Ne sois pas effrayé de rêver plus grand, chéri*

Je regardais une vidéo sur le blog de Garance Doré . Mon homme me demandant ce que c’était, je lui expliquais le pourquoi du comment de la vidéo. Puis j’entrepris de lui parler de la blogueuse.

Je commençais ainsi : ouais, non, mais elle tu vois, elle a trop une vie de rêve et je crois que c’est grâce à son blog. Elle est illustratrice, photographe, c’est une french qui vit maintenant à New York, elle fait des vidéos, elle répond à des interviews et shoote pour des campagnes de grandes marques, elle voyage vachement aussi. Son homme est aussi un blogueur successful, c’est l’un des couples powerful de la blogo. Ils ont une vie de rêêêêêvvvvveeeeeuuuuu.

De là je disais à mon homme que j’admirais ce style de vie pas tant pour les voyages, les shootings ou autres éléments sympas (quoique), mais surtout j’étais admirative parce qu’ils semblent vivre de leur passion.

Étant donné que je suis une meuf un peu trop récurrente répétitive dans ses propos, je lui avais déjà parlé d’autres blogueuses dont j’admirais le mode de vie, la « liberté professionnelle », les différentes collaborations pros qu’elles pouvaient avoir avec des marques, les séjours où elles sont invitées par de grands hôtels (oui, ça existe). Je sais que ce ne sont que des petites pointes d’iceberg et que la réalité n’est pas aussi glamour qu’on peut le lire, mais cela me fait tout de même cogiter.

La plupart du temps, je trouve cela galvanisant de voir autant d’expériences positives. Mais les jours ou périodes sans. Ça me plombe parce que je me compare et j’ai parfois l’impression que je ne pourrais être aussi efficace que ces blogueuses dans des projets que je voudrais mener.

Je sais, je sais, on est je suis souvent notre pire ennemie et les barrières les plus fortes sont celles que l’on se met nous même (enfin c’est comme ça que je vois les choses). Je suis aussi lucide sur le fait qu’il ne me manque pas grand chose pour avancer.

Mais. car oui il y en a un;

j’ai encore du mal à concrétiser et à faire avancer mes projets. J’en parlais, il n’y a pas si longtemps avec le pote d’un pote. Ce jeune homme est un artiste peintre et le fait de présenter et vendre ses toiles lui font vivre des expériences intéressantes et variées. Il n’imaginait pas du tout pouvoir vendre ses œuvres, il y a quelques années. Il y était allé au culot, se prenant une bonne partie de déconvenues, de refus, de non réponses, mais il avait persisté et avait fini par avoir enfin des réponses favorables. Nous avions fini par parler de mon blog et de mes envies de projets autour. Il me demanda alors ce qui faisait que je ne m’étais pas encore lancée. Balbutiant quelques…bah…euh…hum…je lui répondais que je n’osais pas me lancer car je redoutais les réponses négatives.

Ce que je ne lui ai pas dit c’est que j’ai tout simplement peur de me lancer. Peur de foirer, peur de réussir, mais de ne pas arriver à réussir sur le moyen ou long terme, peur de m’apercevoir que je ne suis peut-être pas faite pour ce que je pense. Et cette peur m’empêche de me projeter complètement. Je doute, je me turlupine trop sur le pourquoi et les conséquences, je me bloque, j’envisage assez souvent le pire et même le succès me fait peur alors bon. Le tableau n’est pas tout à fait dark, j’avance tout de même, doucement, mais pas suffisamment à mon goût.

Je voudrais rêver plus grand, me débarrasser de cette sensation d’être étriquée dans ce que je peux faire, je voudrais mettre à plat mes différentes idées et mes différents projets (my god, j’ai tellement d’idées sur le feu qui ne demandent qu’à sortir) et les faire sortir une à une de mon chapeau en leur disant : aller go, je m’occupe de vous, on y va !

Alors je me connais, il une part de moi très combative qui quand elle est lancée ne s’arrête plus tant que les choses ne sont pas allées jusqu’au bout. Il y a une part de moi qui avance sans se poser (trop) de questions. Il y a une part de moi qui a confiance dans ce que l’avenir lui réserve. Cette part de moi, émerge progressivement ces derniers temps, mais elle se fait encore un peu trop discrète.

Elle m’a déjà bien aidée par le passé, il serait temps que je parte à sa rencontre et que je lui fasse à nouveau confiance.

*chtite référence au film Inception. J’adore ce film et cette réplique.

Advertisements

18 Réponses

  1. Jette toi à l’eau ma cocotte!! c’est que du bonheur qui t’attends! Plus besoin de rêver en pensant à la vie des autres. Tu as tout les potentiels en toi pour créer la vie qui te correspond et t’épanouiras sur tous les plans! Une seule chose à cultiver : confiance, confiance, confiance! Et puis ces petits pas de côtés ou à reculons que l’on fait si souvent ne nous éloigne pas de notre chemins, ils sont toujours nécessaires, pour mieux rebondir et aller de l’avant. Tu te lanceras quand tu seras prête. Et alors tout coulera de source, tout naturellement, puisque tu seras à ta place. Tu y es déjà d’ailleurs! 🙂 gros bisous ma belle, Elise

    1. Roh bah merci, t’es trop mignonne 🙂

  2. Ton texte reflète exactement ce que je ressens actuellement : j’ai peur de me lancer , d’avoir encore des échecs ; mais j’ai également envie de réussir et de m’accrocher .

    Je me laisse un an pour atteindre mon objectif et après on verra .
    la vie est faite de challenges , c’est à nous de faire bouger les choses 😉

    1. Hello Cupcakes !
      Alors toi aussi, tu as peur de te lancer, d’avoir des échecs :-). Tu résumes bien cette bipolarité entre l’envie d’y aller, mais avoir la trouille et l’envie de réussir.
      Quel est ton objectif ? Dans tous les cas, j’espère que tu arriveras à aller au bout que cela soit en un an ou un petit peu plus.
      Oui totalement d’accord, la vie est un challenge, il ne tient qu’à nous de nous bouger le cul pour faire bouger les choses.
      Merci pour ton passage, bonne journée !

      1. J’ai arrêtée la fac ( après une année en Master ) pour me lancer dans la vie active et voyager . Je voudrais travailler pour un journal ou un webzine .

        on nous répète à longueur de journée qu’il faut absolument un Master, que la licence ne vaut rien … J’ai dit au revoir à l’Université et bonjour l’inconnu :s

        1. J’ai aussi fait la fac et ce que j’ai trouvé dommage c’était que j’avais l’impression que l’on nous décourageait en nous répétant que l’on aurait pas de débouchés, que les personnes d’école de commerce auraient le dessus sur nous en entretient. C’est vrai que la concurrence est rude, mais il y a toujours la possibilité de tirer son épingle du jeu. Et puis en faisant ma petite tambouille et mes expériences persos, je me suis aperçue que c’était bien à moi de créer les opportunités et que cela pouvait marcher professionnellement.
          L’inconnu a parfois du bon, j’en suis sure 🙂

  3. Une belle façon de découvrir ton blog ! 🙂 Le sentiment que tu décris m’est familier… Cependant, je me suis lancée il y a peu dans un rêve que je n’aurais pas cru possible il y a un an ; peut-être ai-je enfin réussi à écouter cette voix déterminée et constructive en moi ? Je te souhaite la même chose, et beaucoup de succès !

    Je ne connais pas assez bien ton blog pour savoir en quoi consisterait ton fameux rêve lié à ton blog, mais en tout cas, tu écris bien, c’est très agréable de te lire. 🙂

    Une dernière chose : quand tu te compares, n’oublie pas que chacun est différent… Certaines personnes mettent plus de temps à accomplir certaines choses, mais le résultat n’est pas moins bon pour autant. Chacun son rythme, chacun sa méthode. 😉

    1. Bonjour Jeanne !
      Je suis contente de lire que mon sentiment t’es familier, mais que tu as réussi à aller au delà pour te lancer. Je suis du coup allée voir sur ton blog, est ce en rapport avec l’édition ? J’irais jeter un oeil plus attentif pour savoir ce qu’il en est ;-).
      J’ai tendance, il est vrai à oublier que nous sommes tous différents et que nous allons chacun à notre rythme, aller plus lentement que les autres ce n’est pas forcément démérité, merci de le rappeler.
      Je te remercie pour tes encouragements très positifs, ça me fait plaisir !
      Bonne journée !

  4. Il faut juste respirer un grand coup et se lancer 🙂
    Bisous

    1. Je respire, je respire, je respire…allez je me lance bientôt !
      Des bisous !

  5. Coucou de passage éclair chez moi après mon retour de Bretagne hier !!! Je repars ce soir pour la campagne !! En attendant je vois que tu chomes pas dans ta tête !!
    Comme toi j’envie parfois la vie de certaines bloguesuses et j’aimerais aussi me lancer faire autre chose dans ma vie mais il faut avoir les coucougnettes comme dit colinette !!! En attendant je l’ai ai eu que pour manger des glaces des gateaux purs beurres ,
    des crêpes ! Bref deux kilos dans le derrière !!!!!!!!!!! Le retour à la réalité va être dur en attendant j’en profite encore un peu car mes vacances n’en sont qu’a la moitiés !!!!!
    Je te fais de gros poutoux et profites à fond toi aussi de tes vacances ! et si tu peux te deconnecter un peu sa serait chouette ( Allusion à ton précédent billet n’hésite pas )
    Biseeeeeeeeeeeeeessssssssssss A Bientôt !!!

    1. Coucou,
      C’est gentil de me laisser un petit mot. Moi qui pensais avoir de tes nouvelles seulement dans plusieurs semaines :-).
      Mais c’est génial que tu profites aussi bien des vacances, il y a tellement de bonnes choses à découvrir en Bretagne que cela serait dommage de t’en priver. Et puis les vacances c’est aussi ait pour lâcher donc profites !!!
      Merkhi Marielle, bonne poursuite de vacances à toi et ton homme !

  6. lol oui le coté « pfff ELLLE/lui a réussi à décrocher la lune et vit une vie de rêve » je connais et comme toi j’évite de lire ce genre de « réussites » quand j’ai pas le moral ^^

    Mais c’est comme tout, on ne voit que ce qu’on nous montre et histoire de faire ma mauvaise langue aussi, c’est comme l’art ya des gens doués qui restent dans l’ombre sans comprendre pourquoi et d’autres sans mérite qui vivent dans la lumière…..je pense qu’il y a ceux/celles qui ont la barraca tout simplement et puis y a les autres….

    Je fais partie des autres 😄 toujours en retard sur tout, les bonnes idées fusent mais trop tard lol au début je le vivais mal aujourd’hui je vis avec et ça va mieux alors bon regarder autour c’est bien ça aide mais faut savoir se donner aussi de bons gros coups de pied au derrière et ma belle si t’as des projets FONCE !!! La peur c’est le seul frein qui nous empêche d’avancer mais franchement quand tu te réalises et surtout dépasses tes propres inhibitions n’est-ce donc pas jouissif ?? libérateur ??

    J’ai connu trop d’exemples de gens qui avaient passé leurs vies à la rêver et je me suis toujours promise de ne pas être de ce genre là, ce genre qui une fois sur leur lit de mort regrette….Du coup j’ai des petites listes d’objectifs, de rêves avec moi et quand j’ai réalisé l’un 2 hop je barre, je suis heureuse et surtout j’avance….

    Tu perds quoi à essayer ???? Tu gagnes quoi à repousser ????

    On ne vit qu’une fois il est essentiel de se dépasser sinon la vie peut devenir morne, sans gout ni intérets et c’est dommage !!! c’est manquer de « respect » vis à vis de notre petit être non ?? ^^

    1. C’est vrai que ce l’on voit, cela ne montre pas le quart de la réalité, j’oublie souvent de me dire souvent, c’est aussi problématique. Pourquoi tu trouves que tu es toujours en retard questions idées ? ton blog me laisse penser que tu exploites bien tes idées justement et que tu innoves tant que tu peux, mais ce n’est que mon humble avis :-).
      Qu’est ce que je perds à essayer, je ne sais pas vraiment, c’est que je n’arrive pas à répondre complètement à cette question. C’est là qu’il y a un noeud à décoincer. Ca viendra.
      « c’est manquer de “respect” vis à vis de notre petit être non ?? ^^ » oh yeah, tu ne sais pas à quel point cette phrase et plus particulièrement cette référence à mon petit être me parle beaucoup, beaucoup, beaucoup en ce moment.
      Très galvanisant tes propos, j’aime !

      1. J’aime bien remonter le moral des troupes c’est mon dada ^^ j’ai même pensé à un moment devenir coach personnel mdr !!!

        Oui je suis en retard dans le sens où je mets du temps à mettre mes envies/idées/objectifs en place alors parfois ça a du bon je mûris mon cheminement et après je fonce mais parfois je percute tard….(je me comprends lol)

        Pour mon blog oui j’essaye d’y aller au fun et à l’instinct…je suis pas très suiveuse je me rends compte 😄

        Pour ton noeud à décoincer tu es déjà consciente qu’il est là c’est un bon début à mon sens, être conscient et lucide sur nous et ce que l’on veut faire me semble le plus important après peu importe quand tout se déclencheenfin….Je rejoins Jeanne parfois on met plus de temps que les autres à accomplir les choses c’est tout ^^

        1. Ha ha, mais il n’est jamais trop tard pour se lancer dans la coaching, une seconde carrière en devenir ? 🙂
          J’ai pensé aussi faire ce métier, mais je ne me sentais pas prête à aider les autres si je n’étais pas déjà mieux en accord avec moi-même.
          Merci pour ce remontage de moral en tout cas !

  7. Que je te comprends ! J’admire aussi sans pour autant avoir les coucougnettes de tout plaquer et de me lancer

    1. Je pense que cela peut se faire progressivement. Par étape, on arrive forcément à quelque chose 🙂

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :