Li-re c’est ce qu’il y a de plus beau, li-re c’est monter si haut

Une copine a mis sur son mur facebook un lien vers un article traitant de la lecture chez les ados. Le titre de l’article : « La culture chez les ados : plus on grandit, moins on lit » se passe de commentaires.

Je me désole de savoir que les ados lisent moins. Je pense (enfin j’espère) qu’ils continueront à lire mais sur d’autres supports (Ipad, Iphone, Smartphone etc.). La lecture m’a apporté tellement de choses positives que je ne sais pas comment j’aurais pu me construire personnellement sans cela. En tant que « lectivore » dès que j’ai un peu de temps je lis (livres, magazines, journal tout). Cela me coupe complètement ce qui se passe autour. Au point de louper mon arrêt de bus ou de métro d’ailleurs.

Pour parler un peu livres sur le blog, je vais vous parler de 3 livres qui ont nourri ma passion livresque et m’ont apporté beaucoup personnellement.

Je commence avec :

Ce livre écrit par deux scénaristes de Sex and The City vaut son pesant de cacahuètes pour les femmes célibataires ou celles qui sont mal accompagnées. Dans cet ouvrage, les deux auteurs décrivent avec humour les mésaventures qu’une femme peut connaître dans sa vie amoureuse. Mais surtout, ils ne passent pas par quatre chemins pour dire aux femmes que souvent parfois c’est pas la peine d’insister dans une relation amoureuse. Quand ça veut pas, ça veut pas.

Ce livre, je l’ai lu à un moment de ma vie où ma vie amoureuse était naze. Comme tout le monde, j’ai vécu de bonnes histoires et d’autres moins bonnes pour lesquelles j’ai bien morflé. Par hasard, je tombe sur ce bouquin, je l’achète et le dévore. Je me suis retrouvée dans certaines situations décrites. Et puis surtout j’ai compris pas mal de choses sur mes attentes vaines et ma fucking naïveté amoureuse. Il était vraiment temps que j’apprenne à écouter mon intuition. En résumé, les auteurs disent aux femmes d’écouter la petite voix qui dit « ce mec est un connard ne te convient pas » mais plutôt l’autre voix qui dit « allez perds pas ton temps il y a d’autres mecs sur terre qui seront bien pour toi, eux ».

Au fait pour le film adapté du livre, oublies, il n’est pas DU TOUT à la hauteur du bouquin (bim ça c’est fait).

Dans un autre style, il y a eu ce livre que j’ai lu très récemment (la semaine dernière pour être précise) :

Richard Bach est l’auteur de Jonathan Livinsgtone le goéland. Sept ans après ce premier succès, il écrit « Le messie récalcitrant ». Le livre évoque la rencontre entre Richard (qui parcourt l’Amérique avec son avion et offre des balades à 3$) et un autre aventurier mystérieux qui se révèle être un…je vous laisse lire, vous verrez par vous même ;-). Avec cette belle histoire d’amitié, le livre nous expose une vision de la liberté, du libre-arbitre, du fait que l’on peut être acteur de sa vie. Richard Bach décrit très bien ses notions sans faire dans la grande théorie qui fait s’endormir, il dissémine tout au long de l’histoire des phrases surprenantes et parfois dérangeantes qui font vraiment réfléchir.

Ce petit livre c’est une copine qui me l’a prêté. L’auteur parle de choses universelles (faire des choix, être bien dans sa vie, vouloir le meilleur pour soi). Chacun peut se reconnaître dans ses questionnements. Moi qui me pose quelques questionnements existentiels sur mon avenir, ce livre « m’a bien parlé » (oui parfaitement les livres me parlent).

Et enfin, je terminerais sur ce grand maître de l’horreur, j’ai nommé Stephen King avec :


« Ça » c’est un peu l’histoire de tous les croquemitaines réunis en un seul. En résumé, Ça est un être maléfique qui tue des gens (particulièrement des enfants) en prenant la forme de ton pire cauchemar et qui se nourrit de ta peur.

C’est suite au passage du téléfilm adapté du livre que je l’ai lu. J’étais au collège en 5ème, le lendemain de sa diffusion tout le monde en parlait. Le téléfilm faisait trop peur, le clown était horrible, c’était THE truc de ouf. THE truc de ouf que j’avais lamentablement loupé. J’étais vénère ! Quand on m’a dit que c’était adapté d’un livre, je me suis donc empressée de l’emprunter à la bibliothèque.

La claque.

J’ai lu et relu ce livre (2 tomes). A l’époque je suis tombée amoureuse de l’univers de King. Ce livre me transportait, m’obsédait, je le lisais avec frénésie, je voulais absolument connaître la fin. Ce livre m’a donné un réel goût pour les livres de Stephen King (plus de 20 ans après, je reste l’une de ses fidèles lectrices) pour la lecture en général et pour l’écriture. Il m’a même inspiré pour de petits récits horrifiques que j’écrivais au collège.

Je te laisse un lien avec des extraits du très bon téléfilm. Si les clowns te font peur, je te conseille de ne pas cliquer. Clique si tu l’oses.

Et vous quel est le livre qui vous a marqué ?

Ps : le titre de cet article est inspiré de la chanson phare d’une comédie musicale, saurez-vous  la retrouver ?

Publicités

10 Réponses

  1. […] En ce moment, je suis en train de lire un livre qu’on m’a prêté. Ce sont des nouvelles écrites par Stephen King. Si tu lis ce blog depuis quelque temps, tu n’es pas sans savoir que je voue un culte au maître de l’épouvante. […]

  2. Pas encore de lien pour cette action de prévention qui se déroulera dans les maternités d’Ile-de-France cette année, en revanche, voici un lien qui explique cette action qui a déjà eu lieu dans d’autre départements comme en Alsace ou en Gironde:

    http://orthophonistesgironde.wordpress.com/prevention/

    Vive la lecture!

    1. Voui vive la lecture !

  3. ah oui…et comme livres marquants:
    « la semaine folle de carole domissol » pour la primaire
    « les dix petits nègres » d’Agatha Christie et « Moi, Christiane F., droguée, prostituée… » pour le collège
    « jamais sans ma fille » au lycée
    « le dictionnaire Larousse » pendant mes études…
    « grâce et dénuement » d’Alice Ferney tout récemment! 😉

    1. Bien, bien tout ça.
      alors même punition que pour nyfaa, pourquoi ?

      1. la semaine folle de Carole Domissol parce que l’héroïne faisait plein de bêtises et il lui arrivait un tas d’aventures;
        les dix petits nègres pour le suspens qui tient en haleine jusqu’aux 3 dernières pages;
        moi, Christiane F., prostituée, droguée, parce qu’il est écrit à la première personne et le sujet traité est + qu’intéressant;
        jamais sans ma fille, roman autobiographique qui touche à des sujets sensibles (culture, famille…);
        le dico…marquant parce que…lis un dico et tu verras pourquoi ça te marque 😉 ;
        grâce et dénuement, livre très touchant, en lien avec le thème de ton article au travers du mode de vie des gitans.

  4. « Les ados lisent moins », certes…Les ados ont d’abord été des enfants, et pour travailler avec quelques-uns d’entre eux, il est vrai que les enfants lisent moins…
    Pour plein de raisons à mon humble avis, phénomène de société, éducation nationale (toujours les mêmes grands débats qui continuent), et évolution des technologies qui à la base rendent passifs les enfants…enfin, ce n’est que mon avis perso.
    Je trouve que tu as raison et que la lecture peut prendre différentes formes (magazines, blogs, BD, romans, recettes de cuisines, panneaux publicitaires, menus au restau), mais je pense que notre génération et surtout celles qui nous ont précédées ont aimé lire parce qu’on leur en a donné envie. Et l’envie, ça se transmet (dès le plus jeune âge), ça ne s’apprend pas.

    A ce sujet, je suis fière de participer à une grande action de prévention menée par les orthophonistes « un bébé un livre » qui aura lieu en novembre 2011 et dont le but sera de lutter contre l’illettrisme en allant distribuer des livres aux toutes « jeunes » mamans dans les maternités.

    Et bien! voilà un article qui m’aura donné envie de causer 😉

    1. Oui c’est vrai que pour notre génération et celles qui nous précédent, le fait de lire était comme une sorte de passage obligé dans l’éducation pour l’école et les parents. Je pense aussi que ça se transmet mais qu’il n’y a pas d’âge pour s’ouvrir à la lecture quelque soit les supports que tu lis.
      C’est une très bonne initiative cette action de prévention. Est ce que tu as un lien à poster ?

  5. Le livre qui m’a le plus marqué : Au bonheur des Dames de Zola…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :