Ca s’arrange avec le temps (ou pas)

C’est le constat que je me faisais hier matin juste après une prise de sang.

Du haut de mes bientôt… (toussotements discrets)…30+2 années (je sais pas pourquoi, mais hier matin, j’ai eu un moment de panique en me disant que Fuck, Fuck, Fuck je vais bientôt avoir 32 ans. Oui rien de dramatique, mais ça m’emmerde), je constate qu’il y a des choses sur lesquelles ça va mieux. Et d’autres où ça part de plus en plus en couille.

Exemple donc : cette prise de sang.

J’attendais mon tour dans un labo et je dois dire que je ne me sentais pas très bien.

J’ai peur des aiguilles, j’aime pas l’idée que l’on va me prendre mon sang dans plusieurs tubes parce que j’ai l’impression qu’on me vide. Cela n’a pas été toujours le cas et je ne comprends pas pourquoi ça empire avec les années. Après être repartie de ce rendez-vous, j’essayais de lister ces choses qui ont « empiré » avec le temps chez moi. Vu que je suis sympa, j’en partage un peu avec vous 🙂 :

– il y a ma peur dans les manèges. Avant quand je faisais un manège à sensations, j’avais un peu peur avant, je criais et après j’en riais avec mes potes. Maintenant, je tergiverse plusieurs minutes durant dans la file d’attente, j’imagine les pires horreurs qui pourraient m’arriver (crise cardiaque, sécurité du manège qui lâche, éjection de mon siège…) puis je fais le manège et je mets plusieurs heures minutes à m’en remettre. Et je constate que je renonce à certains manèges alors qu’avant j’aurais fait ma kamikaze.

-il y a mon côté belliqueux. Avant, je pouvais m’énerver vite, souvent et rester dans cet état des heures durant avec une colère sourde qui mettait longtemps, very longtemps à redescendre. Maintenant, je m’énerve moins fréquemment, mais quand je m’énerve c’est très, très fort. Bon parfois, c’est légitime on en avait parlé, mais ça me bouffe tellement d’énergie. Parait que c’est à cause de mon ascendant connerie bélier, parce qu’après la trentaine c’est lui qui prendrait le pas sur l’autre signe (chez moi verseau). Bon bah si ce sont les astres qui le disent hein…

-il y a mon côté bordélique. Il y a eu quelques améliorations. Je ne laisse plus traîner de manière récurrente ma brosse à cheveux sur le micro-ondes, mes chaussettes et culottes sur le canapé, le dentifrice sur l’évier….de la cuisine. Toutefois en ce qui concerne mes chaussures, mes manteaux et d’autres affaires, bah là c’est le bordel à tous les étages.

-il y a aussi ma tendance à prendre un temps fou pour me préparer le matin, ma maladresse, ma tendance à la procrastination et j’en passe.

Donc j’en étais à ces considérations à me dire que MERDE bon c’était pas jojo comme constat. J’ai donc entrepris de faire la même, mais version amélioration. Du coup je note que :

-je suis plus attentive à moi-même. Avant je ne m’écoutais pas trop, j’envoyais se faire voir la plupart de mes émotions. Maintenant c’est toujours ma petite voix réconfortante que j’écoute en 1er quand problème il y a, je me trouve plutôt de bon conseil et ça me fait du bien.

-j’apprécie de plus en plus de prendre des initiatives et des responsabilités au travail. Avant je fuyais, maintenant j’y vais à petit pas, mais au moins je finis par faire mes preuves et je suis fière de moi.

-je cuisine davantage. Mon corps, mes papilles et ma gourmandise m’en remercient vraiment beaucoup.

-Je prends confiance en moi. J’ai longtemps pensé que c’était hors de portée d’avoir une estime de moi-même suffisamment bonne pour me sentir bien. Et pourtant, je le sens qu’elle se développe. Pfiouh, ça me soulage tellement.

-je ris et parle encore plus fort qu’avant. Généralement, le bruit est proportionnelle à ma forme et aux gens qui se trouvent avec moi. J’en déduis donc que ma santé est plutôt bonne et que j’aime toujours autant mes ami(e)s.

Je crois que je vis mal le côté temps qui passe, le fait qu’avec les années qui se pointent, on devienne une autre personne. J’ai une certaine ambivalence vis à vis du changement. Je l’accueille (qu’il soit positif ou négatif), mais il arrive parfois que je freine parce que j’ai la sensation de ne pas être prête. Et je crois qu’une partie de moi voit plutôt le côté ça ne s’arrange pas » avec le temps comme si le fait de « vieillir » me faisait obligatoirement basculer d’un côté obscur. Je crois que je vais ajouter le mot « évolution » à mon vocabulaire, peut-être que cela me permettra d’accepter le changement dans toute son imperfection :-).

Ce sera une bonne chose.

Et vous alors, le changement ça se passe comment ?

Publicités

6 Réponses

  1. Des changements qui au final me font avancer. Donc, c’est plutôt cool 😉

    1. Ah bah chez toi le changement a du bon, c’est cool 🙂

  2. moi ça se passe jamais trop bien, même si au final j’évolue dans le bon sens j’ai toujours du mal à l’heure du bilan

    1. C’est la même pour moi, petite Miss 🙂 à l’heure du bilan ça sonne toujours de manière douloureuse et cela même si au final ça me fait partir dans un bon sens.
      Bisous !

  3. Comme quoi, le café, cela conserve !

    1. C’est clair et une magnifique coupe de cheveux aussi 😉

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :