La Charente ça vous gagne !

Fort Boyard source de la photo

Si tu suis bien mes aventures, j’étais en weekend prolongé. Je suis partie en Charente-Maritime avec des potes pour la crémaillère d’une copine.

Tu te dis : roh la la, la Charente Maritime c’est rasoir, y a rien à faire, y a rien à voir.

Que nenni.

Là bas, tu peux voir Fort Boyard, visiter l’île de Ré, l’île d’Oléron, faire un tour à la Rochelle ou à Rochefort et ce weekend c’était les Francofolies. Alors tu vois, il y a moyen de se divertir. Ou sinon tu peux faire comme moi c’est à dire profiter d’un jardin, prendre l’apéro, apporter un livre pas encore ouvert qui donnera l’illusion que ces magazines people achetés à la va-vite, tu ne vas pas les lire c’est juste pour prêter aux copines. Finalement j’ai tout de même bougé mes fesses vers une plage pour faire étoile de mer sur une serviette et faire trempette.

Et je peux te dire que durant cette session plage, j’ai appris beaucoup de choses. Déjà qu’un maillot speedo une pièce c’est pas gégène pour le style belle gosse mais au moins cela te sauve de quelques déconvenues. Genre du lâcher de nichons : tu veux un dessin ? Ok. C’est le moment où une grosse vague te submerge (sachant que là bas les grosses vagues arrivent par rafales toutes les 5/6 secondes). Tu fais un rouler-bouler pas très élégant. Tu agites les bras pour te sortir de l’eau. Tu te relèves les yeux pleins de sels, les cheveux dans la tronche mais tu fais mine de rester distinguée même si tu as bu la tasse. Tu remets discrétos ton maillot qui te rentre dans les fesses et tu t’avances vers l’horizon avec une démarche détendue et glamour à la Stéphanie Seymour comme dans la pub Pacific. Quand tout à coup tu notes que tes seins ont décidé de faire leur vie en dehors de ton maillot, qu’ils sont en train de saluer les surfeurs morts de rire, ton mec gêné, tes potes encore plus gênés et toutes les autres personnes présentes dans l’eau qui sont ravis de voir que ta poitrine se porte bien (très sociables parfois les nichons). Autre variante, le maillot de bain sur les genoux.Pas besoin de dessin, je pense que tu as compris. J’ai donc échappé à tout ça ce weekend. J’ai également goûté aux joies du coup de soleil localisé. Malgré ma méthode précautionneuse d’application de crème solaire, j’ai oublié d’en mettre sur mon nez. Pour la première fois de ma vie, j’ai le nez qui pèle à cause du soleil et une formidable démarcation qui me donne un pif d’alcoolique, what else ?

J’ai également goûté aux joies du camping dans le jardin de ma copine. Très grand, très fourni et tout près d’un petit bois le jardin. La première nuit, j’ai mal dormi. Je t’avais déjà dit que j’étais un peu une psycho. Non ? Viens que je te raconte. Je me mets dans mon sac de couchage, je commence à m’endormir puis j’entends le bruit du vent, des branches qui craquent, des bébêtes et c’est foutu je psychote. Je regarde amoureusement mon homme dans le vague espoir de partager mes angoisses nocturnes mais il dort déjà. Je tente d’avoir des pensées réconfortantes genre le soleil c’est cool, la plage c’était trop bien, j’aime mes amis. Et puis ça revient très vite vers des choses plus terre à terre genre : PUTAIN TU LE SAIS BIEN qu’il y a un SERIAL KILLER dans les bois, le bruit c’était quelqu’un qui marche tout doucement sur une branche pour s’approcher de la tente mais chuuuutttt il arrive. Forcément, le coup des pensées réconfortantes ne marche jamais très longtemps face à mon imagination digne des meilleurs films d’horreur. Et puis mon cerveau a fait une association d’idées : bois+ tente + bruits chelous = Le Projet Blair Witch. Ce film où trois apprentis réalisateurs se perdent dans les bois et se retrouvent face à des phénomènes de plus en plus flippants. Oui ce film m’a marqué et c’est à cette scène (monte le son) que j’ai pensé recroquevillée dans mon sac de couchage. Ambiance de folie dans ma tête cette nuit là. Ma fatigue a enfin eu raison de moi après plusieurs minutes (heures ??) d’angoisses nocturnes.

Je te rassure le reste du weekend s’est très bien passé. Je me suis considérablement détendue grâce aux petits dejs en mode collectif, les discussions animées autour du programme de la journée, partir ensemble  (ou pas) en vadrouille, se promener et manger une bonne gaufre chocolatée dans les rues de La Rochelle. Penser avoir lu en entier le Voici mais s’apercevoir qu’il reste le dossier femmes people enceintes que l’on n’a pas encore lu. Et puis qui dit weekend dit jeux. J’ai constaté une certaine amélioration de ma part en mime pour le Time’s Up. J’ai quand même eu un grand moment de solitude lorsque j’ai tenté de mimer Thierry Beccaro (présentateur de motus) en essayant de reproduire le tirage de boule de l’émission avec une capsule de bière et un citron mais sans récipient pour les mettre. C’est le genre de moment où tes coéquipiers te regardent bizarrement genre mais qu’est ce qu’elle fabrique et où toi, tu paniques et alors qu’il te reste très peu de temps tu persistes avec ce mime pourri qui n’a ni queue, ni tête.

Je vais finir sur une chanson de weekend. Sachant qu’on en a entendu quelques unes mais aucune ne s’est vraiment dégagée du lot. Je vais prendre BritBrit car :

-on n’a même pas eu besoin de l’entendre pour chanter le refrain en boucle.

-parce que BritBrit est l’une de nos copines dancefloor de soirées

-parce que BritBrit tout simplement :

Et toi alors, as-tu passé un bon weekend ?

Publicités

12 Réponses

  1. […] Je les avais croisés, il y a 2 ans lors de ce weekend en Charente que je vous avais raconté avec moults détails ici. On plaisante un peu, on parle de leur voyage en voiture. Je suis soulagée  aussi car je ne suis […]

  2. […] dernière, j’étais partie en Charente-Maritime et je m’étais un chouia baignée (en vrai je m’étais mangée toutes les vagues de la […]

  3. C’est vrai qu’il est particulièrement bien écrit et drôle celui là. J’ai bien ri… et pourtant je suis pas un public facile!

    1. Je vais te confier un secret ma mo, c’est un de mes articles préférés celui-là.

  4. J’adore! on arrive bien à imaginer les scènes et du coup me suis tapée un fou rire toute seule !! MERCI

    1. T’es trop sympa ! Cimer !

  5. On dit comme une vache sur la plage pas comme une étoile 🙂

    1. N’empêche qu’une petite vachette sur une serviette c’est carrément mignon !

  6. Mouahhhh ! J’adoOore ! Et une banane pour la journée pluvieuse, merci.

    1. Oui tu as vu ce temps de toute beauté pour un mois de juillet. Pff ne nous décourageons pas l’été n’est pas fini ! Contente de t’avoir donné le sourire petite Lulle 🙂

  7. Vous savez quoi Elosya, vous avez un vrai talent à raconter les petites choses du quotidien en les saupoudrant d’une drôlerie délicieuse à lire. Merci.

    1. Merci une nouvelle fois Patoche. Vous me faites rougir avec vos si gentils commentaires :-).

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :