perdre 10 kilos. Ingrid redoutait d’avoir des problèmes de santé et sentait qu’elle avait du mal à suivre le rythme de son petit garçon de 5 ans. Elle s’inquiétait pour la suite.

Pendant ce reportage, j’ai plusieurs fois souri nerveusement, lorsque par exemple l’une des proches de Sandra lui parlait de volonté et lui faisait part assez abruptement de son incompréhension devant les craquages et l’accoutumance que pouvait représenter la nourriture pour la jeune femme. Je me suis sentie proche des jeunes femmes quand elles ont évoqué leur perte de contrôle devant la nourriture, leur tristesse devant leur yoyotage aigue et leur espoir que leur vie devienne « parfaite », « meilleure »suite à la perte d’une dizaine de kilos.

Cela a été douloureux parfois aussi parce que je me suis revue. Moi, cette régimeuse d’il y a quelques années. Bien sûr que je me sentais heureuse, galvanisée, quand je voyais mon corps se délesté de mes kilos. Je rentrais enfin dans ce pantalon Zara acheté quelques semaines auparavant. Il était trop petit, je le savais en le prenant, mais pouvoir rentrer dedans, c’était une récompense de ma bataille. Cette fille qui se lançait dans un nouveau régime tous les 3 mois. Moi qui pensais que le précédent avait échoué parce qu’il n’était pas bon pour moi. Moi qui pensais que tout était affaire de volonté et que si je ne pouvais pas tenir, c’est dans le fond parce que j’étais une merde paresseuse. Je pensais que 10 kilos me séparait d’une moi « idéalement parfaite ». Je pensais que 10 kilos me séparaient de ma confiance en moi. J’éludais les apéros, les restos, les repas chez les amis. J’étais fatiguée de ne manger que de la salade et de la viande maigre, mais je supportais encore moins l’idée de manger des aliments tabous, qui m’auraient fait plaisir, mais qui surtout (pensais-je) m’auraient fait regrossir. Alors maintenant quand j’y repense, je me dis quelle souffrance. J’étais prête à m’affamer, à ne plus toucher à ce que j’aimais, à faire semblant que le chocolat, le fromage, les bons petits plats ne me faisaient pas envie. Pourquoi ? Parce que je soutenais mordicus l’idée que mon paradis se trouvait dans une taille 38.

Mais cela m’a fait du bien, parce que j’ai vu le chemin parcouru. Je me sens mieux dans ma peau. Je continue à avoir des impulsions alimentaires, mais je comprends mieux pourquoi et je sais que tout cela est lié à mes émotions. Des émotions que je tente de refouler, mais qui remontent toujours à la surface d’une manière ou d’une autre, alors pourquoi lutter ? Je mange avec plus de plaisir et mon poids n’a jamais été aussi stable que ces dernières années. Mon rapport problématique avec la nourriture m’a fait comprendre plein de choses sur moi et mes souffrances. J’aime penser que cette méthode de modération alimentaire et de concentration sur les sensations pourraient être de bons guides vers nous mêmes et non vers un moi idéalisé, pour chacun d’entre nous. Je pense que c’est ce qui me rend aussi très partisane de cette méthode.

Alors, voilà, pour celles et ceux qui veulent en savoir plus sur la modération alimentaire, celles et ceux qui sont enfermés dans la spirale des régimes et qui aimeraient voir d’autres alternatives, celles et ceux qui pensent que c’est foutu et que jamais ils ne feront la paix avec leur corps. Eh bien, je pense que ce reportage pourrait vous intéresser.

Il est en replay ici pendant une semaine

Ici sur le site de l’Express Styles, vous trouverez un article intitulé « pourquoi les régimes ne marchent pas sur moi » écrit par Caroline et où ma diététicienne intervient.

Et vous alors quel est votre avis sur les régimes ? (ça m’intéresse beaucoup, beaucoup :-)).

Publicités

22 Réponses

  1. On peut être au « régime » sans aucune privation et sans faim: choisir de bons aliments variés, limiter (et apprécier) les douceurs et autres, choisir la qualité avant la quantité, etc. Le problème du régime miracle, c’est que ça laisse croire qu’il suffit d’un peu de bonne volonté et de poudre de perlimpinpin pendant quelques semaines pour être mince pour toujours alors qu’il faut accepter de changer ses comportements à vie.

    1. Hello M’dame Jo,
      Perso quand je parle de régime c’est plutôt les régimes « privatifs » qui te placent dans une restriction constante, état pas naturel pour l’individu. Mais « régime » au sens équilibre, aliments variés et appréciation de douceurs, là nous sommes d’accord que c’est une voie alimentaire plus commode.
      Effectivement, le problème ce sont tous ces régimes miracles (la grande majorité des solutions minceurs ou de rééquilibrage alimentaire sur le marché sont dans cette tendance) qui plongent pas mal de personnes dans un désarroi terrible vis à vis de leurs poids et de leurs habitudes alimentaires. C’est ce que j’ai aimé dans le reportage, le fait qu’il montre qu’il existe une alternative à ces régimes à la mords moi le noeud, le tout est aussi d’accepter que l’on ne sera peut-être pas aussi mince qu’on le voudrait, mais que l’on se sentira mieux dans notre peau.
      Thanks pour ce com, bonne journée 🙂 !

  2. merci pour ce chouette témoignage qui montre une fois encore combien la volonté n’a rien à voir avec les régimes et combien les émotions sont importantes…
    et puis oui oui et oui, un bon « régime » n’est pas une question de privation mais d’équilibre !

    1. Coucou lheureuse 😉
      On est d’accord que la volonté ne fait rien par rapport aux histoires de régimes, ce sont les émotions qui comptent, c’est là dessus qu’il vaut mieux travailler.
      Bouh sur la privation vive l’équilibre, nous sommes d’accord.
      Merci pour ton petit mot, bonne journée !

  3. J’en ai testé quelques uns pour les petits kilos superflus que me reprochait mon mari. Sans grand succès. Puis je me suis mise à WW qui a finalement très bien fonctionné!J’ai perdu les 8 kilos prévus, renvoyé une image de moi nettement mieux dans sa tête. Jusqu’au jour où un nouveau déclic m a fait reprendre mes mauvaises habitudes!Vive les confortables kilos qui protègent et font barrière 🙂
    J’ai repris l’an dernier à compter et recompter les points. Le tout accompagné d’une thérapie entreprise quelques semaines auparavant. Et j’ai eu une vraie révélation, l’explication du pourquoi de ces crises « boulimiques ». Et çà a été ce qu’il me manquait. Mon rapport à l alimentation a totalement changé. Je ne culpabilise plus, me fait vraiment plaisir, ai simplement rééquilibré mon alimentation, me sert également des aliments qui consolent quand j ai vraiment besoin d’être consolée et que rien d’autre ne fonctionne. Bref je m’écoute et surtout j’ai arrêté cette obsession.
    Je pense vraiment que notre rapport à la nourriture a une origine psychologique et pour perdre à long terme, il faut l’assainir et régler les blocages intérieurs sinon cela ne fera qu’augmenter nos frustrations et renforcer le sentiment d’échec et d’être incapable et bonne à rien!
    Cela fait donc plus d’un an que mon poids est stable sans me priver et avec beaucoup moins de crises « régressives »!

    1. Salut Céline 🙂
      C’est génial ce parcours que tu racontes, sur ce qui t’as permis de partir d’un rééquilibrage alimentaire à la WW, mais qui a fini par vraiment fonctionner parce que tu as appris à t’écouter et que tu as entrepris une thérapie. Le besoin de consolation dans la nourriture, je connais également et j’apprends progressivement à m’en détacher, enfin disons que j’apprends à me dire que c’est là et que si j’en ai besoin c’est comme ça et qu’il ne me sert à rien de fuir cela, c’est encore dur, mais j’y travaille.
      C’est exactement cela des blocages intérieurs et l’origine psychologique dans le rapport à la nourriture sur lesquels il convient de faire la lumière.
      Merci pour ton commentaire, quand je te lis, je me dis qu’à force d’écoute de soi, ça va finir par marcher pour moi, même si je suis déjà en chemin, mais il m’en reste encore un peu pour arriver à être sereine avec la nourriture et comprendre un peu mieux les « crises ».
      Merci encore une fois Céline et bonne journée ! 🙂

      1. C exactement ça, il faut accepter la fonction thérapeutique de la nourriture.tant qu on n a pas les armes pour s apaiser autrement ça ne sert pas a grand chose de lutter :/ nous sommes sur la bonne voie justement parce que nous avons assimile cela 🙂

        1. L’apaisement passe clairement par cette acceptation, merci de le rappeler une nouvelle fois fois ! 🙂
          Bonne soirée !

  4. Même si je suis une weight obsessed j’ai du faire un régime dans ma vie, le tout est de manger équilibre et de se sentir bien dans son jeans
    Ouand je dis que jai quelques (pas beaucoup ) kilos a perdre, on me dit toujours ça ne se voit pas t es grande mais a force tout ça s accumule
    Et j’avoue ça me fait plaisir quand les gens remarquent quand je maigris
    Je pense avoir trouve la voie de la perte de poids : équilibre alimentaire réduction des quantités / sport …. Pourvu q’sa dure …

    1. Salut Conceptualisthic,
      C’est intéressant ce que tu dis sur ton weight obsessed, mais que finalement tu n’es pas au régime. Du moment que tu te sens bien dans cet équilibre alimentaire et le sport 🙂 et Si tu as trouvé « ta voie alimentaire » et que tu ne te frustres pas, c’est l’essentiel.
      Bonne journée !

  5. Coucou j’ai eu du mal à venir mettre un commentaire ce soir Elosya !!
    Mon anti virus me disait qu’il y avait un problème d’harmaconnage en ouvrant ton blog !! Bon bref me voilouuu !!
    Question régime j’en connais une couche come tu le sais !!!
    Alors moi sans vraiment le savoir je crois que j’ai Zermatté grave en faite quand j’ai décidé de faire quelques choses pour mon poids !!!
    Je ne voulais pas réattaquer un enième régime qui m’aurait mené dans le mur encore une fois !
    J’ai fais à ma sauce en écoutant un peu mon corps finalement !!
    (Je ne connaissais pas la méthode Z ! )
    C’est grace au blog de Caroline que j’ai connu, et je me suis dis à ce moment la que c’est finalement ce que j’avais un peu fait pendant mes 4 ans de perte de poids sans le savoir
    quant à l’émission je l’ai trouvé très bien et j’ai encore appris pleins de choses interressante !
    Et les temoignages étaient touchant
    Une emission qui casse les codes des medecins voulant te faire maigrir !!
    ça fait du bien en espérant que beaucoup en prendrons de la graine !
    Je suis d’accord av le commentaire de B pour l’image de la glace ( Miam Une glace hiiii )
    Il faut vraiment apprécier cette image que l’ont voit dedans et qu’on se sente bien
    et pas l’image que nous renvois cette fichue balance !!
    Moi je sais que je suis pas guerri je me pése trèèèèssss souvent et j’ai honte de ça !!!
    Par contre paradoxe j’ai repris 5 kilos en un an et demi mais je le vit bien car je ne me prive pas vraiment et ma foi l’emission m’a conforté quand un doc à dit qu’il n’y avait pas de poids idéal moi je me sens pas trop mal comme ça avant quand j’étais avec ces 5 kilos encore en moins j’étais en privation et tout le monde me croyait malade vu que jamais ils ne m’avaient vu aussi  » Mince  » (Jamais été mince aussi loin que je m’en souvienne )
    Alors 5 kilos en plus mais toujours dans mon poids à ne pas dépasser je mange bien je me fais plaisir je me sens pas trop moche dans la glace et bien ma foi je vis quoi !!!!!!!!!!!!!!!!!!!
    Des bisouuuuuuuuuuuuuuuuuussss

    1. Coucou Marielle !
      Non, mais alors qu’est ce qu’il nous fait ton antivirus là, hein petit antivirus tu laisses mariellou, commentez tranquillou la prochaine fois ;-).
      Tu m’impressionnes, je ne savais pas que tu avais entrepris seule ta prise de conscience sur ton poids. On en a souvent parlé, peut-être me l’as tu déjà dit…mais je trouve ça vraiment cool. Perso avant de lire, les livres de Zermati et de son collègue Apfeldorfer, je n’avais pas conscience de cela et je restais enfermée dans mon idée de régime. Bravo !
      Alors tu as aussi apprécié l’émission, ça fait du bien une émission qui casse les codes ouais ;-).
      N’aies pas honte de te peser souvent, si tu as besoin de cela pour te rassurer un peu eh bien c’est comme cela. Avec le temps, peut-être que tu t’en détacheras, tu te pèseras moins…tu verras.
      C’est intéressant ce que tu dis sur tes 5 kilos et le fait que les gens étaient plutôt inquiets avant. Mais le plus important, c’est que toi tu te sens bien avec tes petits kilos en plus et que tu puisses continuer à te faire plaisir et à te sentir bien, c’est vraiment l’essentiel.
      Merci :-), des bisous !

  6. Bein… je suis pour les régimes qd ils ne tournent pas au ridicule (style : manger de la soupe au choux matin midi et soir ou encore le régime Dukan). Il est évident que nous faisons toutes un régime à un moment donné ou à un autre… Je suis pour les régimes qui nous réapprennent à bien manger (fuits et légumes frais + viandes/poissons). Pour réussir un régime il ne faut pas se priver de tout ce qu’on aime ! Il faut se faire plaisir tout en étant raisonnable et en mangeant sainement !

    1. Hello Auréliiiie34,
      J’englobe (peut-être à tort) dans les régimes tout ce qui est restrictif et mène les personnes à bad-tripper parce qu’elles n’arrivent à suivre exactement une méthode qui n’est pas en lien avec leurs vrais besoins et plaisirs alimentaires. Et puis surtout, ça me gêne que les sensations corporelles soient mises de côté et c’est le cas très souvent dans la plupart des régimes miracles que l’on voit partout et qui sont essayés par beaucoup de monde.
      Toutefois, je crois que sur le fond, nous sommes d’accord :-), une méthode qui te permet de manger un petit plus équilibré, qui ne te prive pas de manger ce que tu aimes et qui te laisse le plaisir de manger raisonnablement, oui, oui, je crois vraiment que l’on pense pareil :-).
      Merci pour ton commentaire et bienvenue ici ;-), bonne journée !

  7. Coucou,
    J’ai perdu du poids, environ 10 kg, grâce à ma stabilisation (pour faire court). Mais autant avant j’étais grosse, mais je ne faisais pas grand chose pour changer, autant maintenant je suis complètement obsédée par mon poids, voulant perdre ce qu’il me reste à perdre !!
    Et j’ai repris quelques kilos pendant l’hiver, ça tourne au cauchemar !
    J’ai réussi à perdre environ 3 kg grâce à 15 jours de régime booster du Dr Cohen. Et j’avais l’intention de passer à Dukan (que j’ai pourtant décrié et dont je connais la dangerosité et l’inefficacité à long terme !) pour perdre rapidement les 20 kg en trop ! Je ne me supporte plus …
    Mais, j’ai été sur le blog de Caroline et je viens de voir les 2 reportages : je crois aux signes dans la vie !
    Et je crois que cela mérite un billet sur mon blog tout ça !!
    Bises

    1. Hello Hielena,
      Eh bien oui, je suis d’accord avec toi, il faut croire aux signes de la vie et effectivement le fait que tu tombes sur le blog de Caro et sur les reportages, c’est peut-être un petit message pour te dire de regarder dans cette direction là :-).
      Honnêtement, je suis contre les méthodes du docteur Dukan, j’ai essayé des régimes hyperprotéinés dans le même style, il y a plusieurs années et ma perte de poids a été impressionnante, mais la reprise de poids quelques temps plus tard a été au même niveau et du coup je me place contre ce genre de méthode. Et puis, je n’ai pas apprécié son idée de mettre en place un bac en lien avec la perte de poids. Enfin, tu auras compris je ne sens pas la chose.
      Après c’est comme tout, chaque expérience est individuelle, même si une partie de moi a envie de te dire de fuir le régime Dukan :-), une autre partie de moi se dit que ce qui s’est passée pour moi n’arrivera pas forcément pour les autres et je te souhaite juste de trouver ce qui te convient le mieux.
      Merci Hielena pour ton petit mot, je te souhaite une bonne journée !

  8. Hou la… Pardon pour le fleuve…

    1. Mais j’aime ce fleuve moi 🙂

  9. Salut Petit bonheur du matin !
    Raaaa ! Je hais les régimes pour plusieurs raisons.
    1/ Parce que je crois que la privation n’a rien de naturel.
    2/ Voire qu’elle favorise une contrition alimentaire pour des personnes qui sont déjà en souffrance, et ce quel que soit leur poids d’ailleurs.
    Mon bonheur n’est pas dans mon assiette mais dans ma tête et mon corps. Après des décennies de régime, aujourd’hui je suis bien dans mon corps. Par parfaite et tant mieux ! (la perfection étant un autre cercle vicieux, non ?)
    Tout s’est déclenché très rapidement avec des expériences multifactorielles : un psy, un divorce, le chômage, la chrono-nutrition, bref une renaissance quoi ! C’était violent mais cette reconstruction s’est accompagnée d’un mieux être et un déficit corporel de plus d’un chiffre en 3 mois (ouais, violent…). C’était comme si mon corps allait plus vite que ma tête : il avait enclenché le largage des boulets et la tête a suivi et suit encore.
    Alors finalement, je crois sincèrement que la vie que j’ai menée ne m’a pas rendue belle et heureuse. Quand je me sens à l’étroit dans ma vie, mon assiette a une grande tendance à se métamorphoser en plat (très sain, hein, mais beaucoup trop…) et le grand plongeon dans le bocal à bonbons n’est jamais loin.
    C’était comme ça pour moi. Parce que mon gros noeud était là. Si tous les cas sont particuliers, il y a toujours un noeud quelque part. Personne ne se fait du mal volontairement et en toute conscience. Voilà mon avis, mais je crois que nous en avions déjà parlé, non ?
    Toujours ravie de te lire Très Chère !

    1. Franchement, j’ai rien d’autre à rajouter. Je plussoie que ce tu dis :-). Bah non, la privation n’a rien de naturel et quand on est en souffrance comme tu dis, une restriction alimentaire est plutôt dommageable. Peut-être que pour des gens qui ont besoin de se rééquilibrer un peu, cela ne fait pas de dommages à moyen terme, mais pour des gens qui espèrent « trouver le bonheur » dans leur assiette comme tu dis…ça fait mal.
      Ouais, je m’y connais en noeud, il s’est longtemps situé dans l’alimentation, un peu moins maintenant, mais je ne suis jamais loin de ça…j’ai hâte que ma tête et mon corps se coordonnent. Un jour peut-être 🙂
      Merci d’être viendue, je suis allée jeter un oeil sur ton blog, bizarrement je n’avais pas eu la dernière notifications pour ton last article…
      Fuck la crise et le reste ! Et je te prédis une année 2013 aux petits oignons, ma douce Lulle.
      Je t’embrasse

  10. Ah alors les régimes…il va falloir que j’y pense même si pour le moment il en est hors de question puisque j’allaite ma petite.
    Sinon j’en ai fait une seule fois un vrai. J’avais pris 8 kgs (sans vraiment m’en rendre compte) suite à l’arrêt de la clope. Sur les conseils d’une collègue j’ai fait un régime « à volonté » qui ne dure que 15 jours. J’ai perdu 6kgs et puis j’ai arrêté de me peser…Même pendant ma grossesse je ne me pesais pas, au grand dam de ma gynéco. En fait, mon poids en lui mm ne m’intéresse plus, c’est plutôt l’image que je me renvoie dans la glace et comment je me sens dans mon corps qui m’importe. Voilà pour ma petite expérience…
    Des bisous miss!

    1. Hello B. 🙂
      Je trouve ça intéressant sur ce que tu dis sur ton rapport à ton corps. Le poids t’importe peu, c’est ton rapport à ton corps qui te guide. Je trouve ça vraiment sain et bienveillant envers soi. A méditer…
      Bisous !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :