Je voulais avoir l’air snob

J’étais avachie assise dans une rame de RER, assommée par la chaleur, la fatigue et par un mini mal de crâne.

Je comatais furieusement, attendant avec impatience ma station.

En face de moi, une femme d’une quarantaine d’années. Brune, cheveux très lisses lui arrivant aux épaules, l’air très, très sérieux. Je la zieutais plusieurs fois au cours du voyage. C’est qu’elle avait une position somme toute banale, mais qu’elle a gardé sans ciller durant tout le trajet.

Le cou bien droit, les bras croisés, les mains délicatement posées, elle regardait à travers la vitre. Tout ça lui donnait un air très altier. Plus je la regardais, plus je lui trouvais de faux airs de Carole Bouquet.

Elle n’a quasiment pas bougé du voyage, tournant de temps en temps la tête, puis revenant à cette position initiale. Je suis souvent fascinée et par les femmes qui ont ce genre d’attitude. Quand j’étais plus jeune, cela me semblait être le summum du mystérieux. J’étais admirative de ces femmes qui d’un battement de cils semblait aussi froide que l’iceberg du Titanic. Je voyais leur arrogance (feinte ?) comme un bouclier ultime qui faisait fondre les garçons. Et puis je trouvais que ce « masque snob » limitait leur expression et on ne pouvait lire en elle comme dans un livre ouvert. Je trouvais ça tellement cool. J’étais tellement envieuse. C’est que j’avais souvent entendu au cours de conversations entre copines que les hommes appréciaient davantage les filles à l’air un peu snob. Et puis il y avait eu cet ex (très indélicat)qui m’avait sorti que l’on pouvait lire en moi comme dans un livre ouvert. Je détestais vraiment cette idée que mes émotions transparaissent autant. J’avais l’impression de livrer mes faiblesses en pâture à autrui. Il y a donc eu un moment où je me suis dit qu’un air distant pouvait attirer les hommes, mais que surtout cela me permettrait de mettre un peu de distance entre moi et les gens et que cela me donnerait plus confiance en moi.

Je croyais (à tort) que ce qui me manquait c’était un air hautain pour être davantage à l’aise dans certaines relations. Je pensais (à mauvais escient) que cela me donnerait une contenance face aux garçons, mais aussi dans ma vie quotidienne. J’étais sûre que cet air snob me permettrait d’avoir l’air plus affirmée et surtout plus mystérieuse (tout faux). C’est pas faute de m’être entraînée à prendre un air très pénétrant au cours de conversations. J’ai tenté aussi le froncement de sourcils intelligent. Il y a eu le regard en coin qui me donnait l’air d’une folle perverse alors que je vous sembler mystérieuse.

Et puis je me suis rendue à l’évidence. Je ne sais pas faire la fille mystérieuse. Je suis plutôt du genre très expressive. Du genre à pousser des oh ! des ah ! des hi ! plusieurs fois au cours d’une discussion. Je ponctue mes phrases de rires, de cris et de changements de voix parce que j’imite des gens. Je roule des yeux, je trépigne, je me touche le visage. Je ne peux pas rester immobile deux minutes quand je suis en bonne compagnie. Bref, je ne sais pas adopter l’attitude snob. Heureusement, j’ai fini par lâcher ce masque. Ce qui est drôle c’est qu’il m’arrive aussi d’avoir un air fermé ou concentré (surtout au boulot) qui peut décontenancer les gens. Mais là au moins c’est spontané.

Je ne regrette pas cette période de tâtonnements. En y repensant, je ne me dis plus que j’ai déconné à essayer d’être « autre ». Je me dis que c’est en cherchant et en allant parfois dans le mur que l’on peut réussir à se connaître mieux. Mon « expressivité » se trouve là dans ma palette d’émotions bien visibles, ça aurait été dommage de me (le) cacher à tout prix.

Advertisements

17 Réponses

  1. […] que je me donnais pendant très longtemps. D’ailleurs je rêvais en secret d’être discrètement mystérieuse parce que ça avait plus de gueule que mon côté « je fais du bruit ». Et […]

  2. Eh bien moi mesdames à votre différence j’ai l’air snob 😄 !!

    Je plaisante en fait je crois que j’ai plutot le regard dur et enervé en espace public j’y peux rien desfois je sens bien mes yeux qui clignent mais bon….il suffit d’une connaissance que je rencontre ou de voir juste une petite chose qui me touche et je deviens une héroine de manga tout sourire et dent dehors…..une folle quoi ^^

    Mais je te rejoins dans cet espèce de respect qu’on peut avoir pour ce genre de femmes…mais aujourd’hui du haut de mes presque 31 ans je me dis que ces filles/femmes là sont des façades travaillées et pas forcément naturelles….mais elles ont le mérite d’attirer le regard et ça c’est mystérieux ^^

    1. Salut Lae,
      Ha ha j’y ai cru moi à ton « snobisme ». Ca aurait été drôle et tu nous aurais expliqué ce que cela fait et les secrets inhérents à l’air snob.
      Je vois bien le regard dont tu parles, je connais quelques personnes qui ont ce regard là quand elles sont un peu trop concentrées. Oui c’est intéressant ce que tu dis à propos de « façades travaillées » ça rejoint le commentaire précédent de Peter qui parlait de masque. Je trouve ça triste, si tel est le cas. Sinon je me dis que c’est une sacrée carapace.
      Roh oui ça attire l’oeil, c’est sûr, le mystère ça marche toujours 🙂

  3. ça m\’a beaucoup fait plaisir d\’être passer sur ton blog ce dimanche et surtout de lire cet article . Merci pour ce post, il est énorme, car cet semaine invité à un vernissage par une agence de presse parisienne de Paris que je ne citerais pas ici, j\’en est vu passer passer des têtes du même genres. Du style ma tu vu : \”Je suis la plus belle, la plus riche\”
    Moi venant d\’un autre monde heureusement que j\’ai pas fini par tomber sur des personnes plus ouverte qui laisser tomber un peu le masque l\’espace d\’un instant ! Et là, la soirée devient tout de suite plus agréable.

    1. Hello Peter !
      Je n’ai encore jamais fait de soirée hype dans le style que tu décris, mais je m’imagine bien le style.
      Heureusement que tu as trouvé des personnes qui te semblaient plus ouvertes et sympas. Sinon quel ennui !
      Merci pour ton petit passage,
      Bonne soirée !

  4. Moi aussi je suis passée par cette phase ! Ça a duré deux secondes…Je suis sure que quand tu eternues tu fais un gros Atchouuuuuuuuuuu en terminant pas un haaaa. non?

    1. Roh putain, on se connaît c’est ça, je t’ai déjà pulvérisé les oreilles avec mon éternuement c’est ça ;-). Le haaa n’est pas systématique, mais le Atchoum tonitruant c’est tout moi !(mes amies et mon chéri adorent)

  5. Lol, je me suis bien reconnue !
    Moi c’était pire que toi, je lisais Alexandre Dumas toute la journée, alors je pensais qu’il fallait que j’aie l’air d’une dame. Je passais mes aprés-midis dans un fauteuil, les bras sur les accoudoirs et les petits doigts relevés ha ha ! Ou alors je prenais une voix faussement doucereuse que je croyais angélique. bref, LOL.
    Et puis plus tard je me suis apercue que c’était souvent mon expressivité et ma vivacité qui plaisait tant aux filles qu’aux garcons… Meme ici, les gens rigolent parce que je parle avec les mains, alors..;
    Aprés effectivement, on pense souvent -à tort ?- que le coté rogolo est inconciable avec féminité et classe. C’est un truc à trouver. Je me souviens d’un choc il y a quelques années. On m’avait filmée en train d’entrer dans une pièce et de parler avec des gens, et sans m’en rendre compte, j’avais pris une pose assez lascive. A l’époque, en plus de l’étonnement, ca m’avait mis mal à l’aise, je ne savais pas trop quoi en faire. Aujourd’hui je me dis, à la réflexion, que ma féminité et mon sex-appeal étaient là en moi. Pas besoin de les feindre ou d’imiter quelqu’un d’autre, mais juste de les laisser s’exprimer. J’ai laissé tomber la timidité et l’embarras en chemin. Et c’est le kiffe ! Et là tu te dis aussi que viellir c’est le top, parce que peu importe le teint que t’as à 20 ans ( brouillé, pour ma part, d’alleurs) à quelques rares exceptions prés, tu n’as pas l’aplomb qui va avec. Donc, c’est cool 😉

    1. Ha ha ha, tu prenais vraiment ça très au sérieux toi aussi. Alexandre Dumas et les petits doigts relevés, ça a quelque chose de mignon en fait :-). Le côté drôle et féminité, je découvre avec les années que cela se concilie bien aussi.
      C’est drôle que tu parles de ta féminité et de ton sex-appeal. Parce que ce sont des éléments qui m’avaient marqué chez toi quand on se côtoyait vite fait en soirée plus jeune. Et cette lascivité dont tu parles, tu l’avais déjà oui. Je trouvais que tu avais déjà une belle sensualité à cette époque là (que tu as heureusement gardé alors, c’est cool :-)).
      C’est pas pour rien que l’on dit que les gens se bonifient avec le temps. C’est vrai qu’on laisse tombe des « trucs » avec l’âge parce que l’on se connaît mieux et que l’on accepte davantage certains traits de nous mêmes. On devient de plus en plus celle que l’on est au fond et c’est vraiment agréable.
      Bon j’espère que tu fais bien ton âge maintenant et que tu ne ressembles toujours pas à une dame hein ;-).

      1. Oh, ca me fait plaisir que tu me diiiiiiis.
        Et dire qu’à l’époque, justement, j’étais occupée à arrêter de respirer tellement j’étais mal dans mes pompes ! Pff; on est bien nos pires ennemis

  6. je suis très expressive aussi et on lit en moi comme dans un livre ouvert selon mon père lol par contre dès que j’ai un air sérieux comme toi sans le vouloir on s’inquiète de mon état lol
    bises et bonne journée !

    1. Hey Chanone. Ouais, moi aussi mon air inquiet inquiète à son tour mes amis. Les gens n’ont pas souvent l’habitude de me voir aussi fermée, du coup ils pensent aussi que je vais mal. Toi aussi, tu es une expressive, je vois que l’on se ressemble bien alors :-).
      Bisous !

  7. Je suis exactement comme toi. Je suis encore attirée par ce genre d’attitude mais j’en semble incapable. Je suis trop expressive, trop émotionnelle. Mais je continue de trouver ce genre de nanas terriblement classes, un peu comme Bree Van de Camp qui a du mal avec l’étalage publique.

    1. Salut Estelle !
      Bienvenue dans le club des filles expressives et émotionnelles. Bree Van de Camp, c’est un bon exemple tiens. On n’a pas l’allure d’une Bree, mais je suis sure que nous aussi, nous sommes très classes dans notre genre :-).
      Bonne soirée !

      1. Non, je crois que toutes les fills qui ont écrit ici sont des Suzan Delfino 😉

        1. Ha ha ha, Susan et sa maladresse limite naturelle. N’empêche c’est ce qui la rend attachante.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :