Un livre qui fait du bien

Aujourd’hui je chausse de petites lunettes strictes, je me cale dans un fauteuil en cuir, je prends un air intellectuel et je deviens votre critique littéraire préférée pour vous parler de « L’homme qui voulait être heureux » de Laurent Gounelle

Oui car il n’y a pas que les people, le jogging, les pique-nique et les amis dans ma vie. Il y a aussi les livres hé hé hé !

Je l’ai chipé dans la bibliothèque de mon homme. Non sans un petit regard coupable vers les 5 livres empruntés à la bibliothèque et qui attendent d’être lus depuis déjà 3 semaines. C’est pas grave, ils attendront. Je me suis plongée dans la lecture de ce bouquin et je l’ai littéralement dévoré. L’histoire : un jeune occidental en vacances à Bali, part trouver un guérisseur reconnu dans la région. L’homme l’accueille et lui fait le diagnostic suivant : il n’est pas heureux dans sa vie. De ce constat, le guérisseur prend quelques jours pour confronter notre héros aux croyances qui le parasitent et il tente de lui montrer son chemin vers le bonheur.

J’ai aimé ce livre.

Cet ouvrage parle d’abord de respect, le respect que l’on peut avoir pour l’autre (la relation entre les deux protagonistes) et le respect que l’on devrait avoir avec soi-même. L’auteur évoque souvent la manière dont nous pouvons être notre meilleur ennemi car on ne s’écoute pas vraiment (voire pas du tout). Et quand nous entendons quelque chose c’est parfois négatif et cela peut-être destructeur pour soi et pour nos projets de vie. Les propos du guérisseur et du héros me parlent car j’ai souvent l’impression de ne pas écouter cette petite voix sympa et guillerette qui me guide vers des choses positives. Non à la place je préfère parfois rester dans ma connerie et me prendre un bon gros mur dans la tronche. Le propos de l’auteur n’est pas enrobé de monologues interminables sur la manière de faire. Le récit est fondé sur des questionnements et des exercices que le guérisseur soumet au héros. Ensuite le lecteur suit le protagoniste dans son périple qui le conduit progressivement sur son chemin du bonheur.

Vous me direz que tout cela est très simpliste. Oui je vous l’accorde mais Laurent Gounelle montre avec tellement de bienveillance et de confiance que la vie change et s’améliore par la somme de petites choses qu’au final ça fait réfléchir. Forcément, le quotidien cela parle à chacun de nous et la promesse d’aller vers ce que nous sommes et aimons réellement aussi. Voilà ce que j’ai retenu de ce livre qui te secoue un peu par la peau des fesses, qui t’amène à réfléchir sur ta vie et qui n’est pas moralisateur. En résumé, un bouquin qui te fera du bien pendant les vacances mais qui se lit très bien aussi toute l’année 🙂 si l’envie t’en dit de le lire plus tard.

Advertisements

4 Réponses

  1. Interessant cet article! J’en ai oublié mes brocolis sur le feu… tant pis je m’écouterai plus tard 😉

    1. Merci ! pas de regrets les brocolis de toute façon c’est déguelasse ;-).

      1. En tous les cas déjà le titre est inspirant ! vouloir être heureux c’est déjà une belle prise de conscience ! Donc si ce livre croise mon chemin, tu m’as donné envie de le lire !

        1. J’espère vraiment que ton chemin croisera ce livre. Les interrogations mais aussi les réponses qu’il apporte sur le bonheur me restent encore en tête. Un livre auquel on repense après sa lecture, c’est la preuve qu’il vaut vraiment le coup d’être lu.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :