Difficile de dire

On peut être une blogueuse qui pousse des coups de gueule, qui fait rire et qui apprécie de raconter des histoires.

On en reste pas moins une nénette, bien présente dans son temps et bien au fait de l’actualité.

On en reste pas moins aussi une nénette touchée par ces mêmes actualités.

Aujourd’hui, je n’ai pas envie de partir dans de grands discours parce que je pense que les nouvelles parlent d’elles-mêmes. Je vous dirais juste que je suis glacée d’effroi devant la croisade sanguinaire du tueur de Toulouse. La nature humaine montre parfois des visages cruels et donne aussi lieu à des actes terrifiants. Je pense beaucoup aux familles des victimes. Comment se reconstruire après cela ? Comment encore croire que l’humain est un être bon et plein de ressources ?

La cruauté humaine revêt plusieurs visages et les Syriens en pleine révolte depuis un an, subissent aussi les conséquences de celle-ci. 8000 personnes ont péri sous les exactions des autorités. Hier, une amie photographe a posté ce lien vers son blog et vers son reportage sur la manifestation qui a eu lieu place de l’Hôtel de Ville à Paris en soutien pour la Syrie. Ces photos m’ont touchée car elles rendent compte des différents visages que revêt la mobilisation.

Et puis hier j’ai regardé cette vidéo d’Anne Roumanoff intitulée « Tout commence par une pensée ». J’ai écouté attentivement tout ce qu’elle a dit, mais ce que j’en ai retenu c’est que l’amour est le meilleur moyen pour combattre le racisme. Je pense parfois à cela, comment l’amour sous toutes ses formes peut transformer les gens ou les situations. Je m’en fiche que cela semble utopique et déconnecté du réel. Je trouvais ça niais comme idée avant, mais depuis quelques mois j’y crois.

Pourtant aujourd’hui, je ne suis plus très sure. Il semblerait que le découragement gagne parfois même les plus optimistes. Mais j’ai encore envie d’y croire, j’ai aussi retenu de la chronique d’Anne Roumanoff que tout débute effectivement par une simple pensée. Le bon comme le mauvais, d’ailleurs. A chacun de faire son choix.

Publicités

10 Réponses

  1. Salut ma belle,
    tu sais que j’ai tremblé durant ces événements, puisque j’habitais tout près de chez ce taré, le matin où il a attaqué cette école, pas loin de l’école de mon petit, j’ai angoissé à mort, tout en pensant à la douleur que devait ressentir les familles des victimes…
    Ils ont arrêté ce psychopathe mais il y en aura d’autres… C’est flippant.
    J’espère que tout ce qui est possible sera fait pour les empêcher de nuire.
    Bisous copine.

    1. Coucou Bichette !
      J’espère que tu te sens un peu mieux. Je comprends tes appréhensions, mais j’espère aussi que tu seras progressivement soulagée. Et le sommeil ça va un peu mieux ?
      Bisous, bisette

      1. Je ne dors toujours pas mieux mais on va mettre ça sur le compte du rhume des foins et de ma grossesse, en plus de ma tête qui ne se repose jamais lol.
        Bisous

        1. Roh ma Panda, bon j’espère que ça va aller mieux. Le rhume des foins à qui le dis-tu :-), j’ai les yeux qui me piquent et me grattent une bonne partie de la journée, un vrai regard de psychopathe, m’enfin ça va finir par passer je suis sure.

  2. je suis d’accord avec toi.
    hier, avant hier, j’ etait sous le choc de la nouvelle. pas possible d ‘ecrire ni meme d’y penser… je faisait l’autruche, je mettais la tete bien dans le sable, profondement…. et hier je me suis prise a avoir une crise d’angoisse pour mon fils laissé a l’ecole (je vis en midi pyrenees)… ouf je l’ai recupéré le soir pleine de larmes aux yeux. Mais ceder a la paniquene serait-ce pas le faire gagner? Ce matin, j’ai regardé les infos, bien sur, et là :autre choc.
    La maman… et oui, meme les terroristes et les pires hommes ont des mamans… d’ou mon billet de ce matin. c ‘est dur la vie. c ‘est dur la mort, c ‘est dur d’ etre une maman, c ‘est dur… c ‘est même insoutenable!

    1. Bonjour Pomme,
      Je n’ai pas d’enfants, mais je comprends ton angoisse pour ton petit. Déjà en tant que jeune femme, je suis choquée par ce qui s’est passé, mais je n’ose même pas imaginer l’angoisse que l’on peut ressentir en tant que mère. Ton poème est vraiment touchant et interroge sous un autre angle cette tragédie. J’ai beaucoup aimé.
      A bientôt !

  3. Je suis un peu comme toi aujourd’hui…j’ai d’habitude tendance à me dire que l’être humain est foncièrement bon ou du moins qu’on peut trouver du bon en chacun de nous.
    Mais là? Des innocents, des enfants???…Je ne sais pas, je ne comprends pas.
    Et plus que tout, j’ai peur que cette tragédie soit reprise en cette période électorale et serve des intérêts qui à mes yeux encouragent la violence et « désaprennent » la tolérance.

    1. Moi aussi j’ai peur que tout cela soit récupéré par nos chers politiques et je vais reprendre ta phrase parce qu’elle exprime bien ce que j’ai envie de dire et qu’elle est très bien tournée et très forte :
      « Et plus que tout, j’ai peur que cette tragédie soit reprise en cette période électorale et serve des intérêts qui à mes yeux encouragent la violence et “désaprennent” la tolérance. »

  4. et là je soutiens à fond la police, le Raid pour qu’ils nous arrêtent ce fêlé au péril de leur vie

    1. J’espère aussi qu’ils pourront l’arrêter.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :