Blog, journal intime, même combat ?

Journal intime

Samedi, on discutait avec un ami.

Au bout d’un moment (je ne me souviens même pas comment) nous avons parlé de mon blog.

Il me confiait qu’il lui arrivait de lire des billets. J’étais étonnée. Comme à chaque fois qu’une personne proche me dit ça, je passe par différentes réactions.

Généralement, je suis rougissante et pleine de gratitude à la fois. Je murmure un merci avec un grand sourire, sourire qui se veut confiant, mais qui cache une petite appréhension. Je redoute toujours une réflexion, genre une phrase débutant par : ton blog est cool, mais… ton style est lourdingue…j’ai vraiment du mal avec ton humour…je trouve que tu ne te renouvelles pas.

Bon et donc nous continuons la discussion. A un moment, il a utilisé le terme « journal intime » pour évoquer mon blog. Sur le coup, j’ai protesté. Non, ce n’est pas un journal intime. Des journaux intimes, j’en ai eu des tas et je livrais tout de moi dans ces petits carnets secrets. Sur mon blog, je me contente juste d’évoquer quelques unes de mes pensées, de mes complexes, des anecdotes de vie, c’est personnel bien sûr, mais intime nan, pas du tout. Je ne parle pas de tout ce qui me concerne, donc non.

Pas du tout, du tout, du tout.

Bon, ok, j’avais le doute.

J’ai repensé à cette idée, j’ai même posé la question à mon chéri. Est ce que selon lui, mon blog est un journal intime ? Il m’a donné son avis, me disant surtout que j’étais bien la seule à pouvoir définir cela. Derrière ce barnum intérieur, il y avait cette question centrale : est ce que je ne livre pas un peu trop de moi ici ? Est ce que je ne donne pas un peu trop d’informations sur moi, sur mes faiblesses ? Et puis mon anonymat auquel je tenais tant au début, ça fait longtemps que je l’ai envoyé paître depuis le moment où j’ai commencé à mettre des photos de moi, de mes proches, des infos sur mon travail.

Bref, j’ai commencé à flipper.  J’aime l’idée de montrer une partie de moi ici. Je parle de moi en long, en large et de travers. Je fais selon l’inspiration du moment, mais j’évalue souvent ce que je dis sur moi ou sur les autres. Il m’arrive parfois de commencer à écrire, puis de relire et d’effacer certaines choses. De me dire que non, je ne suis pas encore prête à parler de tel sujet ou encore que j’ai déjà abordé tel autre, mais que je ne l’ai pas encore développé. En fait, je redoute d’un peu trop exposer mes failles et que ce soit les éléments qui ressortent le plus de mes pérégrinations écrites.

C’est con, mais je redoute souvent d’être jugée, d’être mal perçue, d’être incomprise. Je me demande souvent où se trouve la barrière entre le moment où je ne serais plus dans le domaine de l’introspection, mais peut-être dans l’intime un peu trop exacerbé. Je me dis souvent que LES GENS se disent cela à propos de mon blog, que je me livre trop.

Après notre conversation, je pensais donc à tout ça et une pensée fugace me vint, en même temps suis-je vraiment la seule à m’exposer ainsi, une page facebook n’est-elle pas un bel exposé de ce que peut-être la vie d’une personne. Est ce qu’à partir du moment où l’on appartient aux réseaux sociaux, n’est ce pas aussi une manière de s’exposer aux yeux d’Autrui ?

Introspection, réflexions, interrogations sur les autres, sur moi. Alors oui ce blog c’est aussi un blog intime.

Mais pas uniquement et c’est cela qui m’importe.

Publicités

22 Réponses

  1. hello, perso même s’il y a une bonne part d’introspection parfois sur mon blog jamais je n’utiliserai le même ton que dans mon « journal intime » (qui ressemble aussi à un carnet de bord en fait)… déjà parce que ça serait ennuyeux pour vous je crois (je préfère bloguer avec un minimum de bonne humeur quand c’est possible) alors que j’ai une vilaine petite tendance à oser bien plus la noirceur quand je suis seule avec mon carnet…et puis il y a les sujets trop intimes aussi que l’on ne veut pas ou que l’on ne peut pas exposer 🙂

    1. Coucou !
      Oui un journal intime c’est aussi un carnet de bord et THE endroit où on peut parler de tout, même des choses les plus sombres avec plus de profondeur encore. Je comprends très bien ce que tu décris là dessus. Et puis il y a des sujets, c’est clair que je ne veux pas non plus exposer. Il y a une sacrée différence entre les deux comme quoi 😀

  2. Et bien moi je pense qu’un blog c’est avant tout du partage !
    Donc forçement quand on raconte des choses ou on partage en photos des petits bouts de sa vie il y a comme une envie de se dévoiler un peu …
    Je pense que finalement un blog n’ait pas vraiment un journal intime, parce qu’un journal tu veux vraiment que personne le découvre, tu le planques, tu y met un cadenas, tu y écris des choses que personnes n’aient sencés lire un jour !
    Donc tu envois du lourd  » lol « , tu écris sur des coups de tête, tu laches ton venin parfois,
    tu causes de tes amours, ta vie sexouelle hiiiii
    Bref tu es sacrément dans l’intime et dans l’écrit coup de tête !
    Un blog c’est très réfléchit avant d’appuyer sur publier car on sait bien que sa peut être lu par pleins de gens donc on est maitre de soit, et on écrit des trucs qui certainement nous ferons pas tant l’effet d’une bombe si quelqu’un de notre entourage le liser en douce !!
    Et puis moi sa m’éclate de faire un blog !!
    Alors moi tu sais du moment que sa m’éclate et que je fais de mal à personne et que c’est chouette de s »éclater dans ce monde de brute et bien je continue mon chemin !!!

    1. Helloooo Marielle 🙂
      Je suis d’accord que le blog c’est avant tout un partage et que c’est beaucoup plus réfléchi qu’un journal intime. Je réfléchis beaucoup avant d’appuyer sur publier, j’utilise cet espace comme un canal de communication et non comme le côté défouloir du journal intime (tu décris ça très bien le côté, je lâche tout, mais personne n’est censé le voir).
      D’ailleurs tu fais partie de ces blogueuses que je lis qui n’ont pas de pseudo, c’est intéressant. Et c’est clair que le blog c’est de l’éclate (enfin pour ma part) et du moment qu’on ne fait de mal à personne, c’est l’essentiel tu as bien raison.
      Bisous!!!!!!!!!!!!!!!!!!

  3. J’ai du mal à me livrer sans la couverture de l’anonymat… J’ai 2 profiles facebook. 1 avec mon vrai nom et ma photo, où je poste des choses plus ou moins anodines, l’autre avec mon surnom… Mon blog est sous mon surnom. j’ai une adresse mail exprès pour cela aussi. Car c’est pour moi ma soupape de sécurité. l’endroit où je me livre à vous, que je ne connais pas, mais qui parfois me soutenez et me comprenez. Le reste, c’est public, familiale, intime… mais avec l’autre 😉

    1. Hello Oscara :-),
      J’ai aussi une sorte de dédoublement bloguesque puisque mon blog, je l’écris avec un pseudo et j’ai une page facebook blog et une autre, la mienne, la vraie. Je comprends bien l’aspect « soupape de sécurité » et la différenciation dans ce que tu livres à nous, lecteurs « inconnus » et pour la sphère familial et intime. Mais l’anonymat préserve c’est sûr !
      Bon après midi !

  4. Hello je me reconnais tout à fait dans ce questionnement….
    Comme je te l’ai déjà dit je pense, on m’a déjà fait des réflexions comme quoi mon blog était exhibitionniste. Et je sens du genre à bcp me dévoiler sur Facebook. Parfois, ca me fait peur de contrôler aussi peu la quantité d’infos que les gens peuvent collecter sur moi en deux temps trois mouvements. Et, dans le cercel social, je fais souvent les frais de ma tendance « passoire », du coup je fais quand même un peu plus intention et j’essaye de respecter la vie privée des gens comme la mienne. Parce qu’on s’expose beaucoup en se dévoilant, ca permet aux gens de se former une opinion, qui n’est toujours comme l’on voudrait, et parfois je suis blessée par certaines remarques… Bref, you see.
    Après, j’ai tendance à penser, comme tu dis aussi finalement, que la distinction public/privé à tendance à s’effacer de nos jours. On vit dans une époque ou tout est dit. Trop, diront certains. Mais moi j’y vois aussi un côté positif : il y a moins de « honte ». Si tout est déclaré partageable, par définition, il y a moins de choses genantes et moins de choses dont on voudrait que « cela ne se sache pas ». Et je pense que c’est mieux car, du coup, certaines expériences qui peuvent bcp isoler sont, de fait, moins pesantes. Mais, ceci, bien sûr, en partant du principe que les autres accueillent bien nos petits et grands secrets. Or, plus on partage, plus on s’identifies, plus on compatit, moins on est seuls… C’est mon avis.
    Bises

    1. Coucou 🙂
      Je me souviens que tu m’avais dit ça, que ton blog était parfois perçu comme exhib, mais bon je te l’avais déjà dit, je ne comprends pas pourquoi. Je trouve que tu livres des choses de toi, de ta vie bien sûr, mais il y a tellement de questionnements, de prises de position qui nous permettent de nous interroger sur nous-mêmes que je vois plutôt le côté partage que déballement de l’intime. mais ce n’est que mon avais :-). Et puis le fait que je sois aussi blogueuse fait que j’ai peut-être un regard différent là dessus.
      D’ailleurs, les personnes qui « critiquent » cela, est ce qu’ils ont un facebook ? Comment se comportent t-ils sur les réseaux sociaux ? Les gens ne le voient peut-être pas comme ça, mais dans le genre exhib Facebook c’est quand même pas mal.
      Pour la manière dont tu peut-être perçue et qui n’est pas fidèle à la réalité, je peux comprendre que tu puisses être blessée par certaines remarques. En même temps, est ce que ce sont des personnes qui te connaissent bien qui te disent ça ? Est ce que ce sont des remarques constructives ? L’accueil de ce que l’on peut dire est important, c’est clair, cela m’importe beaucoup :-).
      La notion de « honte » qui s’atténue, je suis d’accord, pour cela j’apprécie vraiment que la distinction privé/public s’atténue. Pour certaines choses, je me sens beaucoup moins isolée et je prends plaisir et je me sens touchée de voir que d’autres vivent des émotions et des expériences similaires. Moins de solitude qui fait souffrir, ça fait du bien.
      Thank you pour cet argumentaire en tout cas, bisous !

  5. ce n’est pas un journal intime pour moi ce que tu racontes, ce sont des épisodes de la vie qui te font te poser des questions que tu partages, tu ne nous dis pas ce que tu as mangé, bu etc dans ta journée…

    1. Oui c’est vrai que je parle d’épisodes de vie et de réflexions que je peux avoir, mais parfois j’ai la sensation d’être un peu trop dans l’intime, je ne sais pas. Mais effectivement, je parle de certains points, pas de tout. Merci la Miss 🙂

  6. Qu’il te soit utile et te fasse du bien, c’est la seule chose qui importe. On n’échappe pas au jugement, de toute façon, donc autant continuer pour ceux qui jugent EN BIEN!

    1. Hello la Belette !
      J’aime bien ton « on n’échappe pas au jugement », oui il vaut mieux continuer pour ceux qui « jugent » en bien et c’est le plus grand nombre :-),
      Merci !!!

  7. c’est assez délicat comme question…effectivement tout le monde ne comprend pas que l’on puisse exposer tant de choses sur un site ouvert au public. En même temps on n’écrit pas seulement pour soi, le blog c’est une aventure humaine qui s’enrichit d’un échange. Je dirai qu’il faut bloguer pour comprendre, il y a certainement un cap à passer. Un cap que l’on franchit à chaque fois que l’on clique – avec appréhension – sur « publier ». Mais nous décidons de ce que nous voulons partager ou non et il y a souvent un désir d’échange… ce que j’adore dans les blogs c’est qu’il y a une forme d’authenticité que l’on garde bien dans notre placard dans la vie de tous les jours, et a-t-on raison de le faire? c’est aussi une bonne question ! 🙂 Mais ton article fait aussi un peu écho à la question du « doute » que j’ai exprimé dans mon dernier article…pas toujours facile à gérer !

    1. « Aventure humaine », c’est exactement cela. On n’écrit un peu pour soi et un peu pour les autres c’est vrai :-). Un grand cap le petit clic sur publier, j’ai souvent l’appréhension de savoir comment cela sera perçu, comment les gens vont juger ce que j’écris. C’est toujours un pas vers l’inconnu en quelque sorte, mais aussi une manière d’aller vers cette authenticité que tu évoques. J’ai pas encore vu ton dernier article, je vais aller y jeter un oeil.
      Merci pour ton petit mot, bises !

  8. je suis complètement en phase avec ta définition: personnel vs intime. je ne considère pas mon blog comme intime justement parce que j’ai conscience que tout le monde peut le lire! (comme ma page FB d’ailleurs, je ne mets que très peu…)

    1. Oui c’est ça que je voulais dire : personnel vs intime comme la page facebook où j’ai bien conscience que je partage des trucs que tout le monde peut voir, mais je ne rentre pas dans l’intime c’est vrai. Merci, j’y vois un peu plus clair dans mes interrogations sur la différence entre les deux 🙂

  9. Je comprends parfaitement ton sentiment (je partage le même au mot près!). Des fois, je me demande : pourquoi ressens-tu le besoin de partager tel évènement avec d’autres personnes? Oui, parce que pour moi, la différence entre un blog et un journal intime, c’est l’intéraction. Et de ça, j’en ai besoin.
    Le partage, c’est important. J’aime raconter des petits bouts de ma vie, je me dis que peut-être quelqu’un, quelque part, se reconnaîtra et se sentira moins seul…
    En tout cas, sache que j’adore ton blog, sincèrement, ne change surtout pas (bon, là, c’est un cri du coeur purement égoïste!)
    Bises

    1. Oui tu as raison, il y a l’interaction qui fait toute la différence.
      Moi aussi je me dis souvent (sans prétention) que quelqu’un se sentira mieux en lisant que l’on partage une expérience similaire. C’est drôle de voir que l’on a un processus d’écriture similaire :-). Je le vois aussi par rapport aux différents sujets que tu abordes et qui me parlent beaucoup, beaucoup !
      Merci pour tes encouragements, c’est vrai que j’ai parfois des doutes et cela me rassure de voir que je ne suis pas la seule dans ce genre de questionnements, bon aprèm :-)!

      1. Notre échange sur ton article m’a inspirée un article surprise demain 😉

        1. J’ai hâte de lire cela. Cool que mon article t’ait inspirée, ça me fait plaisir 🙂

  10. C’est intéressant. Pour ma part, il n’y a qu’une amie hyper proche qui lit mon blog et mon compagnon et j’espère que les autres ne le découvriront pas. Du coup, parfois en voyant un mouvement suspect dans mes stats, j’ai des sueurs froides d’avoir été découverte. Pas parce que mon blog est privé ou que je dis des mauvaises choses sur les gens qui m’entourent mais parce qu’il est un espace de communication où je choisis ce que je vais dire et dans quel ordre, ce que je fais avec chaque personne différemment (sauf les très proches qui ont droit à la totale). J’aime rester aux commande de ce que je distille à chacun, qu’il n’y ait pas un mélange ou surcharge d’informations en direction de certaines personnes… Mais ça correspond à mon caractère, à mon degré limité de spontanéité dans la vraie vie et au degré de confiance que je peux faire aux gens (qui n’est pas faible, mais qui se développe d’une façon qui m’est propre).

    1. Coucou Ness !
      Je comprends que tu gardes ton blog comme « un espace de communication » pour tes proches-proches. On n’a pas toujours envie que les infos que l’on distille soient accessibles au plus grand nombre, je comprends tout à fait. Je faisais comme ça au début de mon blog parce que je redoutais d’être jugée, pareil j’avais des sueurs froides dès que les stats grimpaient, au bout d’un moment j’en ai eu marre et j’ai décidé de le partager auprès de mes proches et sur facebook. Ça m’a ôté un poids. Mais je comprends que tu aies cette démarche, ça te permet sûrement d’être plus libre dans ton écriture je pense :-).
      Merci pour ton partage d’avis là dessus en tout cas, bon après midi !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :