La photo de classe

Photo issue de la BD Titeuf

Petit dialogue :

Le petit que je garde : attends ! J’ai un truc à te montrer (il prend une pochette rouge ramenée de l’école et en sort sa photo de classe).

Moi : oh génial, alors voyons voir les photos individuelles. Oh, mais tu es trop mignon. Elle sont bien, en plus il y en a plein de toutes les tailles et couleurs. Super.

Le petit : regarde la photo de classe, elle est bien hein.

Moi : alors, où c’est que tu es mon petit. Mmmm ici (il fait non de la tête en souriant), là ou alors là. Non je rigole, je vois bien ta petite bouille ici. Hi hi hi. Mais dis donc toi, tu es un coquin, tu fais une grimace sur la photo de classe, toi. Bah alors, pourquoi tu as fait une grimace à ce moment là ?

Le petit (il me regarde dans les yeux, l’air grave) : mais non c’est pas une grimace, c’est que je sais pas sourire.

Oups.

Toute penaude, je lui présente mes plates excuses et je tente de me racheter en tant que nounou perfide et mauvaise qui vient peut-être de traumatiser un petit bonhomme de 5 ans     comprendre ce qui lui fait dire ça. Puis avec culpabilité enthousiasme, je lui montre plusieurs façons de sourire. Puis je reviens aux photos : mais enfin c’est pas vrai que tu ne sais pas sourire, puisque sur les photos individuelles, tu es tout souriant. Le petit acquiesce. Je lui demande : ça te faisait peur la photo de classe, peut-être que tu redoutais de la faire, je sais pas ? Lui : euh…non…enfin je sais pas.

Il m’aurait dit oui, je l’aurais bien compris le petit. Ça fait bien longtemps que je n’en fais plus, je te l’accorde. Mais je me souviens tout de même de ce sentiment ambivalent avant. D’une part c’est excitant car c’est l’un des micro-évènements de l’année que cela soit en primaire, au collège ou au lycée. Les profs te rappellent bien avant le jour J qu’il ne faut pas oublier que dans 3 jours c’est la photo de classe. Sous entendu pour le jour J, merci de ranger sweats, pulls tâchés ou qui boulochent au placard. Tenue correcte exigée. Quand j’étais gamine, ma mère se démerdait toujours pour prendre les choses en mains vestimentairement parlant pour la photo. C’est ainsi que quelques années plus tard, la trentenaire regarde avec nostalgie ses photos et note que la gamine de l’époque avait une collection faramineuse de chemisiers de couleur rose (un pour chaque année, si c’est pas fucking merveilleux ça) dotés de ce truc horrible qui serre le cou magnifique que l’on nomme col fucking claudine (ah bon, y a pas fucking dans le nom de cet accessoire) et d’un serre-tête assortie n’est ce pas. Je n’échappais pas non plus à la jupe, aux collants qui grattent et aux chaussures vernies.  Objectivement, j’étais bien mignonne, mais je me sentais très mal à l’aise dans ses fringues là. Je finissais d’ailleurs invariablement par trouer le collant, salir la jupe et déchirer un bouton du petit chemisier. Un désir exacerbé d’émancipation, je crois :-). J’aimais pas trop le moment où l’on passe en individuel devant le photographe. Dans la file d’attente, on essaie d’être détendu. Ca rigole, ça papote, ça se chahute, ça critique la tenue. Puis vient le moment fatidique où c’est ton tour. Tu essaies d’être cool, tu veux adopter la pose que tu as encore patiemment travaillé dans la glace de la salle de bains ce matin.  Tu n’as pas le temps de dégainer ton plus beau sourire que paf  c’est dans la boîte et que tu dois déjà laisser ton tour.

Puis vient le moment du placement pour la BIG photo et tu veux être assise par affinités avec tes copines. Tu pries pour que le photographe le comprenne sans que tu dises un mot. Et là LE MIRACLE ne se fait pas. Bah oui cela n’est pas possible, vous n’êtes pas de la même taille alors vous êtes séparées. C’est dur. En plus, tu feras ta photo à côté de machin truc, un garçon avec qui tu ne t’entends pas et qui passe une partie de son temps à te faire chier en cours. Pfff, la vie c’est trop injuste parfois.

Plusieurs semaines plus tard, les photos tant attendues arrivent enfin. Fébrile, tu ouvres ta pochette et tu cherches ta tête. Dans le meilleur des cas, tu fais partie de ceux qui ont une bonne tête et qui se congratulent à base de « oh t’es trop belle », « ouah t’es beau sur la photo »quel sourire ! ». Hé ouais, tu as trop la classe, tu fais partie de l’élite des winners de la photo de classe. Dans le pire des cas, tu fais partie de ceux qui ont une sale tête, qui n’ont pas souri, qui regardent ailleurs, qui ont un oeil torve.  Pourtant c’était pas faute d’avoir bossé cette seconde pose pour la photo collective, ce matin devant ta glace. Tu as bossé la pose trois-quart, ton regard langoureux et le positionnement de tes mains. Et tu finis par avoir une tête proche du bizarre, un demi-sourire (oui demi tu ne savais même pas que ça existait), un bouton rouge qui semblait tout petit, mais qui semble pourtant devenu ENOOORME sur la photo et un regard de bovin regardant passer les trains. Les gens seront tout de même gentils avec toi « oui, bon c’est vrai que tu sembles fatigué, mais tu le portes vachement bien ton pull ». Hum. Sauf que le reste de l’année, tu garderas cette sensation d’être celui/celle qui fait partie de ceux qui ont foiré la photo.

Tu ronges ton frein, L’année prochaine ça se passera mieux.

La photo de classe, c’était vraiment quitte ou double. Soit ça se passait bien , tout le monde était content, toi, tes parents, tes potes. La photo est affichée dans l’entrée sur la commode familiale. Soit suite à la mise en place d’un accord tacite entre toi et tes parents, la photo reste dans un tiroir et tu attends la photo de l’année d’après pour prendre ta revanche. Un moment inoubliable, mais parfois pas facile. Quoiqu’il y a un truc qui est peut-être plus dur que la photo de classe : la photo d’entreprise. Ca vaut aussi son pesant de cacahuètes, je crois :-). Non ?

Publicités

12 Réponses

  1. Tu le croiras si tu veux mais j’ai gardé toutes mes photos de classe de la maternelle au lycée… ben quand je les regarde je rigole bien quand même mais je suis quand même super contente d’avoir changé et d’être devenue moins moche 🙂

    1. Si je te crois, bien sûr ;-). Les miennes sont chez ma maman ou sur facebook (hum). Tu résumes bien mon sentiment dessus. C’est drôle à regarder, mais je suis aussi contente de ne plus avoir la même tête, ha, ha.
      Bonne après midi !

  2. Les photos de classe, j’y ai eu droit en primaire et au lycée … Impasse au collège, c’est pas plus mal. Pas de preuves de ce carré ultra court raté accompagné de splendides bagues aux dents et acné naissante !!

    Ceci dit, je regarde avec tendresse celle de primaire : cette sublime veste de jogging violette me sied à ravir 😀

    Au lycée, grosse surprise. Je ne savais pas qu’il fallait en repasser par là. J’en garde un souvenir mémorable : euh non Lilie, tu vas pas te mettre la-haut avec ta copine voyons, t’es bien trop petite. Tiens mets toi à côté de machine et aide là à tenir l’ardoise :/

    J’avoue j’ai grugé, j’ai fait du charme au vilain pour pas tenir la pancarte. Non mais déjà que je vais me taper l’affiche parce que je suis petite et pas ma copine, j’allais pas tenir la pancarte 😉

    Et quand au choix de les ne pas les montrer en public… Ben faut bien les assumer quand tes ex camarades de classe te tagguent sur facebook !! Mais ce se sont des supers souvenirs au final.

    1. Au moins tu y as échappé au collège et ton carré ultra court restera donc confidentiel :-). Tu as aussi échappé à l’ardoise, bien joué ! Nan, mais c’est vrai quoi, tu pouvais au moins avoir ça vu qu’il t’avait même pas mise à côté de ta cops.
      Han, c’est vrai que facebook est assez fatal pour ça. Moi j’avais oublié ce petit pull sans manche et la chemise de couleur rose que j’ai porté pour ma photo de 5ème. Eh bien, facebook m’a rappelé ce souvenir.
      En tout cas, je suis d’accord avec toi, ça fait de supers souvenirs au final !
      Bonne journée !

  3. Supers souvenirs la photo de classe !!!! celle ou je rigole à chaque fois que je l’a vois c’est celle ou je croise les bras style je boude avec une bouche en cul de poule pas possible !! j’ai les pieds en dedans ! ( Je ferais un succés fou aujourd’hui sur les blogs de Modeuses avec mes pieds en dedans !!! ) Bref j’en voulais trop à la maîtresse de pas nous avoir prévenu qu’il y aurait la photo de classe ce jour là et donc j’ai boudé !!
    j’ai fais un tabac avec cette photo !!! Et encore aujourd’hui quand je l’a ressors !! Même pas honte !!

    1. Ha ha, la moue boudeuse, le croisement des bras et les pieds en dedans, mais oui tu étais déjà une modeuse qui s’ignore !!! Peut-être que tu as contribué, à lancer la mode qui sait :-).
      N’empêche que la maîtresse qui ne prévient pas le jour de la photo, je trouve ça un peu vache. Imaginer une fille qui boude au milieu des autres, ça me fait marrer. Même pas honte et t’as bien raison.
      Bises et bonne soirée !

  4. Moi non plus, je ne redoutais pas vraiment les photos de classe même si avec le recul, je me dis que j’aurais du …
    Idem, j’avais une touche pas possible ! Merci maman !
    On n’a toujours pas les mêmes goûts mais au moins maintenant, tu reconnais que parfois, tu m’afflublais de trucs vraiment hideux et pas top tendance pour les nineties !

    1. Avec le recul, tu aurais du…ça devait être folklo alors :-). Han toi aussi, tu avais la mummy’s touch. J’en ai parlé avec la mienne aussi, elle trouvait juste que ça me rendrait toute pitchoune, mais bon si j’avais pu éviter. Au moins, elle reconnaît qu’elle t’a affublée de trucs hideux et pas tendance. On est beaucoup dans ce cas, je crois…
      Bonne soirée !

  5. C’est marrant, ça n’a jamais été un traumatisme pour moi mais vraiment un truc génial que j’attendais avec impatience ! Même si je dois dire qu’il y en a où j’aurais pu mieux faire !

    1. Heureusement que cela n’a pas été un traumatisme pour toi :-). Globalement, j’aimais bien aussi, mais c’est pareil parfois je me dis que j’aurais pu faire un peu mieux.
      Bonne fin d’après midi Colinette !

  6. J’ai une photo de classe où tu vois une petite fille qui se sauve parce qu’elle n’aime pas les photos ….et c’est la mienne !?!

    1. Ha ha, mince, tu me fais rire, mais ça a du être quelque chose quand tu l’as vu. Bon bah ça fait une bonne histoire de famille !
      Ha ha 😀 merci !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :