Défaire et bâtir à nouveau

Je ne sais pas ce que j’ai en ce moment.

Mon blog me fait toujours autant réagir, vibrer.

Mais d’un autre côté, je me sens un peu à côté.

Je crois que je suis atteinte d’une complexité blogosphérique aigue.

Quels sont les symptômes ?

Hum je dirais que d’abord il y a le questionnement intempestif aka bonjour, je me prends le chou avec plein de questions. Genre, hey, mais j’ai pas déjà parlé de ça ? je me répète un peu là ? Non ? Nan. Mais si ? Mais merdeuuuuu. Nan, nan je me répète pas. Mais si ?

Ensuite vient le doute concernant la pertinence de mes écrits style : ouais alors tiens et si je parlais de ça, non c’est naze. Bon si j’en parle, ouais, mais ça sert à quoi. Non, mais bordel de zut je vais écrire ça et puis c’est tout. Mouais non je suis pas sûre.

Il y a aussi la comparaison qui ne sert à rien. Genre, wouah, comment qu’elle écrit trop bien cette blogueuse. Ces envolées de phrases, cette poésie dans les mots, le rythme, j’adore. C’est top. Mieux que moi. Nan, je ne vais pas rentrer dans la comparaison. Non, mais si en fait, je rentre et fonce dedans. Même que  je me dis que j’écris n’importe comment et que mon style est tellement pfffff. Je me sens nulle de l’écriture parfois.

Enfin, je me pose des questions existentielles sur mon blog et sur le pourquoi du comment je le continue.

Bref, j’écris, je palabre, je lis vos commentaires, je réfléchis, je me questionne, je me rassure, je m’énerve, je doute, je fronce les sourcils, je me marre toute seule devant mon écran. Pourtant je garde la sensation d’être un peu à côté de la plaque en ce moment. Je n’ai jamais vraiment eu la volonté d’avoir une ligne éditoriale de blog. Mais là, je me sens perdue. Je pense parfois que je suis à côté de ce que je veux exprimer. J’ai envie de vous raconter des tas de trucs, mais ça ne sort pas de manière assez fluide. Je sèche un peu. La semaine passée, j’ai pas mal douté. Je me suis même surprise à penser qu’il était peut-être temps de fermer ce petit blogounet que j’aime beaucoup, mais qui me laisse un peu sur ma faim en ce moment. Puis j’ai poussé la réflexion et je me suis dit que ce n’était pas ça la solution et qu’honnêtement, j’y tiens encore trop pour le laisser dépérir dans un coin. Bon, je t’avouerais aussi que l’arrivée inopinée de mes règles (qui produit souvent sur moi un effet boeuf) a aussi été l’une des explications à  mes questions tourbillonnantes de ces derniers jours. Oui. Et je sais aussi qu’en prononçant le mot R-È-G-L-E-S sur ce blog, je viens de perdre mes 5 uniques lecteurs hommes. Au revoir messieurs. Revenez-vite hein :-).

Toujours est-il que j’ai lu, je ne sais plus où que reculer ne voulait pas forcément dire que l’on n’avançait plus. Il y a eu ce texte aussi chez Myriam qui m’a comme d’habitude fait tomber sur le cul puis qui m’a fait réfléchir. Et j’ai lu je ne sais où que construire c’était aussi détruire autre chose en amont. Du coup, je me dis que j’en suis peut-être là de mon expérience bloguesque, je remets en question, je questionne, je casse la mécanique bien huilée de mes idées et de mes textes. Je ne suis pas dans la révolution, juste dans l’idée de bâtir une autre vision bloguesque des choses qui sera encore plus proche de ce que je veux exprimer.

Qui sera encore plus proche de celle que je suis.

Il y a du (re)commencement dans l’air.

Publicités

16 Réponses

  1. Hello, retour de vacances, je rattrape mon retard « Elosyen »!
    Non ne ferme pas ton blog! Je trouve ça normal et même plutôt sain que tu te poses ce genre de questions, ce sont elles qui te permettent d’avancer et même de progresser dans ton style si reconnaissable et attachant!
    Tu as le droit de douter, prends ton temps pour réfléchir et peut-être retrouver l’inspiration mais ne nous laisse pas tomber!
    Des bisous

    1. Coucou !
      Hiii, t’es trop sympa, des mots simples, mais je trouve ça adorable ce que tu me dis. L’envie d’écrire est encore là, mais c’est vrai que j’ai encore l’impression d’errer…je table pour l’instant sur le développement de ma créativité, pour ne pas avoir à fermer cette page bloguesque. J’ai déjà commencer à trouver des réponses à mes questions, c’est déjà en bonne voie vers quelque chose de positif.
      Merci !

  2. Très chouette ce texte. C’est vrai qu’on est en continuel changement dans la vie et du coup même ton blog chéri sera peut-être amené un jour à disparaître… snif! Mais personnellement, ça m’étonnerait que tu le fermes de sitôt! Moi qui vient à peine de m’atteler à la création du mien et qui me sens portée par un élan bloguesque, j’ai envie de proclamer haut et fort: « longue vie à nos blogs »!! bisous bisous 🙂

    1. Longue vie aux élans bloguesques 🙂

  3. Coucou revenue de quelques jours de vacances !!!! Me voila en train de lire ton billet ou te voila en pleins doutes bloguestes !! C’est fou ce que les Ragnagnas ou Les Julien Clerc !! Lol ( Nommé comme ceci par mon homme depuis que la chanson femmes je vous aimes avait été utilisé pour des serviettes hygiènique  » !! ) remuent dans la tête des femmes tout les mois !! Moi sa me donne envie de manger, ou de raler !!
    Bref tu sais combien j’aime tes écrits, tes humeurs, tes coups de gueules, tes pensées etc etc !!!! Alors quoi que tu fasses je le respecterais mais n’oublie pas de nous dire ou tu vas si tu changes !!!!!!!!!!!!!!!!!!!
    Bisouuuuussssssssssssss

    1. Ha ha ha les Julien Clerc, il est drôle ton homme. Oui j’ai des vagues de doutes bloguesques, j’ai des envie d’arrêt ou de changements c’est vrai. Je pense que ça se concrétisera progressivement, je ne sais pas encore quelle tournure ça prendra, mais tu peux être sûre que je te tiendrais au courant, Mariellou :-).
      Bisous !

  4. Hello miss
    comme je me reconnais bien dans tes lignes et en particuliers celles-ci :
    « Bref, j’écris, je palabre, je lis vos commentaires, je réfléchis, je me questionne, je me rassure, je m’énerve, je doute, je fronce les sourcils, je me marre toute seule devant mon écran. »
    sans parler des autres blogs qui nous semblent tellement mieux écrits…
    sans parler des redites
    sans parler de ligne éditoriale
    etc.
    j’espère juste que s’il y a refonte de ton blog ou si tu changes complètement de pseudo et d’adresse ou pire si tu arrêtes d’écrire
    que nous aurons toujours de tes nouvelles…
    en tous cas je regretterais que tu cesses d’écrire, j’aime ton style, ta verve, tes envolées (et tu peux continuer de parler des règles ça sera tjrs un plaisir de te lire!)

    PS1 : merci pour le lien vers « Passé/présent »

    PS2 : perso aucune ligne directrice sur mon blog si ce n’est de rester moi et de parler de ce qui me trotte par la tête, après ça plait ou non, là n’est pas l’essentiel…tant qu’il y a des personnes avec qui partager et échanger !

    bises tout plein

    1. Merci, merci l’heureuse !
      Je suis contente de lire une nouvelle fois que ce type de phénomène créatif ne me touche pas spécifiquement et que nous sommes nombreuses à passer par là. Dont toi :-).
      Je suis touchée par tes encouragements et par le fait que ça te parle un peu, beaucoup tout ça.
      Bon si je peux continuer à parler de règles, je suis rassurée !:-D

      J’aime bien tes PS1 et tes PS2.
      Je t’embrasse !

  5. Un petit coucou pour simplement vous dire que « J’Adore » vous lire chaque jour, que je ne m’en lasse pas et j’espère pouvoir vous lire longtemps !
    Bonne journée sous ce beau soleil 🙂

    1. Salut Mouty !
      Roh, mais merci mille fois, c’est agréable de lire que tu ne te lasses pas et que tu apprécies les lectures de ce blog. Ca me touche !
      Je te souhaite une belle journée, il y a de la pluie, mais aussi un peu de soleil sur Paris alors on peut aussi parler de beau soleil.
      A tout bientôt

  6. je me pose régulièrement les même questions que toi, souvent je doute aussi mais cela ne dure pas longtemps et je suis parfois surprise de la réaction des gens sur des billets dont je n’étais pas très contente et pourtant! Tout cela pour dire que non s’il te plait ne ferme pas ton blog, j’aime beaucoup te lire! Fais un break, réfléchis mais reviens!!
    Bisous ma belle

    1. Salut Clochette !
      Toi aussi ça te parle ce que j’évoque sur la « perdition bloguesque ». Je suis comme toi, je suis parfois surprise de la réaction des gens sur certains billets. T’es vraiment trop sympa, d’un point de vue bloguesque (puisque l’on ne se connaît pas encore dans la « real life ») j’aime toujours autant tes petits mots, c’est réconfortant.
      Bisous et bon après midi !

  7. Hello toi, la femme réglée aux 1000 questions ! Si jen crois la foule de points d’interrogation, tu vas super fort. Je ne suis pas bon conseil sur les blancs mais il y a un truc hyper important que je dois te dire. Non, tu n’es pas nulle de l’écriture, n’en doute pas. Après tout est une question de goût, perso je déteste Houllebecq et Beigbeder et j’assume de passer pour une illettrée irresponsable. Bizz +++++

    1. Merci Lulle !
      Tu me fais vraiment toujours marrer et tes mots pleins de délires lulliens me parlent toujours autant :-).
      La bise signée la femme réglée aux 1000 questions !

  8. Myriam Kalfon | Réponse

    Wouaouuuuuh !
    Quel honneur ! Merci de m’avoir citée, ce me fait très plaisir !
    Pour le reste, je te ras-sure: moi aussi j’ai vécu ca par rapport à mon blog. Les premiers mois, j’écrivais, j’écrivais, toute entière aux joies de l’expériences, sans me poser de questions et l’inspiration venait tout le temps. Et puis, c’est devenu plus difficile et, comme tu constates, j’écris assez peu cette année. Parfois, je dois littéralement me forcer pour finir un texte, je quitte mon bureau, fais à manger, me mets du vernis, reviens…. Je suis d’accord avec toi: c’est un signe de maturité et d’avancement.
    Bonne chance pour ce nouveau départ !
    ps : perso, à part le tien, et quelques blogs dont le but n’est pas l’écriture, je ne lis pas grand chose. Manque de temps et puis… comparer ca sert à rien !! 🙂

    1. Coucou !
      Ha bah ton texte m’a tellement touchée et fait réfléchir qu’il me semblait normal de te citer :-).
      J’espère que ce sera vraiment un signe « d’avancement et de maturité » pour un nouveau départ, disons que je le sens un peu comme ça. Mais j’ai encore besoin de me sentir un peu moins perdue pour être sûre. Ce qui est rassurant c’est que ça semble être un passage « obligé » du processus bloguesque et j’irais même plus loin de la créativité.
      Des bisous !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :