Harry, pourquoi t’es parti ?

Ça fait quelques jours que la ménagère de moins de 50 ans, son mari et ses enfants allument le poste sur la première chaîne et scrutent par habitude le moment où tu arriveras à l’antenne. Elle attend le moment où accompagné de ton sourire enjôleur, tu diras bonsoir et que tu annonceras les titres de l’actualité.

Et puis d’un coup ça lui revient, Harry a quitté le 20 heures. Il a fait ses adieux le 14 avril 2011.

Depuis l’été 2006, Harry, tu enchantais le 20heures de TF1 avec ta manière si personnelle d’annoncer l’actualité. Juste une chose, il n’y a que ta période barbe que je n’ai pas trop aimé, là je me suis dit que t’étais vraiment pas obligé. Vraiment. Mais cela ne m’a pas empêché d’apprécier tes investigations dans Harry Roselmack en immersion et ta présentation de 7 à 8. Et puis, il faut que je te le dise tu es aussi un journaliste emblématique pour moi Harry, car tu étais le premier journaliste noir présentant la « grande messe » du 20heures de TF1 et ça a été un évènement. Ton arrivée est saluée par les médias comme un « symbole fort »  pour la promotion de la diversité à la télévision. Selon un sociologue, Dominique Wolton : « En agissant de la sorte, les médias obligent les politiques à assumer la diversité culturelle de la France et vont à l’encontre du lepénisme. Notre pays a du retard et n’assume pas sa diversité. Une attitude d’ailleurs contradictoire avec notre universalisme, qui devrait faire reconnaître l’identité non seulement blanche mais aussi black et beur de notre pays. C’est ça, la France de demain, et cela ne retire rien à ses traditions. En l’assumant, on permet à des jeunes de mieux se sentir français. L’arrivée de Harry Roselmack est donc une excellente chose pour tous les Français ».

Je pensais comme beaucoup que ton arrivée serait une locomotive télévisuelle pour d’autres personnes issues de la diversité. Et bien c’est pas encore gagné on va dire.

Vous connaissez le club Averoes ? Nan ? alors je vous explique. C’est une structure fondée en 1997 et destinée à promouvoir la diversité dans les médias. Cette structure a rendu son rapport annuel en 2010 concernant les politiques exemplaires ou non des médias en matière de diversité.

En résumé pour 2009/2010, TF1, France Télévisions, Canal+ et M6 ont élaboré des dispositifs pour promouvoir la diversité à l’antenne, au niveau administratif et dans les équipes techniques. La première chaîne peut se targuer d’avoir reçu un label diversité  qui vient saluer leurs efforts mais il y a encore du boulot pour appliquer concrètement les dispositifs crées pour la mise en oeuvre de la diversité. France Télévisions s’est davantage positionnée dans la promotion de la diversité à travers ses fictions et ses documentaires. M6, la petite chaîne qui ne finit plus de monter met en avant une « France multiculturelle » dans ses programmes mais pas assez dans ses équipes internes. Enfin, Canal + est la championne toute catégorie de la diversité pour les grandes chaînes hertziennes. Malgré ces bons points, le club Averoes estime que les chaînes pourraient faire davantage dans le sens d’une politique de diversité externe (programmes) et interne (en coulisses).

Hormis France 24 qui tire brillamment son épingle du jeu. Les chaînes d’information n’ont pas apporté d’améliorations visibles sur le sujet à l’antenne.

Enfin, les chaînes de la TNT se font taper sur les doigts car elles n’ont pas intégré à leurs stratégies d’entreprise un dispositif de promotion de la diversité. Ces nouvelles chaînes mettent en avant une vision uniforme de la société que l’on pouvait trouver chez leurs aînées, il y a plusieurs années. Elles restent dans ce schéma et semblent encore hermétiques au sujet. Pourtant elles gagneraient en audiences et en parts de marché si elles se penchaient davantage sur la question.

Donc le tsunami télévisuel de la diversité tant attendu n’a pas encore eu lieu. Malgré les efforts des chaînes pour aller dans ce sens, on note que c’est lent, très lent de faire bouger les choses. Nous sommes dans une société pluriculturelle et je pense vraiment qu’il serait temps que la télévision le reflète totalement. Harry , tu as dit : « j’espère que je ne serai pas un symbole. Un symbole, c’est quelque chose d’immobile et qui peut masquer la réalité des choses. Moi, je penche plus pour le terme de signal, pour quelque chose qui entraîne une dynamique afin que ça bouge sur le fond ». Je pense que ton arrivée a plutôt été comme un signal  et que cela a davantage attiré l’attention sur le débat lié à la diversité dans les médias. J’aime me dire qu’une porte sur le sujet, si petite soit-elle, s’est ouverte grâce à toi et qu’elle ne se refermera pas tout de suite.

Alors Harry, je te regretterai au 20 heures. Mais rassurons nous car tu seras toujours dans mon poste grâce à tes deux émissions et sur RTL. Donc, je ne te perds pas complètement de vue. Et puis il faut dire que tu es parti comme un prince du 20 heures. Tes petits bisous d’au revoir ont achevé de briser le coeur de nous autres, tes admirateurs et admiratrices de longue date. Tu nous as fait ça finger in the nose. Well done, Harry :

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :