Pour fêter l’arrivée de l’été, rien ne vaut un bon barbec’Houilles

Le concept : tu prends une bande de copains. Ils sont pas fermés alors d’autres personnes se joignent au groupe. Tu te fournis en chipo, boissons, brochettes, salade et j’en passe.

Tu arrives presque à l’heure à l’appart de tes potes qui se trouvent à Houilles et on obtient un magnifique barbec’Houilles entre amis qui lancent vraiment les « hostilités » estivales.

Et putain que c’est bon.

Alors oui il semblerait que cette trêve estivale soit de courte durée puisque les températures rechutent dès la semaine prochaine et que ô surprise la pluie revient nous remplir une nouvelle fois les nappes phréatiques qui n’en ont vraiment pas besoin. Mais la pluie, elle, elle s’en fout, elle vient, elle nous pourrit l’été, les vacances et les sorties entre potes. La pluie est mauvaise , la pluie est une chagasse, je la conspue.

Bref je digresse.

Donc avant que ce petit moment estival ne foute le camp. Nous avons fait un barbec digne de ce nom et on en a profité pour faire comme si l’été était là depuis un moment en mangeant goulûment nos brochettes, en papotant des dernières nouvelles, en faisant des blagues pourries de chez pourries, mais je crois que l’on ne s’en lasse pas. En fait je ne le crois pas, je peux l’affirmer haut et fort, nous sommes vraiment des amateurs de calembours débilos.

D’ailleurs c’est marrant, ça fait près d’une semaine que les températures sont hautes et j’ai la sensation que l’été ne nous a pas quitté. C’est que je me suis vite réhabituée au RER blindé (vite le mois d’août pour que Paris devienne une ville fantôme) et qui devient une fournaise; je me réhabitue aussi à sortir les chaussures ouvertes pour ne pas crever de chaud; je prends une petite laine pour le soir en cas de vent un peu frais pour qu’au final le petit gilet reste au fond du sac parce que même à minuit la chaleur est encore bien présente, je bois de l’eau, du jus, du vin, de la bière, du muscat, ha oui boire c’est important une déshydratation est si vite arrivée, je note mon envie quasi pathologique et obsessionnelle de glace Ben&Jerry’s (quand les températures dépassent  23°) et plus particulièrement de la CHOCOLATE FUDGE BROWNIE qui me fait de l’oeil à chacun de mes passages au rayon surgelés et je peux vous dire qu’il est difficile de lui résister à cet oeil là.

Et les barbecs qui requinquent en énergie, bonne humeur et papotages et qui te font bien patienter pendant les semaines un peu longues avant les vacances.

Alors tu vois petit été, si tu pouvais nous faire plaisir à nous parigots et rester encore un peu parmi nous, nous t’en serions d’une éternelle reconnaissance. En te remerciant de me laisser avoir une vie sociale faite de pique nique, de terrasses bondées, de balades au parc et de dîners improvisés dans le même parc.

Advertisements

4 Réponses

  1. Bon je te rassure miss, y a pas que les Parigots qui sont touchés! Nous autres Tourangeaux avons eu droit à 3 jours pour le moins caniculaires où on a cru crever la gueule ouverte mais où néanmoins on était content : « voila l’été »! Les filles qui avaient prévu le coup au niveau système pileux ont pu exhiber les gambettes, chapeau et lunettes de soleil étaient de nouveau de rigueur, la clim a refait son apparition dans les voitures et la fabrication de glaçons et la consommation de glaces (Haagen-Daas pour mon part!) ont battu leur plein! Le top quo, summer party!
    Alors vendredi soir, soirée entre amis, on s’est dit Barbeuk, of course!!! Que nenni, cette foutue pluie nous rattrape au galop… et c’est reparti pour la semaine comme ça alors que cette fois, j’étais au point niveau système pileux! C’est trop injuste 😉

    1. Aaah vous aussi vous avez bien profité de cette chaleur estivale bien kiffante 🙂
      Purée, tu me fais trop rire avec cette histoire de système pileux :-D. J’aime beaucoup ta description de ce que devient Tours avec le retour des hautes températures.
      Sur Paris, on a remis les blousons, ça y est et on se les pèle un peu, mais je ne perds pas espoir de retrouver un bon 24°dans les jours qui suivent (reviens petit soleil, reviens).
      Bisous !

  2. Putain j’ai loupé ça. Gros bisous les copains.

    1. On s’en fera d’autres, t’inquiètes 😉

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :