Parler de son blog à autrui : c’est pas une mince affaire

Ce week-end, j’étais d’EVJFille. C’était trop bien. Je vous en reparlerais incessamment sous peu.

Ça été l’occase de faire de nouvelles rencontres et donc de parler un peu de soi auprès de nouvelles personnes.

Je sais être sociable et je m’intéresse facilement à autrui. Je me sens plutôt à l’aise dans une conversation pour parler de choses diverses. Mais dès qu’il s’agit de parler de moi et de mon blog particulièrement, alors là, je me sens toute chose, c’est assez décontenançant.

Et ce week-end cela m’est encore arrivé. Nous étions au restaurant et l’une des jeunes femmes présentes nous demande à moi et à deux autres copines, quelles étaient nos activités extra-professionnelles. Je réponds spontanément que j’ai un blog. De là, elle me pose quelques questions comme de quoi je parle, comment j’en suis venue à écrire et de parler plus en détails de ce blog.

En fait plus la conversation s’approfondissait sur le blog, moins je me sentais à l’aise. J’ai réussi à lui dire que c’était un blog d’humeur, que je parlais de mes états d’âmes, mais aussi des gens en général, de ce que j’observais autour de moi, du fait que j’aime écrire. Elle m’a demandée par exemple si je racontais des choses dont mes amies n’étaient pas au courant (non, elles me connaissent très bien et tout ce que j’évoque ici, mes amies le savent), elle m’a demandé aussi ce que cela m’apportait. J’ai trouvé ses questions pertinentes. Pourtant, je ne sais pas vraiment ce qu’il y a eu, mais j’ai progressivement perdu pied. J’avais la désagréable impression de me répéter dans ce que je disais et de ne pas arriver à montrer toute la passion que j’éprouve à l’idée d’écrire sur mon blog. De plus, j’ai beau me sentir à l’aise en société, le fait d’avoir plusieurs paires d’yeux rivés sur moi quand je parle de ça, me rend encore plus réservée. Ha oui, je suis une timide moi dans le fond. Et puis j’ai parfois l’impression de dire aux gens, hey je suis une meuf super égocentrique qui a besoin de parler d’elle sur un blog. Youhou ! je kiffe trop mon nombril, c’est lui le plus beau.

Et donc tu vois, j’en étais presque à me dire que j’aurais voulu changer de sujet tellement je me sentais gênée.

Je remarque que ça dépend des situations, j’ai déjà évoqué mon blog à mon boulot par exemple ou auprès d’anciennes collègues qui ont ensuite eu envie de le lire ou de copines. A partir du moment où je suis face à des personnes que je connais un tant soit peu, c’est bon, je me sens pousser des ailes et j’arrive à communiquer sur mon blog. Mais laissez-moi en parler à une personne que je ne connais ni d’Eve, ni d’Adam et alors là j’ai l’impression d’être comme une lycéenne, dont le prof de math lui poserait une question sur la leçon du jour, mais qui serait incapable de répondre. Je me sens toute gauche et j’ai l’impression de ne pas avoir tant de choses intéressantes que ça à dire. Il suffit aussi d’un haussement de sourcils de la part de l’autre, une moue dubitative, un manque de compréhension sur ce que j’explique et je me sens encore plus mal à l’aise. Je ne suis pas une très « bonne commerciale bloguesque » voilà. Même pour me faire de la « pub » sur les réseaux sociaux, je n’excelle pas vraiment. Je reste encore réservée et pas très offensive.

Alors quand je me sens à court d’arguments, j’ai envie de dire à la personne de venir lire le blog tout simplement. Parce que cela reste à mon sens, le meilleur moyen de le comprendre et tout ce que j’ai envie d’exprimer se trouve ici. M’enfin, bref ça me dérange pas tant que ça. C’est juste que sur le coup, je me sens un peu con, mais bon c’est pas très grave. Du moment que je suis assez claire et expressive ici, je pense que c’est l’essentiel.

Et vous, est-ce qu’il y a des sujets qui vous font perdre pied dans une conversation lambda ? Comment vous le gérez ?

Ps : et pour celles qui auraient manqué, il y a la fameuse recette des cookies de la mort qui tue par ici.

Advertisements

24 Réponses

  1. J’adore ton article, criant de vérité… 🙂

    1. Merci Josie Coccinelle, contente que tu te sois retrouvée dedans.
      Bon week-end !

      1. Je reviendrai sur ton blog, j’aime bien 🙂

        1. Oh merci, merci Josiecoccinelle 😀

  2. Je te comprends. Déjà, moi quand je dis que j’ai un blog, généralement, y’a un sourire en coin de l’interlocuteur. Là, tu précises: « Non, mais pas un blog Skyrock, quoi »…
    Et après, difficile d’expliquer en quoi consiste le blog.

    Bisous

    1. Ouais je crois que le skyblog reste encore bien présent dans les consciences quand on parle de blog. Je dis ça, il n’y a pas si longtemps je pensais parfois à ça quand j’entendais parler de blog ;-). C’est difficile d’expliquer, en quoi il consiste surtout quand on n’a pas de thématiques précises. Moi je dis blog d’humeurs, mais ça ne montre pas tout ce dont je peux parler sur mon blog, alors je suis dès le départ frustrée. M’enfin, j’espère que cela évoluera.
      Bisous !

  3. J’ai du mal à parler de mes activités bloguesques … et c’est marrant, moi aussi, j’étais à un EVJF ce week-end. Pendant l’atelier macarons, ma meilleure amie a lancé que je tenais un blog de cuisine notamment … Comme toi, j’étais toute gênée. Je n’aime pas mettre en avant mes activités liées au blog ; c’est mon monde à moi, ma bulle, mes rencontres, mes découvertes, mon monde.
    Au final, peu de gens sont au courant et c’est tant mieux comme cela … 🙂
    Belle soirée

    1. Hello Marinouaustralie !
      Ah bah toi aussi tu étais d’EVJF, ça doit être la saison :-). Et puis le blog de cuisine annoncé pendant l’atelier macarons, ça fout la pression quand même.
      Tu parles de bulle pour ton blog et c’est vrai que je perçois le mien comme cela. parfois j’ai l’impression que trop en parler ça va briser tout le positif que j’y ai mis si des personnes ont le malheur de le critiquer un peu trop. C’est notre petit monde à nous effectivement :-).
      Bonne soirée à toi aussi !

  4. alors moi c’est l’inverse, avant je voulais pas en parler et maintenant ça ne me gêne pas quoi que ça dépend quand même qui j’ai en face de moi

    1. Je me souviens de tes débuts bloguesques quand tu disais que tu ne voulais pas en parler. C’est super ça 🙂 et comment tu expliques cette évolution ?

  5. Pareil. Je suis pourtant très fière de mon blog et il m’apporte beaucoup. Toutefois, je me sens mal à l’aise quand j’en parle. Je reste évasive car souvent j’ai l’impression que les gens trouve ça futile, que c’est un truc d’ados et que c’est pour ceux qui s’aime un peu trop.

    1. Tu m’ôtes les mots de la bouche, je redoute aussi souvent que les gens perçoivent mon blog de cette façon. Je m’interroge souvent sur la validité de mes projections. Est-ce moi qui pense négativement et qui projette ça sur les autres ou est ce que les autres ont ce regard plein de jugements. Je m’interroge encore.

  6. Je partage exactement ton ressenti : impossible de parler de mon blog sans être rapidement mal à l’aise (j’en fais trop, ou pas assez). Mais c’est pire pour moi d’en parler à des personnes que je connais et avec lesquelles je ne peux pas du tout être une bonne commerciale qu’avec les autres…

    1. Je te comprends. Perso, j’ai pas mal d’amies qui me lisent. Mes proches sont au courant depuis le début et je n’ai pas besoin de le présenter plus que ça. Mais si je devais le présenter comme ça à une proche, je me demande si je ne serais pas rapidement aussi mal à l’aise…peut-être que tu n’es pas une aussi mauvaise commerciale que ça qui sait ?

  7. Moi je trouve que souvent les gens qui n’ont pas de blog nous regardent bizarrement parce qu’ils croient qu’on racontent nos vies sur le net, comme un journal. Alors qu’un blog ce n’est pas forcément toujours ça. Du coup j’en parle pas, et quand je le lache dans la conversation sans faire exprès, je reste évasive, et si on me demande le nom du blog ben, je le donne en priant pour que la personne oublie !

    1. Ça m’est déjà arrivé aussi, que la personne pense que mon blog c’est un journal intime. Alors que non pas vraiment, tout ce qui est vraiment intime je le garde pour moi. C’est drôle quand tu dis que tu restes évasive et que tu voudrais que la personne oublie le nom de ton blog, car c’est le genre de truc que j’ai déjà pensé :-).

  8. Et bien laisse moi te dire que tu n’es pas la seule.
    Quelques amis et ma famille savent que j’ai un blog mais n’ont jamais demandé à le lire.
    Par contre, les rares fois où j’en parlé autre part, j’ai toujours été hyper gênée des questions qu’on pouvait me oser, d’en parler, de donner l’adresse… C’est là qu’est notre pudeur.

    1. Oui c’est une forme de pudeur, parfois quand je dis aux gens que je me sens pudique de parler de mon blog, les gens semblent étonnés…parce qu’ils pensent que ça doit être facile puisque l’on « s’expose » sur un blog. Mais c’est là que l’on voit qu’être derrière un écran, ça fait forcément comme un filtre. C’est intéressant quand tu dis que des amis ou de la famille n’ont jamais demandé à le lire. Est ce parce qu’il respecte ton « intimité » ou est ce parce qu’ils se sentiraient mal à l’aise de te lire ?

  9. Même si j’en parle pas souvent, j’avoue que ça me fait un peu le même effet quand j’aborde le sujet du blog avec des gens que je ne connais pas ou pas trop !

    1. C’est déjà bien que tu en parles souvent. C’est difficile de parler de quelque chose qui parle autant de soi à autrui, je crois.

      1. Nan justement, j’en parle pas souvent ! C’est pour ça que je suis un peu gênée à chaque fois 😉

        1. Comme je te comprends, un jour notre gêne passera 😉

  10. je suis moi même pas vraiment à l’aise en parlant de mon blog. Je ne sais pas pourquoi j’ai toujours le sentiment que les gens trouve ça futile, un sur deux crois que c’est un journal pas intime du tout, je trouve rarement les bons mots pour expliquer à quel point je prends plaisir à écrire ou à échanger avec toi et d’autres par exemple. Tout comme toi je me sent gauche, mais je pense que ça vient surtout du faite que je manque un peu de confiance quand il s’agit de chose que je fais moi que ce soit mon blog Très Chère ou mon blog Prise2Vue et pourtant je suis particulièrement fière de mes deux bébés!
    Allez on s’en fout, bloggeuse power!!
    bisous ma belle

    1. Coucou Clochette !
      Je comprends ce que tu dis quand tu parles du fait que tu as le sentiment que les gens trouvent ça futile ou pense que le blog est un journal intime. J’ai gardé en tête les skyblogs et je redoute souvent que les gens pensent que mon blog c’est ça. Je trouve aussi difficile de présenter quelque chose qui vient de moi tout comme toi. Peut-être un manque de confiance effectivement. Pourtant, je suis fière comme toi de mon blogounet (et tu peux l’être des tiens, il y a de quoi).
      Je ferais mieux de me concentrer sur le blogueuse powa, yeah !
      Bisous !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :