Les années passent, les amis restent

Samedi soir, j’étais de sortie pour l’anniversaire d’une amie. Les 30 ans sont encore passés par là.

Ça se passait dans un bar à vins du 2ème arrdt parisien. Je peux vous dire qu’au vu des verres de vin rouge, blanc et de champagne que j’ai pu boire (moui j’étais bien…hum…guillerette) ce bar à vins est vraiment très bon.

Sur la cinquantaine d’invités, j’ai croisé du beau monde amical. Et ça faisait vraiment plaisir.

J’aime bien ce genre de soirées.

Déjà parce que j’ai enfin pu mettre un visage sur des gens dont j’entends parler depuis un petit moment déjà. Et moi je suis toujours curieuse de découvrir les personnes dont on m’a tant parlé.

Il y avait aussi ces quelques personnes que j’avais entraperçu, au cours d’un dîner, d’un cinoche ou d’une soirée entre amis. Au début, il faut se présenter à nouveau car forcément avec le temps les prénoms finissent parfois dans l’oubli. Ensuite, on papote, on se redécouvre, on fait le point sur ce qui a bougé depuis ces années.

Il y a aussi ceux que l’on voit épisodiquement depuis plusieurs années. On se côtoie par petites touches, mais c’est toujours un plaisir de se revoir et de se donner des nouvelles.

Bon, mais pour être honnête avec vous, ce que j’ai adoré à cet anniversaire c’est de revoir les bouilles de mes amis proches. Il y avait notre petite bande de loulous. Ceux avec qui on fait des dîners, exceptionnellement des week-ends, des sorties pour un bon verre de vin, pour se faire un bon resto un soir de semaine afin de se raconter les dernières nouvelles. C’est la même petite bande qui ne se quitte plus vraiment depuis le mariage de mes très bons amis. Oki, la fatigue, le boulot, le quotidien et les occupations diverses et variées ont parfois fait que nous ne nous étions pas donnés suffisamment rendez-vous ces derniers temps. Toujours est-il que c’était trop cool de se retrouver réuni ce soir là.

Et puis il y avait cette autre bande de potes, ces potes que je connais depuis plus de 15 ans. Cette bande avec lesquels j’ai connu mes premières beuveries (oui bah on était de jeunes adolescents fougueux qu’est ce que vous voulez). Avec eux, j’ai connu les grandes soirées à n’en pas finir dans les grandes maisons pendant que les parents étaient partis en week-end. J’ai connu les confidences faites au petit matin lorsque l’on rentre harassé, mais heureux d’une soirée et que l’on a tellement lâché prise que l’on peut tout dire à l’autre. J’ai connu quelques déconvenues amoureuses aussi car me réfugiant dans mon rôle de « bonne copine rigolote » je ne me suis parfois pas lancée (ou très timidement) pour faire comprendre à l’autre que j’avais un petit crush pour lui. J’ai connu les longues discussions sur la vie, les rêves et ce que nous allions faire de nous dans notre QG que nous appelions le petit parc. Et puis il y a eu ces moments aussi, où l’on est soudés de manière quasi fusionnelle comme peut l’être un groupe adolescent. Comme lorsqu’ils ont été là au cours de moments très difficiles à gérer pour moi. Ils étaient là aussi quand je suis tombée à vélo, la tête la première dans un grillage et qu’il a fallu appeler les pompiers car je saignais un peu trop abondamment et qu’ils m’ont tenu éveillée en attendant les secours. Ils ont été là aussi ce jour où toute tremblante et le visage inondée de larmes, je leur ai annoncé que ce séjour au ski se ferait finalement sans moi parce que financièrement, voilà, je ne pouvais pas. De ce moment, je me souviens de cette émotion douloureuse que je ne pouvais plus contenir. Puis il y a eu le bras de Jul (la fille donc qui fêtait son anniversaire) m’entourant les épaules puis Fred, puis Aud, Fanny et ainsi de suite et on s’était tous retrouvés comme ça à se prendre dans les bras ce jour là dans la cour du lycée et j’en avais vu certains pleurer à chaudes larmes pour la 1ère fois. Je me souviens de ce jour où nous avions joué à la Gamelle. On avait plus de 16 ans, mais qu’est ce que vous voulez nous étions restés de grands mômes. Je me souviens avoir eu énormément de fous rires ce soir là. Et puis, ce surnom mignon qui me reste encore de ces années là et que j’adore toujours entendre sortir de leurs bouches.

Malgré tous ces bons souvenirs, les années passent et la bande s’est progressivement délitée. Vous l’aurez compris, nous avons connu le phénomène de la « perte de vue » et même si pour certains d’entre nous des contacts subsistent comme avec mes deux petits Tourangeaux et mon féru d’informatique préféré, il reste rare que toute la bande soit réunie. Toutefois, comme à chaque fois que cela se produit, la magie a une nouvelle fois opéré. on s’est bien retrouvé et nous avons papoté comme au bon vieux temps.

Tout ça pour notre Jul. Je pourrais vous parler des heures de sa gentillesse, de sa fidélité amicale, du soutien qu’elle a été, qu’elle est pour moi. Des folles soirées que nous pouvons faire avec les autres « morues » (c’est affectif). De son énergie et de son côté volontaire dans son travail et de sa manière de croquer la vie à pleines dents. Je vous en livre un peu ici, mais je garde un peu pour moi et pour elle tout ce que je pense de positif de nos plus de 15 ans d’amitié.

Et c’est en poussant la chansonnette que nous lui avons fait une belle déclaration d’amitié. On a donc revisité le grand hit de Patriiiiiiiiiiiiiiiiick (elle est trop fan de lui) « Place des Grands Hommes » avec des paroles de notre cru. Et je peux vous dire que l’émotion était au rendez-vous parce que ce soir là c’était « Même Jul, même coeur, même pommes ».

Publicités

9 Réponses

  1. […] de même. J’ai longuement discuté avec mes potes de longue date, je vous parlais déjà de cette bande ici. On se voit épisodiquement, mais c’est toujours un plaisir de sentir ce lien amical qui […]

  2. une bien belle histoire d’amitié! C’était très touchant, merci d’avoir partagé ça avec nous, d’autant que ton texte trouve un écho chez moi!
    bisous

    1. Merci Clochette, je note souvent que mes histoires d’amitié te parlent et ça me fait plaisir 🙂

  3. Encore un article qui m’émeut énormément et qui tombent pile au moment où je suis en train de questionner mes amitiés et ma vie

    1. Oh la Flâneuse, merci pour ton message. Je pense que ce post ne t’aura pas apporté de solutions toutes faites à tes questionnements, mais j’espère au moins que ça a résonné suffisamment chez toi pour que cela apporte un angle nouveau et lumineux à tes interrogations.
      Des bisous et bon après midi !

  4. c’est en ça qu’on reconnait les vrais amis quand on est loin, et qu’on se retrouve malgré tout et que rien ne change

    1. Oui tu résumes bien cette idée d’amitié qui dure 🙂

  5. ah j’avoue que je l’attendais ce post! Encore une fois, j’ai versé ma larmichette…au diable la sensiblerie!

    Excellente soirée effectivement même si pour ma part je me suis cantonnée à côtoyer la bande de potes d’ado dont pour certains je ne les avais pas vu depuis 3 ans! Et Ô bonheur, même si nos vies et nos avis sur comment les mener divergent, la complicité est intacte! C’est ça l’amitié non?

    Et notre Julie mérite ça, je crois vraiment qu’il n’y a qu’elle pour organiser un truc pareil! C’est une fille hors norme, extraordinaire, que je suis fière de connaitre!

    Quant à toi, on est bien différentes toutes les 2 mais c’est un bonheur de confronter nos opinions et de partager toutes ces choses différentes après tant d’années!

    Et j’ai appris que tu étais convertie au quizz, il faudra que tu me communiques ton pseudo, je rêve de te défier 😉

    Des bisous, bonne journée!

    1. Bah je t’avoue que j’ai versé ma petite larme en écrivant la partie sur notre bande d’ados. Vive la sensiblerie.
      Ma fois je plussoie tout ce que tu viens d’écrire.
      Concernant nos différences, oui c’est vrai que l’on ne se ressemble pas sur certaines choses, mais j’apprécie aussi de pouvoir partager avec toi même si on se rejoint aussi sur d’autres quand même. En vrai j’ai pas l’impression que l’on soit si différentes que ça ??
      Ah ah, oui nan mais le quizz c’est la fin de ma vie sociale. Pour info, je suis Scullyrose, voilà.
      Bisous, merci et bonne journée !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :