La mama

Il y a une jeune femme que je vois souvent à la sortie d’école et du centre de loisirs quand je vais chercher le petit que je garde. C’est simple, elle me coupe le souffle à chaque fois.

Cette jeune maman-nounou est d’une féminité et d’une sophistication à toute épreuve.

Qu’il pleuve, qu’il vente, qu’il fasse soleil elle porte un rouge à lèvres vif mais pas vulgaire sur ses lèvres charnues. Elle est toujours chaussée de talons plus aiguilles que ce qu’elle porte, tu meures. Elle porte de longues robes à motifs, des jupes plus ou moins courtes ou des pantalons moulants qui laissent entrevoir ses courbes affriolantes. Avec ses longs cheveux noirs, elle a tout d’une mama italienne.

Et comment te dire, je l’admire trop.

Moi quand je pars pour ma garde, je ne maquille pas car cela finit par filer. Je prends des baskets car je finis toujours par courir à droite à gauche après le petit. Je fais gaffe à ne pas prendre de couleur trop claire parce qu’invariablement une tâche de chocolat, de terre ou d’autres matières non identifiées font leur apparition par l’opération du saint esprit sur mes affaires. Je suis comme les enfants je finis toujours par me salir. De toute façon, vu que je suis souvent en vadrouille à droite à gauche, au final je m’habille plus en mode pratique, que coquette. Du coup, « ma féminitude » (enfin l’idée que je m’en fais) je la range au placard. Les mauvaises langues diront que nous sommes dans un parc pour enfants et pas à un catwalk de défilé de mode. Elles diront aussi que ce n’est pas l’endroit pour s’habiller comme cela. Moi je dis pourquoi pas. Pourquoi renoncer à être coquette ? Pourquoi renoncer à se faire belle tous les jours même si on ne côtoie pas des collègues de bureau ?

Non vraiment ce qui me troue le cul me laisse bouche bée c’est qu’elle semble se faire belle pour elle. Sa manière de se mouvoir, de se tenir et de parler me font penser que pour elle se faire jolie est un jeu. Elle donne à voir ce qu’elle a envie, elle s’affirme de cette façon et elle y prend plaisir. Se faire belle pour soi, être coquette sans se sentir gênée de l’être juste parce que l’on en a envie. Voilà un concept que j’aimerais frotter plus souvent à ma réalité.

Ps : cette jeune femme à des airs de Sophia Loren, d’où la photo en une de l’article. Oui je sais il y a vraiment des chanceuses :-).

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :