Forcément Dirty Dancing ça rend vachement mieux à la télé, qu’en vrai


Samedi, j’ai baroudé avec plaisir à la Foire de Paris. J’y ai passé un super moment avec ma môman. Nous y sommes allées spécialement pour voir les manifestations liées aux festival Tropiques en fêtes. Il y avait des stands avec des plats traditionnels comme du poulet boucané, poulet gingembre ou le sorbet coco fait avec une sorbetière traditionnelle. Le meilleur sorbet que je connaisse, léger mais plein de goût. Il y avait également des concerts avec des orchestres, chanteurs, chanteuses venues de l’Outre-mer. De très beaux moments musicaux.

Mais surtout, il y avait un concours. Un concours de zouk love. Oui mesdames, oui messieurs.

C’est une danse très lascive, voyez-vous. Donc l’ambiance sur scène était très hot et tout le public était au taquet pour élire le meilleur couple.

Ca m’a rappelé des souvenirs de mon époque « Dirty Dancing ». C’est l’époque où je rêvais de danse en duo pour faire comme Jennifer Grey dans le film. Dans mon imagination débordante je prends des cours de danse, je suis comme l’héroïne du film telle une jolie fleur ne demandant qu’à éclore grâce à un super prof sexy. Je suis débutante mais je progresse très vite. Mon prof sexy fait des portées à la perfection, il me fait tourner dans les airs avec ma belle robe virginale, il me guide pour les pas mais je prends vite mon indépendance en lui montrant comment je me débrouille trop bien grâce à tout ce qu’il m’a appris. On danse pour un spectacle de fin d’année et tout le monde nous fait une standing ovation devant notre duo de danse de toute beauté.

Ha oui c’était beau !

Mais la réalité m’a rattrapé. Déjà je me suis aperçue que j’avais un peu beaucoup de mal à danser avec un partenaire. En boîte, quand un mec se pointait pour m’inviter à danser un slow ou un zouk c’était un gros NON et c’est à peine si je ne lui montrais pas les crocs pour qu’il fiche le camp. Je me suis dit que cela devait être la timidité de danser avec un inconnu. Mais non je semble ne pas être faite pour ce type de danse. J’ai pris des cours de salsa. J’aimais le cours, les pas, la musique. Seulement moi et mon partenaire, on se détestait. Oui on se détestait. Si on avait pu se pousser mutuellement dans les escaliers pour ne plus danser entre nous, on l’aurait fait. Lui comme moi. D’ailleurs, la prof prenait un malin plaisir à nous prendre tous les deux pour les démonstrations et après elle nous faisait travailler ensemble. « Vous devez apprendre à danser avec quelqu’un même si vous ne l’aimez pas » qu’elle disait.C’était pour se foutre de nous oui !

Lui et moi , tels deux robots crispés et dotés chacun d’un balai dans le cul, tentions de faire bonne figure mais ça partait toujours en cacahuète. On s’écrasait les pieds, on se mettait des coups sans faire exprès bien sûr, il me guidait à gauche, je partais à droite et vice-versa. On s’engueulait discrètement la bouche entrouverte mais avec un sourire crispé. On essayait toujours de trouver un autre partenaire en douce mais irrémédiablement, la prof nous refaisait danser tous les deux. Un jour n’en pouvant plus, on l’a supplié d’arrêter de nous faire danser ensemble, c’était une torture pour nous deux. Incroyable comme cela ne passait pas entre nous. Depuis traumatisée, j’ai arrêté les danses à deux. J’ai raccroché les chaussures et depuis quand je tombe sur Dirty Dancing je zappe. La salsa, le mauvais partenaire, l’écrasement de pieds ça vous marque, je vous le dis.

C’est bon je déconne 🙂 En vrai, je garde mes rêves de « Dirty danceuse » dans ma tête. Avec l’espoir secret ringard que je ferais la « dirty dancing » si je me marie un jour. Oui je sais comme tous ces couples dont on voit les vidéos youtube qui se sont entraînés des heures et des heures pour leur mariage. So cliché mais quand au fond de soi, on est une midinette à deux balles comment résister à ça :

Je la ferai un jour, je la ferai !

Advertisements

2 Réponses

  1. c’est drôle que tu parles de dirty dancing parce que je me suis offert (oui,oui, je l’ai acheté dans un magasin et j’ai payé) le DVD de l’arnacoeur et je me le suis regardé avec gourmandise il y a 2 jours…J’ai beau me dire que c’est ringard mais dès que j’entends « Nooww I have had the time of my liiiifffeee !!! », j’ai le groove à l’intérieur de mon corps qui se réveille !!
    Et le zouk love, comment te dire, je suis née dedans…enfin, dans mes rêves,quoi !

    1. Mais oui c’est vrai, j’avais zappé la scène dans l’arnacoeur. D’ailleurs Romain Duris se débrouille très bien. « J’ai le groove à l’intérieur de mon corps qui se réveille » oui moi aussi c’est exactement ça :-), très très bonne cette expression. Ha oui toi aussi, tu danses du zouk love dans tes rêves, rah bah c’est du joli ça. Blague à part c’est incroyable comme cette danse est hot, je pourrais jamais danser ça avec un inconnu. Mais c’est très joli à regarder.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :