A rebrousse poils

Dimanche, 21 heures, salle de bain, Paris.

Gommage à l’abricot et crème hydratante à la vanille pour une peau parfumée et douce, check. Haleine mentholée et sourire email diamant, check. Crème visage, check. Sourcils pas épilés, broussailleux et inesthétiques, faich.

Pas grave. Je les épilerais plus tard dans la semaine. J’éteins la lumière, sort de la salle de bain pour y revenir 3 minutes après à la recherche de ma pince à épiler. Je commence la torture et d’un coup j’essaie de me souvenir à quand remonte la première fois. C’est la larme à l’oeil (non pas que je sois émue, non, c’est juste que j’ai mal) que tout cela me revient.

J’avais déjà fait quelques tentatives timides auparavant, mais ma première fois sourcilesque c’est en seconde que cela se passe. J’ai des sourcils assez fournis mais avec une jolie forme. Rien de très alarmant à la base, mais un jour je décide de céder aux sirènes de la beauté esthétique et je me dote d’une pince à épiler. Le samedi après midi suivant, je me fous sur mon lit avec une petite glace et je commence le travail. L’objectif étant que mes sourcils prennent une forme fine et distinguée. Je me concentre d’abord sur le côté droit. Alors j’épile, une fois, deux fois, cinq fois, plein de fois. Je suis pleine de fougue, la force de l’esthéticienne est en moi et j’épile, j’enlève les poils récalcitrants, les poils qui dépassent un peu trop de la ligne que je me suis fixée, les poils indisciplinés. Là où ma pince à épiler passe, le poil trépasse !!!! Et je m’en donne à coeur joie malgré la douleur, malgré le sourcil qui devient clairsemé. Malgré un sourcil qui devient quasi inexistant. Non mais ouh putain, j’y suis peut-être allée un peu fort là me dis-je au bout d’un moment. A y regarder de plus près, on dirait que tous les poils se sont faits la malle…nan c’est pas possible, j’ai pas fait ça putain. N’écoutant que mon courage, je me rue dans la salle de bain pour observer de plus près le bordel. Et c’est à ce moment là que je réalise que j’ai passablement atomisé mon sourcil droit. Enfin pas totalement, puisque d’un côté c’est le néant, 1 ou 2 poils ayant résisté à mes assauts esthétiques et de l’autre une moitié velue, très épaisse qui a la forme d’un carré noir.

Un demi sourcil donc.

Et là je chiale comme une merde. J’ai une tronche de cake, je songe même à « égaliser » avec le côté gauche mais heureusement je me reprends. J’essaie de relativiser en me disant que ça va repousser (euh ouais dans 3 semaines quoi), c’est pas si bizarre que ça (nan c’est juste le 1er truc que l’on voit quand on te regarde).  J’essaie le crayon qui me donne une apparence clownesque. Alors je continue à chouiner. Et puis bon c’est pas comme si ce soir, il y avait THE BIG party de la rentrée dans la grande maison d’un gars trop hype. LA soirée à ne pas manquer pour laquelle je trépigne depuis une semaine où se rendra ma target du moment. Bon je me laisse pas abattre. J’essaie de me faire une mèche. Sauf que mes cheveux ont une vie propre et quand ils ne veulent pas c’est foutu. Donc je mets une tonne de laque sur ladite mèche qui prend un malin plaisir à rebiquer sournoisement pour laisser entrevoir la chose que je nomme désormais mon demi-sourcil droit. Après moults appels auprès des coupines, en mode bouhouhou ma vie est foutue je me suis bousillée le sourcil droit. Elles me rassurent et je finis quand même par y aller à la BIG PARTY. Je passe mon début de soirée à essayer d’avoir un geste délicat et évanescent sur ma mèche pour l’aplatir cette chagasse. Toutefois de manière irréversible et impromptu, elle remonte plus haut sur mon front laissant apparaître ce petit carré de poils anciennement appelé sourcil droit. Au bout d’un moment, l’ambiance alcoolisée de la fête me fait oublier la mèche et le demi-sourcil.

Suite à ce que j’ai découvert le lendemain, je me suis longtemps posée des questions sur le pouvoir ou la connerie du cerveau pour trouver des solutions saugrenues aux problèmes les plus improbables. Toujours est-il que je me suis réveillée le lendemain de la soirée sans gueule de bois mais avec une petite plaie au niveau de l’arcade sourcilière droite. Un truc petit mais pas joli à regarder alors j’ai mis un pansement qui recouvrait aussi la petite blessure que la partie où les poils manquaient au niveau de mon sourcil. Et du coup quand je suis allée au lycée, j’ai gardé le pansement. Après reconstitution, je me suis souvenue de ce moment dans la cuisine où j’avais voulu faire le clown (j’avais déjà le sourcil autant y aller jusqu’au bout) et où je m’étais méchamment mangée le coin d’une porte de placard dans l’arcade. Encore aujourd’hui je pense que cela vient de là mais rien n’est moins sûr. M’enfin du coup, tout s’est bien goupillé pour que j’ai un joli petit pansement à l’endroit critique. Et j’ai donc gardé ce petit pansement jusqu’à ce que mes petits poils refassent timidement une apparition.

Ha ouais, je peux te dire que j’ai appris de cette grande expérience. D’abord qu’il vaut mieux s’épiler les sourcils avec une très bonne luminosité. Ensuite  que dans mes mains une pince à épiler pouvait devenir une arme blanche extrêmement dangereuse pour moi-même. Depuis mon sourcil droit se porte comme un charme. Il subit quelques variations de taille mais il apprécie d’être sorti régulièrement, d’être brossé et d’être traité à sa juste valeur.

C’est beau.

Publicités

2 Réponses

  1. Bravo, tu as su relater l’histoire qui a dû arriver à un paquet de filles, dont moi! L’horreur d’attendre que ça repousse hein lol.
    Maintenant ça va mieux, je maîtrise un peu mieux.

    J’adore ton idée d’illustrer ton article avec l’auto-portrait de Frida lol.

    1. Merci Panda. Ha toi aussi tu as connu les joies du demi-sourcil. J’espère bien que tu maîtrises maintenant.
      Malgré une pilosité évidente au niveau du sourcil, je la trouve plutôt pas mal Frida. Bon après, tu penses bien que je ne veux pas le même mono sourcil hein lol

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :