Réminiscences de rentrée

Hormis les personnes se trouvant au fin fond de la jungle ou celles s’étant exilées sur une île perdue thaïlandaise ou les personnes ayant décidé de s’isoler dans une grotte, je pense que tout le monde ici est au courant que c’est la fucking rentrée.

Moui c’est pas comme ci, ça faisait une semaine que l’on nous parle de ça et que l’on va s’en manger encore pendant quelques semaines jours.

Mais bon, même si ça me soûle d’en entendre parler, je dois dire que tous les ans, ça me ramène tout de même un paquet de souvenirs la rentrée.

Au vu de mes souvenirs, j’ai des rentrées qui ont été plus marquantes que d’autres. Je ne sais pas pourquoi, mais ma rentrée au collège reste mon souvenir le plus vif.

Pour cette entrée « tonitruante » (ironie es tu là ?) en 6ème, moi et mes cops de primaire avions souhaité très très fort de nous retrouver dans la même classe. Eh ben ça a très bien marché. Pour elles. Elles se sont retrouvées ensemble sans moi. J’étais donc quelque peu ronchon. Ajoutée à cela que  j’étais affublée d’une magnifique jupe-culotte verte kaki sur laquelle reposait délicatement un magnifique chemisier blanc pourvu d’un col claudine où des petites fleurs rouges étaient dessinées. Je détestais cette jupe-culotte, parce qu’elle me grattait, qu’elle était trop grande et que je la trouvais moche. En plus, il me fallait souvent plusieurs essais pour l’enfiler correctement. C’est qu’il m’était parfois arrivé de mettre mes deux jambes dans une seule partie et de m’en apercevoir après de longues minutes. J’avais aussi des mocassins. Bordel de Fuck, j’aurais préféré pas me souvenir de tout ça. Ma mère avait fortement insisté pour que je porte tout ça. Ce jour là, je n’avais pas osé lui dire que je n’aimais ces vêtements, préférant lui faire confiance et fermant les yeux sur mon aversion totale et exacerbée contre cette tenue. Objectivement, j’avais un look de petite fille modèle qui m’allait plutôt bien.  Mais tout ce dont je me souviens c’était que je m’étais sentie terriblement mal à l’aise et ringarde, surtout en comparaison des gens de ma classe qui s’étaient habillées en jean, petite veste en jean également et t-shirt. Je me console en me disant que j’avais un look preppy/BCBG avant l’heure.

Oui ça doit être ça.

Oui et donc je parlais d’entrée tonitruante. Me sentant mal dans mes mocassins, je ne rêvais que de deux choses, ne pas me faire remarquer en ce 1er jour et rentrer chez moi au plus vite pour retirer mes fringues.

Pour une sombre histoire de livres scolaires que l’on avait oublié de me donner, je dus aller à la bibliothèque récupérer les ouvrages avec une camarade de classe. En sortant de la salle de classe, l’autre élève a foncé dans le bâtiment et a traversé la cour pour rejoindre le CDI, ne voulant pas faire le boulet j’ai tenté de la suivre en courant au même rythme. Là, trahie par la semelle de mes mocassins, j’ai glissé et je me suis étalée comme une grosse merde. Je ne m’étais pas loupée et je m’étais écorchée et salie « avec succès », certaines parties des vêtements s’était déchirées. J’avais un peu honte, je dois le dire, mais je me réconfortais en me disant que cela passerait inaperçu. C’était sans compter le « Ooooooooooohhhhhhh » de la prof qui a zieuté ma tenue quand je suis revenue en classe, ce qui m’a valu le regard surpris ou moqueur des autres élèves. Rah la la, ces yeux rivés sur moi pendant que je traverse toute la classe pour retourner à ma place juste devant le bureau, un souvenir impérissable. Doublé du fait qu’elle n’avait pas manqué de relever que nous avions mis un temps « fou » pour juste aller chercher quelques livres. Une petite leçon de morale durant laquelle, j’avais la sensation de sentir encore une fois le regard moqueur des autres élèves. En partant, j’avais checké l’étage, mais pas la classe, j’ai donc erré pendant plusieurs minutes, toquant timidement à certaines portes, me trompant, refermant la porte toute confuse, mais poursuivant tout de même ma route, galvanisée par ma honte ? Timidité ? Panique ? Stress ? de ne pas réussir à retrouver ma maudite classe. Le reste de la journée est un peu nébuleux, je me souviens juste être restée de longues heures assise à écouter, écouter et encore écouter les laïus de notre prof.

Si on m’avait demandée, il y a quelques années quel était mon pire souvenir de rentrée, j’aurais dit celui-ci. Mais plus maintenant. J’arrive à en rire et même à le trouver mignon. Je ne suis pas la 1ère ni la dernière à qui il est arrivé de se taper la honte un jour de rentrée n’est ce pas (n’est ce pas ???). Et puis cette chute et le fait que j’abîme cette jupe c’était tout de même un putain de très bel acte manqué. Je crois que je sentais déjà les prémices de l’adolescente un chti peu rebelle qui commençait à pointer son nez. Je me souviens que mes copines et moi faisions des plans sur la comète où l’on arrêtait pas de dire qu’avec le collège, on ne serait plus des bébés, mais que l’on deviendrait enfin des…femmes. Ha ha ha, quand j’y repense cette rentrée en 6ème, c’était juste le début d’un moment charnière où la fillette que j’étais, allait observer des changements physiques et personnels importants où il allait être question de seins qui poussent, de règles et d’amooooouuuuuurrrr. Ouais, après ce premier jour, je me souviens que je n’étais plus tout à fait la même. Le soir même, j’avais opposé une fin de non recevoir à ma mère qui souhaitait une nouvelle fois me relooker pour les cours. Et j’avais obtenu que nous fassions du shopping pour que je choisisse enfin mes fringues selon mes goûts. Cette année là, je m’étais sentie tellement à l’ouest. C’est que je ne savais pas encore que ce que l’on appelle communément la puberté allait se pointer assez rapidement et bouleversifier celle que j’étais jusqu’au plus profond de mon être.

La fin d’une époque, la fin de l’enfance et le début d’une autre période de ma vie.

Et vous, des souvenirs de rentrées bons, mauvais ou juste bien présents ?

Advertisements

6 Réponses

  1. ah là là, tu m’as fait pleuré de rire!! je t’y vois trop!
    C’est drôle c’est la première fois que tu me racontes cette anecdote et pourtant elle vaut le détour!
    Moi aussi je dirais que la pire rentrée de ma vie était en 6e, mais je n’arriverais pas à en parler avec autant de légèreté que toi. L’impression qui m’en reste c’est d’avoir passé une demi-journée à me sentir une alien. Débarquer dans un milieu qui m’était complètement étranger, m’être sentie extrêmement seule, différente, fagotée comme une enfant et non comme une ado, mais contrairement à toi je n’en voulais pas à ma mère, j’étais simplement angoissée à l’idée que je n’avais aucune idée de comment il fallait que je m’habille pour me sentir un peu plus à ma place parmi ces filles/femmes qui m’impressionnaient terriblement!
    Enfin bref, c’est une époque révolue, ouf! on a réussi à la traverser et à s’en sortir grandies 🙂

    1. Oh tu es sûre que je te l’ai jamais racontée cette rentrée, elle est tellement énorme ah ah que ça m’étonne. Je comprends ton sentiment de t’être sentie telle une « alien ». Ce que je trouve rassurant c’est qu’en parlant des années collèges avec les gens des années après, je m’aperçois que je n’étais pas la seule à me sentir mal. Heureusement comme tu dis que l’on a réussi à traverser cette période et que l’on s’en soit sorti grandies 🙂

  2. C’est drole moi aussi je me rapelle d’une rentrée en jupe culotte genre marron caca et des mocassins rouge avec les pompoms dessus ……… c’était moi la plus ringarde de service les autres avaient du style, enfin pour moi car a y réfléchir …. !!!
    Et alors j’ai le même souvenir pour les copines toutes dans la même classe en 6 ème et moi bahh toute seule perdue au milieu de nulle part et bien j’ai trouvé le moyen de me paumé dans les couloirs du bahut avec un dirlo qui m’a ramené en pleure dans ma classe !!!
    Bref il y a eu des bonnes rentrées des classes puis d’autres complétement loupés !!
    Un jour tellement enervait de ne pas avoir de culottes non troués de colère je suis partie sans ….. Mdr !! Oui oui à 7 ans une rentrée des classes sans culotte plutôt que d’en avoir une troué  » Non mais une sacré rebellion made in Culotté  » !!! Et avec la super jupe plissé jaune évidemment !!
    Par contre je trouve qu’aujourd’hui il nous gonfle avec cette rentrée des classes !! Ils arrivent à suivre les gens chez eux on a droit au levé au dejeuné, l’aller à l’école, la sortie un truc extraordinnaire !!!!
    Bref moi si j’avais eu un journaliste avec son micro qui m’aurait suivi il aurait fallut qu’il aille souvent aux toilettes avec moi car ce jour la le stress .. bein !!! Tu vois ce que je veux dire !!! Lol

    1. Je vois que nos souvenirs concordent sur plusieurs points, y compris sur la jupe culotte ;-).
      Tu t’es bien rebellée avec le coup de la jupe, bah moi je trouve ça bien qu’à un si jeune âge, tu aies eu envie de t’affirmer.
      Je suis d’accord avec toi qu’ils en parlent vraiment beaucoup trop. On a peut-être cette sensation parce qu’il y a tellement de nouveaux médias maintenant qu’on a l’impression d’être envahis par l’info, je ne sais pas.
      Purée, mais ta dernière phrase, à chaque fois que je la lis, je chiale de rire :-). Oh que oui, je vois bien ce que tu veux dire tu sais ;-).
      Bisous, bisous !

  3. Je ne me souviens pas des jours de rentrée, juste de tout ce qu’il y avait autour: le plaisir de recouvrir les cahiers, de préparer ses petites affaires…
    Ton post me fait penser à la bd de Leslie Plée, Points noirs et sacs à dos, une bd drôle sur les débuts de l’adolescence, qui en mesure toute l’ingratitude mais avec tendresse 🙂

    1. Salut Ness 🙂
      C’est vrai que la rentrée c’est aussi recouvrir les cahiers, préparer ses affaires, acheter un nouvel agenda de la mort qui tue.
      Je ne connais pas cette BD, j’irais y jeter un oeil. Merci pour la référence.
      Bon après midi ! Des bisous !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :