Têtue moi ? Que nenni, juste un peu acharnée

On a fait un repas de Noël à mon boulot hier. C’était royal. C’est le cuisinier de l’endroit (hé ouais, nous avons un super cuistot) qui a préparé un repas gargantuesque et absolument délicieux.

Du saumon fumé, des crevettes, des petits toast apéros, une bonne purée, de la viande, des petits lardons, des carottes, des courgettes.

Ça déchirait un truc de ouf (oui je parle le djeuns).

En dehors de l’aspect culinaire de ce repas (tu remarqueras qu’en tant que gloutonne gourmande, je parle tout de suite de bouffe hein), ce fut un très bon moment. Ça a été l’occase de me présenter officiellement aux personnes que j’avais pu croiser en coup de vent et d’expliquer aussi le travail que je fais actuellement. Ça a aussi permis de rappeler que 1)malgré mon air juvénile, je n’avais pas un âge compris entre 22 et 24 ans (30 ans au compteur quand même) et 2) que malgré ce même air juvénile, je n’étais pas une stagiaire, mais une vraie salariée (je crois que certains en doutent encore).

Et puis ça a été sympa de discuter avec différentes personnes, de partager ce bon repas, de boire un ou quatre deux verres alcoolisés et de me retrouver dans une bonne ambiance professionnelle conviviale. A la fin du repas, moi et mon gros ventre n’avions plus de place pour rien et tu vois il y avait cette bonne part de tarte au chocolat qui me disait : mange moi, mange moi, mange moi (oui la nourriture me parle).  Alors j’ai demandé la permission au cuistot et j’ai pu emporter ma petite part de tarte dans un petit bout de serviette. Bah ouais, je suis comme ça moi, j’aime pas gâcher.

Du coup ce soir, j’étais tellement bien repue que je n’ai pas mangé du tout et que j’ai attendu d’avoir vraiment faim pour goûter à cette bonne part de tarte. Quelle ne fut pas ma fucking surprise de voir que le papier s’était bien collé sur la garniture. Tu me connais, je n’abandonne pas si facilement surtout pour du si bon chocolat alors je me suis mise en tête de l’enlever. Avec moult mauvaise volonté, je râlais devant ce travail de fourmi qui consistait à dépouiller cette garniture. Et puis ça m’est revenue que cela n’était la première fois que je faisais ça.

Je me suis souvenue d’une fois où ma môman m’avait ramenée de son travail une part de tarte au chocolat comme celle-ci avec un papier collé pareil. A l’âge de 7 ans et de manière tout aussi similaire avec beaucoup d’acharnement, j’avais essayé d’enlever le papier. Je me souviens que je retirais méticuleusement tous les petits morceaux. Ça avait bien fait rire mes parents qui me disaient qu’au pire je pouvais jeter la part de tarte si je n’y arrivais pas ou bien que s’il restait un ou deux petits morceaux de papier dessus c’était pas très grave. Ils avaient voulu m’aider aussi. Je les avais fermement remis à leur place et j’avais continué à ôter patiemment ces petits morceaux. Après une bataille acharnée entre moi, la tarte et les petits résidus, j’avais apporté fièrement le morceau à mes parents pour leur montrer que mon acharnement avait payé et que j’avais fait tout ça seule comme une grande.

Du coup hier soir, j’ai ri de voir que je suivais le même chemin et que je refaisais exactement les mêmes gestes. J’ai aussi trouvé rassurante l’idée que je sois une « acharnée » depuis autant d’années. Alors là forcément, je vous en parle par rapport à ma gourmandise, mais c’est une partie de moi qui se révèle aussi bien face à un bout récalcitrant de serviette collée qu’à travers un obstacle personnel à surmonter. Indirectement, ça m’a rappelé que j’étais une nana bien têtue qui essaye toujours d’aller jusqu’au bout des choses et que cette ténacité, elle m’a beaucoup portée et aidée dans ma vie.

Et notamment comme hier soir, cela me permet de déguster de délicieuses parts de tartes chocolatées :-), mais pas seulement, non pas seulement…

Publicités

16 Réponses

  1. LOL… Rhââa ouais moi aussi je ferais n’importe quoi pour une part de gâteau au chocolat ^^ Non mais plus sérieusement, c’est une merveilleuse qualité que d’être persévérante! Et c’est drôle comme parfois certaines situations reviennent dans notre vie… Contente pour toi, tu as gardé ta ténacité sans t’user face au temps qui passe, c’est peut-être pour ça que tu as l’air si jeune 😉

    1. Merci Audrey ! Ah ah alors toi aussi tu es une gourmande de gâteau choco, est ce que les australiens sont bons en pâtisserie 🙂 ?
      Oui c’est amusant de voir comment certains faits marquants peuvent revenir comme ça, subitement. Ouaip, je crois que tu as trouvé le secret de mon air juvénile, c’est que je ne m’use pas facilement face au temps grâce à ma ténacité.
      Bonnes fêtes à toi !

  2. Wouaw, j’ai pas encore lu tous les articles que tu as publiés pendant mon absence de la blogosphère mais d’après ce que je comprends, tu as un nouveau boulot!!! Félicitations!

  3. Avant de lire la chute, je me suis dit: « Et alors, finalement, elle était bonne au moins??? ». Hi hi =)

    1. Je reconnais bien là, la ptite Cla gourmande ;-). Eh bien oui très bonne cette tarte et ça valait vraiment le coup de s’acharner.

  4. Tu me fais toujours bien rire avec tes récits passionnant !!! Et je comprend tout à fait l’acharnement que tu as eu pour ce morceau de gateau au chocolat ! J’aurai fais tout pareille !!!!!!!!!!!!!!!!!!
    Moi j’adore les pates de fruits et l’autre jour du papier d’alu avait collé dessus !! Bein t’a qu’a y aller j’ai mangé la pate de fruits et quelques morceaux d’alu qui m’avait résister ouai !!!!!!!!!!!!!bon bien j’ai plu qu’a m’éloigné des micro ondes sinon je risque de faire des étincelles !!!!!!!!!!!!!!!!!!! « LOL »

    1. Ha ha trop bon le coup de la pâte de fruit. Et alors ça a quel goût cette douceur sucré et le papier d’alu ensemble ? J’aime trop ta blague avec le micro-ondes, ça me fait vraiment marrer !
      Bonne soirée !

  5. Parfois je vais au bout des choses, parfois j’abandonne, mais pour une part de tarte au chocolat, je crois que j’aurais pris le temps aussi ! 😛

    1. On a toujours le temps pour une part de chocolat !

  6. alors que moi sur certains trucs je vais pas en foutre une genre je cours le we et quand je suis fatiguée je me dis tu finis au moins la ligne droite ou tu vas jusqu’à la fin de la chanson, et bien tu peux être sûre que je vais m’arrêter avant 🙂 et quand j’en ai parlé à ma mère elle m’a dit que j’avais toujours fait ça au sport ^^

    1. Ouais, mais au moins tu cours et tu le fais régulièrement et ça c’est vraiment bien 🙂

  7. Parfois il suffit juste d’un peu de chocolat pour découvrir à quel point on est déterminé… D’ailleurs, il y a des causes pour lesquelles on n’est pas aussi concerné que quand il y a du chocolat…

    1. Ha ouais c’est clair que grâce au chocolat, je vois comment je peux me mobiliser pour certaines choses (mais pas pour tout, nous sommes d’accord :-)).

  8. L’entêtement est une bonne chose si il tend vers quelque chose de mieux ou d’important!!
    Alors elle était bonne cette tarte au chocolat??

    1. Ouais super bonne, ça valait le coup d’être tenace 😉

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :