Toujours en quête du « staïle »

Nous parlions style avec ma collègue stagiaire. Elle se remémorait ceux qu’elle avait eu au cours des années.

Je me souviens de manière tout à fait non exhaustive des miens.

Je me souviens quand même que mon indépendance vestimentaire s’est faite quand j’étais en 6ème/5ème. A cette époque j’ai (enfin) dit non aux jupes-culottes, aux cols Claudine ainsi qu’aux mocassins qui m’étaient gentiment imposés proposés par ma mère. Puis, j’ai été suiveuse de la mode portée par les autres et hormis les blousons Naf,Naf, les Bombers de la marque Schott et les Jeans Levis 501. Pas grand chose ne trouvait grâce à mes yeux. Je suis aussi passée par un style hard-rock et une période baggy skateuse. Je me suis tout de même aperçue que je me suis longtemps habillée de manière très peu féminine. Je me souviens même qu’à un moment je ne supportais pas les T-shirts moulants, parce que j’étais terriblement complexée par ma poitrine opulente. Alors je la planquais ainsi que mes formes voluptueuses dans des sapes informes et ne suivant pas (du tout) mes courbes.

Pff quelle tristesse !

Bon, il faut dire aussi qu’avant de découvrir le dieu H&M, j’avais beaucoup de mal à trouver des vêtements adaptés à ma taille et que je ressortais très frustrée des enseignes comme Zara, Etam, Pimkie, etc. Du coup, je me demandais si mon style vestimentaire avait évolué depuis plusieurs années. La réponse c’est oui et non.

Non, parce que ça fait plusieurs années que je plébiscite tout ce qui est coloré allant du rouge au bleu en passant par le vert, le rose, le jaune, l’orange et que cela ne change pas. A partir du moment où il y a de la couleur, ça m’intéresse. Ça me va bien au teint et puis je trouve que des couleurs fun, ça donne quand même plus de peps au quotidien. Non aussi, parce que j’apprécie toujours autant les fringues confortables. Nan, je vous parle pas de jogging hein. Mais des fringues bien ajustées, dans lesquelles on ne se sent pas toute serrée. Des fringues avec lesquels on pourra courir après le métro, avec lesquels on pourra faire la débilo au bureau pour détendre les collègues et se détendre aussi par la même occasion, des fringues pas trop chic qui feront que si l’on se tache avec la sauce bolognaise au cours du déjeuner, cela ne soit pas un drame. De bonnes matières souples et laissant la peau respirer c’est ça qui est bon.

Oui, parce que les robes, les jupes, les collants et leggings ont fait leur apparition dans ma penderie depuis plusieurs années maintenant. Moi qui ne jurais que par les pantalons, les jeans, je me retrouve à m’habiller en robe au moins une fois par semaine. Ma tenue doudou quelque soit la saison (sauf en cas température élevée) dans laquelle je suis le plus à l’aise c’est une robe+legging+petites baskets. Oui, parce que j’ai davantage envie d’accessoiriser mes « tenues ». J’ai pas mal de bracelets, boucles d’oreilles, bagues, barrettes que je mets au gré de mes envies vestimentaires. Et j’ai l’impression que c’était moins le cas avant.

Seul bémol, j’ai encore du mal à porter et à acheter ce que je considère être des vêtements qui mettraient ma féminité en exergue (ouaich carrément). Je rêve de talons hauts, de décolletés un peu plongeants (pas vulgaires), de jupes marquant les hanches et arrivant aux genoux. Pas pour tous les jours, mais des éléments vestimentaires que je matcherais avec mes pièces plus casual et streetwear. Bref, j’aimerais être davantage dans cette féminité et pas seulement pour de grandes occasions. Oui et j’aimerais aussi me débarrasser de ma phobie de « la robe qui se soulève » quand je n’ai pas de legging ou de collants et qui ferait voir ma culotte à la populace alentour. C’est vraiment chiant parce que j’y pense de manière quasi obsessionnelle parfois.

Bref, ça me rassure de me dire que j’ai un staïle en constante évolution qui bouge selon mes humeurs, me permettant d’être « différente ». Cela n’est pas figé. J’aime. Bon, j’attends le moment où je laisserais ma féminité « explosée » à travers les fringues, me reste plus qu’à oser doucement et ça se fera tout seul (enfin j’espère !).

Oui et sinon c’est quoi votre style ? Est ce que d’autres personnes ont aussi la phobie de la jupe qui se soulève à cause du vent ? En vous remerciant de votre sollicitude à me rassurer à ce sujet 🙂 ha, ha.

Publicités

10 Réponses

  1. Je vais me répéter mais depuis mon séjour asiatique j’ai adhéré au mini et aux jupes qui se soulèvent…à part en rire quand le vent s’en mêle hein…..^^

    J’étais comme toi aussi du mal à me trouver et après avoir bossé 3 ans en « costume féminin » j’en ai eu marre de ce côté trop femme justement, trop stylisé et talont haut au point de ne plus vouloir porter de bijoux…..carrément !!

    Aujourd’hui je suis bien en casual, parfois chic, j’ai de beaux talons mais souvent porter uniquement en sortie les ballerines sont devenues mes meilleures amies ^^
    j’essaye de garder le mini parce que mine de rien c’est devenu un bon barême pour moi dans le sens où je me rends compte tout de suite que porter jupe ou short ça aide à garder un certain maintien physique…..comprenne qui pourra lol

    1. Ha, mais le maintien physique lié au short ou la jupe, je comprends bien. Moi c’est ça qui m’emmerde aussi c’est que je ne me sens pas libre de crapahuter comme je veux, de m’assoir comme j’en ai envie.
      J’ai un style casual comme toi et les beaux talons c’est pour les grandes occases, même si j’essaie d’intégrer ces accessoires à mon quotidien pour voir 🙂

  2. Je ne sais pas si je me pose la question du style…. ce qui prouve sûrement que je n’en ai pas!
    Je fais comme ca vient, au fil de ce qui me plait dans les magasins, sans trop de dessins préatablis.
    Seul truc : depuis que je travalle sur ma féminité, je vais effectivement vers le plus cintré, plus haut, plus décolleté, ce que je n’assumais pas forcément avant.
    Je suis souvent partagée : quand je suis fatiguée, je suis capable de sortir à la limite du pyjama et je me dis pfeeu, l’apparence on s’en fout mais d’un autre côté je reconnais combien c’est agréable de voir quelqu’un de soigné et j’admire toujours ceux et celles qui prennent le temps de. Donc je peux aussi faire des efforts et dans ce cas, je fais confiance à mon sens de l’esthétique (en plus en tant que Francaise, j’ai une grosse longueur d’avance ici, c’est plutot cool) mais ca sera jamais une religion chez moi. Depuis toujours, les copines regardent les pages mode des magazines et moi les rubriques psy : c’est comme ca 🙂

    1. C’est drôle cette French Touch dont tu parles, je suis sure que cela te rend sexyness et glamour aux yeux des gens là bas. Je suis une adepte du pyjama surtout pour aller faire des petites courses vite fait ou pour aller chercher mon pain. Une petite veste, un bandeau dans les cheveux et je descends en pyjama. Ça me plaît j’aime bien. Je suis comme toi, j’admire les personnes ultra soignées, mais j’ai la sensation que cela me fatiguerait d’être toujours tirée à 4 épingles. Ça devient une habitude non contraignante avec le temps qui sait ?
      J’aime les couleurs de certaines fringues dans les pages mode, mais c’est ce que je regarde le moins dans les magazines. A vrai dire, je vois plutôt comment des people sont habillées et je pense que c’est comme ça que je me rends compte de tendance, mais sinon ça ne m’intéresse pas trop quand la tendance est portée par des mannequins inconnues. Et puis on peut aussi bien lire des trucs psys et regarder la mode. De toute façon, tu es french et du coup ton sens du style est inné c’est sûr ha ha 😉

  3. oooooh oui, j’ai aussi cette phobie et surtout quand on passe devant hmm comment on appelle ça déjà, l’espèce de « grille d’aération » du métro 🙂 ça m’est arrivé tellement souvent. L’horreuuuuur. Bel article. CaramelMou aime beaucoup ^^

    1. Ha merci CaramelMou, la grille d’aération quelle horreur c’est clair, je crois avoir eu ça quelque fois et ça fout toujours mal. J’aime bien comment tu racontes ça. Hi hi hi !
      Bonne nuit, la bise !

  4. Coucou !! Alors moi dés que je trouve mon style je te fais signe !! c’est pas gagné !
    Quoi que forçement je ne m’habille plus comme il y a quelques années ….
    Heu encore heureux car sa fait flipper quand je regarde les photos !!! Bon mon style à moi comme dit mon homme « c’est petite maison dans a prairie  » j’aime les hauts fleuris » j’aimerai parfois être plus femme mais je suis plutot fille sage converses ou spartiate ! Mais comme toi ce n’ait pas figé j’aime à penser que je peux encore évoluer !!!!

    1. Ha ha oui, il me semblait bien que tu avais un côté « petite maison dans la prairie » dans tes fringues, je note aussi ton petit côté pin-up et je trouve que ça te va bien.
      Roh oui ça peut évoluer, rien ne se fige c’est clair !
      Bisous, bisous !

  5. Oh que oui j’ai aussi cette phobie. Je suis toujours en stress. Je porte désormais plus souvent des robes ( qui sont aussi plus adaptés à ma morphologie car les robes cintrées pas mon truc) et des talons ( je deviendrais femme ? ) mais je flippe toujours donc les robes sont toujours une longueur mini de mi-cuisse ^^

    1. Oh, Tata Tricot tu me rassures trop. Moi aussi je prends des longueurs de mi cuisse mini, mais bon ça ne suffit pas pour que je sois totalement rassurée. J’espère qu’avec le temps, je n’aurais plus cette angoisse.
      Roh dis donc c’est bien que tu te sois trouvée un style avec des robes pour ta morphologie et des talons :-).
      Bonne journée !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :